Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 29 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 20 °C Max 30 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 22 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 23 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 37 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 12 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Autres | Multimédias |

EN ATTENDANT L'OCTROI DES LICENCES POUR LA 3G

Nedjma garde une attitude proactive

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

M.Joseph Ged, Président-directeur général de Wataniya Telecoms Algérie, s'est félicité de l'avènement imminent de la 3G. Il a, en effet, affirmé, à la faveur d'une soirée organisée à la Medina de la Radio algérienne et Nedjma, que la norme 3e génération va relancer le marché de la téléphonie mobile dans notre pays. «Cette technologie va donner un nouvel élan de croissance au marché du mobile qui connaîtra alors une embellie semblable à celles de 2006 et 2007» a déclaré M.Ged qui a fait part de son enthousiasme vis- à-vis de la décision des pouvoirs publics. Rappelons que M.Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des TIC a récemment annoncé que la 3G sera lancée en Algérie à partir du début de l'année 2012. «Les cahiers des charges seront publiés au Journal officiel au cours de la deuxième semaine du mois de septembre prochain» a-t-il ajouté à ce titre.
Ainsi, M.Ged a saisi l'occasion de ce mois sacré de Ramadhan pour exprimer sa satisfaction quant à ce choix stratégique: «Nous félicitons le ministre pour le choix de la 3G, un choix qui permet finalement de gagner du temps et de donner l'occasion aux Algériens de se connecter à un prix abordable», a-t-il formulé tout en expliquant que le déploiement de la 3G aura un impact sur l'économie algérienne, notamment en réduisant les frais et en optimisant les coûts opérationnels pour les entreprises. A en croire le patron de Nedjma, les tarifs qui sont un élément crucial, demeurent tributaires du prix de la licence et des conditions du cahier des charges. Il a néanmoins, fait part de l'intention de Nedjma de réagir efficacement face aux évolutions. «Nedjma, qui est un acteur proactif, offrira, lors de l'octroi des licences, la meilleure offre au meilleur prix et dans les plus brefs délais», a-t-il mentionné tout en évoquant le gros investissement consenti par l'opérateur à la bannière étoilée en matière de 3G et qui permettra de livrer du high speed data au plus grand nombre d'abonnés.
M.Ged a enfin fait part de sa satisfaction quant aux résultats probants obtenus pour le 1er semestre 2011 et a assuré de la volonté de Nedjma de continuer sur cette lancée en mettant l'accent sur la distribution qui, de son avis, a contribué précieusement à ce remarquable essor. La 3G, dont l'arrivée en Algérie est applaudie par Qtel, permet des débits bien plus rapides qu'avec la génération précédente, par exemple le GSM, et les premières applications grand public sont l'accès à Internet, le visionnage de vidéos voire d'émissions de télévision et la visiophonie. Elle permet aussi une compatibilité mondiale et une compatibilité de ses différents services avec les réseaux de seconde génération.
Rappelons encore que la rencontre entre le premier responsable de Wataniya Telecom-Nedjma et les représentants de la presse nationale a eu pour cadre une agréable soirée ramadhanesque. Cette dernière a eu lieu mercredi dernier à la kheïma, au coeur de la Médina de la Radio algérienne et Nedjma et a donc été l'occasion pour les journalistes des différents médias de découvrir ce pôle culturel et de divertissement inédit et d'apprécier, autour d'un thé et d'un «qalb ellouz» un riche programme musical, assuré par le groupe Triana d'Alger.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (2)

Bachama Hachemi - Algerie 20/08/2011 11:15:14
A Monsieur le Premier Ministre
Ramadhan Karim, Saha Ftourkoum

Je vous ai personnellement adressé une vingtaine de courriels et mes collègues de l’AEUw/w, l’ont probablement fait dix fois plus, sans jamais avoir reçu le moindre signe que notre courrier est arrivé à bon port. L’adresse e-mail du Premier Ministère ne serait-elle pas fonctionnelle comme celles de la plupart des ministères, ou bien y-a-t-il un service de tri des suggestions et doléances confié à un personnel insouciant ou malintentionné à l’égard du progrès technique. Je ne puis admettre que vous-même ou un quelconque ministre ayant reçu nos propositions ne leur ayez donné suite et ne leur ayez réservé le meilleur accueil tant le contenu est d’une valeur extrêmement vitale pour le pays. Nous détenons une série de découvertes et d’inventions toutes aussi merveilleuses que sensationnelles dont nous nous devons de vous faire part au plus tôt, pour en faire profiter notre pays. Nous ne saurions, sans cesse vous importuner avec un courrier insistant, s’il n’était pas urgent et de la plus haute importance de vous tenir informé des résultats de nos travaux, en sus du sentiment d’accomplir notre devoir vis-à-vis de notre peuple. Veuillez savoir Monsieur le Premier Ministre que nous ne proposons rien moins pour l’Algérie que le prix Nobel dont le Jury doit examiner prochainement notre candidature. Votre espace e-mail ne me permet pas de joindre ici leur réponse.
Nous sollicitons vos soutien et concours en vue de l’obtention du parrainage du Président de la République et celui du gouvernement pour cette entreprise superbe et prestigieuse pour notre pays.
Cette requête est de prime importance pour le peuple algérien car nous y proposons des solutions prodigieuses et inédites pour résorber le chômage et pour épargner aux caisses de l’état des milliards de dollars, tout en leur rapportant d’autres milliards.
Nous défions tous les experts qui viendraient à vous déconseiller de prendre en considération nos innovations, car ils ne le feraient que pour dissimuler leur ignorance et leur déphasage, par rapport au cours du temps. Comme le dit bien à propos, l’adage arabe, en fait d’érudition ces experts qui vous auraient conseillé de négliger ou de ne pas tenir compte de nos découvertes n’auraient vu que la queue de la souris dans le domaine de la recherche scientifique.
En Algérie, malheureusement comme nous l’avons constaté, il y a place dans l’esprit de certains décideurs de l’innovation pour tous les fléaux et défauts, sauf pour la science et le savoir, d’où résulte une régression apathique et morbide pour toute la nation. Ce comportement négatif et nuisible a constitué un obstacle infranchissable à nos efforts de servir notre pays. Voici des années que nous nous heurtons à ce mur d’incompréhension, de turpitude et d’indolence. Pour le salut de la patrie, nous vous demandons de prendre vos responsabilités et de permettre au président de l’AEUw/w de faire une présentation de quelques minutes devant Monsieur le Président de la République et le gouvernement réuni, pour dévoiler des découvertes superbes et sublimes qui réjouiront tout le peuple algérien.
Afin d’éviter d’être pris au dépourvu par le Jury du prix Nobel et en vue d’éloigner le risque de voir ce courrier bloqué encore une fois par une censure inappropriée et obscurantiste, nous envoyons une copie de cette lettre à la presse nationale pour nous assurer que ce message vous parviendra, sans faute.
S’il n’est pas réservé une suite favorable à notre demande, dans les jours qui suivent, après avoir frappé sans succès, pendant des années à toutes les portes, nous ferons fructifier nos découvertes sous d’autres cieux. L’Algérie devra alors payer chèrement et rubis sur ongle patentes et licences, comme à l’accoutumée, à la condition encore qu’on veuille bien les lui vendre.
Aid Moubarak Inchaa Allah
Hachemi Bachama, membre fondateur de l’AEUw/w
jazairna@gmail.com
-1
Bachama Hachemi - Algerie 20/08/2011 11:16:21
A Monsieur le Premier Ministre
Ramadhan Karim, Saha Ftourkoum

Je vous ai personnellement adressé une vingtaine de courriels et mes collègues de l’AEUw/w, l’ont probablement fait dix fois plus, sans jamais avoir reçu le moindre signe que notre courrier est arrivé à bon port. L’adresse e-mail du Premier Ministère ne serait-elle pas fonctionnelle comme celles de la plupart des ministères, ou bien y-a-t-il un service de tri des suggestions et doléances confié à un personnel insouciant ou malintentionné à l’égard du progrès technique. Je ne puis admettre que vous-même ou un quelconque ministre ayant reçu nos propositions ne leur ayez donné suite et ne leur ayez réservé le meilleur accueil tant le contenu est d’une valeur extrêmement vitale pour le pays. Nous détenons une série de découvertes et d’inventions toutes aussi merveilleuses que sensationnelles dont nous nous devons de vous faire part au plus tôt, pour en faire profiter notre pays. Nous ne saurions, sans cesse vous importuner avec un courrier insistant, s’il n’était pas urgent et de la plus haute importance de vous tenir informé des résultats de nos travaux, en sus du sentiment d’accomplir notre devoir vis-à-vis de notre peuple. Veuillez savoir Monsieur le Premier Ministre que nous ne proposons rien moins pour l’Algérie que le prix Nobel dont le Jury doit examiner prochainement notre candidature. Votre espace e-mail ne me permet pas de joindre ici leur réponse.
Nous sollicitons vos soutien et concours en vue de l’obtention du parrainage du Président de la République et celui du gouvernement pour cette entreprise superbe et prestigieuse pour notre pays.
Cette requête est de prime importance pour le peuple algérien car nous y proposons des solutions prodigieuses et inédites pour résorber le chômage et pour épargner aux caisses de l’état des milliards de dollars, tout en leur rapportant d’autres milliards.
Nous défions tous les experts qui viendraient à vous déconseiller de prendre en considération nos innovations, car ils ne le feraient que pour dissimuler leur ignorance et leur déphasage, par rapport au cours du temps. Comme le dit bien à propos, l’adage arabe, en fait d’érudition ces experts qui vous auraient conseillé de négliger ou de ne pas tenir compte de nos découvertes n’auraient vu que la queue de la souris dans le domaine de la recherche scientifique.
En Algérie, malheureusement comme nous l’avons constaté, il y a place dans l’esprit de certains décideurs de l’innovation pour tous les fléaux et défauts, sauf pour la science et le savoir, d’où résulte une régression apathique et morbide pour toute la nation. Ce comportement négatif et nuisible a constitué un obstacle infranchissable à nos efforts de servir notre pays. Voici des années que nous nous heurtons à ce mur d’incompréhension, de turpitude et d’indolence. Pour le salut de la patrie, nous vous demandons de prendre vos responsabilités et de permettre au président de l’AEUw/w de faire une présentation de quelques minutes devant Monsieur le Président de la République et le gouvernement réuni, pour dévoiler des découvertes superbes et sublimes qui réjouiront tout le peuple algérien.
Afin d’éviter d’être pris au dépourvu par le Jury du prix Nobel et en vue d’éloigner le risque de voir ce courrier bloqué encore une fois par une censure inappropriée et obscurantiste, nous envoyons une copie de cette lettre à la presse nationale pour nous assurer que ce message vous parviendra, sans faute.
S’il n’est pas réservé une suite favorable à notre demande, dans les jours qui suivent, après avoir frappé sans succès, pendant des années à toutes les portes, nous ferons fructifier nos découvertes sous d’autres cieux. L’Algérie devra alors payer chèrement et rubis sur ongle patentes et licences, comme à l’accoutumée, à la condition encore qu’on veuille bien les lui vendre.
Aid Moubarak Inchaa Allah
Hachemi Bachama, membre fondateur de l’AEUw/w
jazairna@gmail.com
1
total :2| Affiché :1 - 2

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha