Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

La "Nekkazerie" de Rachid risque de lui coûter 5 ans de prison

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Après sa «mauvaise plaisanterie» au Conseil constitutionnel, les critiques tombent à flots sur Rachid Nekkaz. Des facebookeurs ont appelé à la condamnation de celui qui, après avoir récolté des signatures pour sa candidature à l'élection présidentielle du 18 avril prochain, a sorti, de son chapeau magique, son cousin le mécanicien. Les deux Nekkaz peuvent être poursuivis pour le délit de faux et usage de faux puisque les citoyens ont donné leur signature à Rachid Nekkaz le candidat et non pas à Rachid Nekkaz le mécanicien. Sans oublier que celui qui a fait une demande de candidature n'est pas celui qui s'est présenté au niveau du Conseil constitutionnel. Ce délit est passible selon la loi d'au moins 5 ans de prison.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha