Dans 3 ans, l'Algérie n'importera plus de produits agricoles

Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi a évoqué «la probabilité d'arrêter l'importation des produits agricoles de façon effective d'ici trois ans». Les chiffres réalisés cette année et les indicateurs de production sont à même de permettre au secteur d'arrêter graduellement l'importation d'ici trois ans, a précisé Bouazghi. Une bonne nouvelle pour l'Algérie qui aspire en ces temps de crise économique à réduire sa facture d'importation. Il y a lieu de rappeler que ce niveau de production a été possible grâce aux moyens mobilisés par l'Etat pour l'investissement dans les domaines de la production, de l'élargissement des superficies irriguées, de la mise en valeur des terres et de l'encadrement des agriculteurs dans la maîtrise du processus technique de production en se basant sur les coopératives agricoles et les établissements publics relevant du secteur.