Accueil |Autres | Multimédias |

QTEL COMMUNIQUE SES CHIFFRES

Nedjma présente un palmarès consistant

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Groupe qatari Qtel, au portfolio très diversifié, continue à drainer des résultats probants. Alors qu'il vient de communiquer des chiffres globaux, il se félicite particulièrement des performances de sa filiale en Algérie, dont le nom commercial est Nedjma. En effet, l'opérateur à la bannière étoilée, affiche d'excellents résultats à l'issue du 1er semestre 2011 et participe à hauteur de plus de 9% au profit du groupe qui a enregistré 4,2 milliards de dollars. Ainsi, le bénéfice net de l'opérateur s'établit à 184,8 millions de dollars, en hausse de 18% par rapport à la même période de l'année 2010. Ceci renseigne sur «la croissance particulièrement forte» des activités de la filiale de Qtel en Algérie, fait-on savoir. En outre, les revenus de Nedjma ont atteint 383,8 millions de dollars contre 282,1 millions de dollars durant la même période de l'année écoulée, soit une augmentation de 36%. Le profit net de l'opérateur est quant à lui plus que profitable à l'entreprise avec 38,8 millions de dollars contre 4,7 millions durant la même période de l'année derniére. Dans ce palmarès, l'on remarque un nombre d'abonnés sensiblement en hausse puisqu'il dépasse légèrement la barre des 8,01 millions pour passer à 8,05 millions, ce qui constitue 10,4% de la totalité des clients du groupe qui s'élève à 67,5 millions à travers l'ensemble des filiales. Ce quota place l'Algérie bien au-dessus de pays comme la Tunisie (7.9%) le Kuwait et Oman (2.5%) ou le Qatar (3.1%) l'Irak s'adjugeant (11%). Nedjma qui présente une pénétration du mobile de 72.6%, affiche également un Ebidta (résultat avant taxes, impôts et dotations d'amortissement) en nette hausse, c'est-à-dire 42%, soit 148,7 millions de dollars contre 104,4 millions de dollars à la même période de l'an dernier. Et le revenu moyen par utilisateur (Arpu), un des principaux indicateurs de la santé d'un opérateur de téléphonie, enregistre pour sa part une manifeste hausse au 2e trimestre 2011 avec 8,2 dollars contre 5,9 dollars durant la même période en 2010. On précise enfin que les investissements de Nedjma en Algérie ont littéralement doublé durant le premier semestre 2011 comparés à la même période en 2010. Ils sont passés de 41,9 millions de dollars à 87,5 millions de dollars. A ce stade de croissance, Nedjma renforce ses premiers résultats positifs enregistrés depuis 2010 et qui annonçaient l'essor de l'opérateur sur le marché algérien après six ans d'investissement. Ce premier exercice bénéficiaire qui a brisé le cycle déficitaire de Nedjma, était alors de 10,1 millions de dollars.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha