SECTEUR DES TELECOMS EN ALGÉRIE

Nedjma enregistre une forte hausse

M. Ged
M. Ged

Le chiffre d'affaires de Nedjma pour le premier semestre de l'année 2011 a augmenté de plus de 36%, soit 384 millions de dollars.

L'opérateur de téléphonie mobile «Nedjma» a réalisé un taux de croissance économique des plus importants dans le secteur des télécommunications en Algérie et dans toute la région avec un chiffre d'affaires qui a augmenté de plus de 36% soit 384 millions de dollars durant le premier semestre de l'année 2011. Une forte hausse qui a permis à cet opérateur de faire son entrée dans le système financier et la profitabilité financière depuis 2010. C'est ce qui a été dévoilé par Joseph Ged, directeur général de Nedjma dans un entretien accordé au quotidien online «TSA».
Dans un marché qui a atteint sa maturité en 2009, et même avec un ralentissement au niveau des chiffres d'affaires des opérateurs et la période de langueur concernant la valeur du marché durant l'exercice 2010, les six premiers mois de l'année en cours ont été marqués par un grand essor en matière de croissance du marché national des télécoms. «Nous estimons que le marché de la téléphonie mobile en Algérie va avoir une croissance supérieure à 5% en 2011. Nedjma augmente ses parts de marché en fonction de l'évolution globale du marché mais gagne aussi des parts au détriment de son concurrent dominant», a considéré M.Ged.
Par ailleurs, le DG de Wataniya Telecom Algérie- Nedjma a proposé, sur le plan du rééquilibrage du marché entre les trois opérateurs, un bon nombre de mesures. Les deux plus importantes demeurent la portabilité du numéro et l'encadrement des tarifs du détail et pas seulement celui du gros.
«Les clients doivent pouvoir choisir librement leur opérateur tout en gardant leur numéro. Le numéro ne doit pas être un frein à un tel choix. Les numéros de téléphone ne sont pas les propriétés des opérateurs mais de l'État algérien. Il ne faut pas que le numéro soit utilisé par certains opérateurs pour retenir les clients. Nous ne sommes pas en présence d'une concurrence totalement loyale dans ce cas», a-t-il étayé.
Avec un taux d'investissement qui a largement dépassé 1,5 milliard de dollars, Nedjma s'engage, selon son DG, à augmenter ses investissements pour développer la 3G dont le lancement est prévu pour 2012. «La 3G va donner un coup d'accélérateur au marché. Nous sommes disposés à augmenter nos investissements pour développer la 3G. Nous avons relevé beaucoup de défis à l'interne et nous sommes prêts à lancer la 3G. Nous voulons offrir des services de standard international à des prix abordables pour le consommateur algérien», promet M.Ged.
A ce titre, Nedjma offrira au client algérien un contenu assez riche avec des applications sur «Nedjma Store», avec un système de partage des revenus. Ce qui permettra de créer des emplois et des petites entreprises. Sur le plan commercial, cet opérateur fera en sorte à proposer la meilleure qualité au meilleur prix.
«Nedjma fera tout le nécessaire pour faire parvenir la 3G à ses clients, de bout en bout, du réseau à l'appareil, dans les meilleures conditions, à un prix adéquat. Nous allons augmenter nos investissements et avoir une stratégie commerciale agressive et globale pour réussir la 3G», garantit M.Ged, quitte à partager avec d'autres opérateurs concurrents le même réseau 3G.
En réponse à une question relative aux lois restrictives sur l'investissement étranger, M.Ged a réaffirmé l'engagement de Nedjma dans la stratégie de développement économique de l'État pour la simple raison que les investissements de cet opérateur «s'inscrivent sur le long terme, le très long terme, nous acceptons toutes les décisions qui viennent de l'État qui s'inscrivent dans une stratégie globale de développement économique de l'Algérie», a confirmé M. Ged encourageant ainsi tous les investisseurs étrangers sérieux et qui ont une vision à long terme, à venir investir en Algérie.