TÉMOIGNAGE: FARID, SALARIÉ

«J'ai payé 1500 DA»

«Je me suis déplacé à la gare routière du Caroubier et à ma grande surprise, j'ai découvert que les bus Alger-Tizi Ouzou sont toujours en grève. J'ai alors rejoint la station de taxi, mais là aussi, ça ne marchait pas. Il y avait un nombre impressionnant de voyageurs et le nombre de taxis ne suffisait guère pour satisfaire tous les clients. Ces derniers, désespérés après plusieurs dizaines de minutes d'attente, se sont rabattus sur les taxis clandestins. Comme eux, j'ai subi le diktat de ces derniers. N'ayant pas le choix, j'ai accepté de payer 1500 le déplacement Alger-Tizi Ouzou. Comment voulez-vous que cela soit autrement lorsque des gens sans scrupules s'enrichissent à partir de la détresse des clients? La notion de solidarité perd tout son sens avec ces transporteurs qui n'attendent que des opportunités pour «vider» les poches des Algériens. Le plus drôle, c'est que le chauffeur qui nous a transportés ne connaît même pas la ville de Tizi Ouzou.» J'invite les responsables du transport de la wilaya de Tizi Ouzou à satisfaire les revendications des chauffeurs de bus pour que les choses reprennent leur cours normal et que cesse le calvaire des voyageurs.»