Prévisions pour le 26 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 37 °C
34
 Laghouat Min 18 °C Max 27 °C
30
 Batna Min 14 °C Max 22 °C
28
 Biskra Min 20 °C Max 30 °C
47
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 25 °C
11
 Mascara Min 16 °C Max 26 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 30 °C
47
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 33 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 33 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 20 °C
12
 Mila Min 16 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 27 °C
47
Accueil |Autres | Multimédias |

LES SPÉCIALISTES L'ONT AFFIRMÉ AU CYBERPARC DE SIDI ABDELLAH

Le problème des Tic est le contenu

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L'Algérie enregistre un très grand retard dans le domaine des Tic. Ainsi, le marché des Tic ne représente que 4% du PIB, selon les statistiques de 2009. En effet, lors des deux journées ayant comme thème «Le développement de contenus en Algérie: enjeux et perspectives», les spécialistes ont indiqué que «la situation des Tic en Algérie est très occupante». Et d'ajouter: «Le climat des Tic n'est pas adapté à la concurrence mondiale». Organisé par le ministère de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication (Mptic), les 11 et 12 avril, à l'incubateur du Cyberparc de Sidi Abdellah, cet évènement s'inscrit dans le cadre du programme e-Algérie en terme de développement et de promotion du contenu et des services des technologies de l'information. Ainsi, les conférenciers de cette manifestation scientifique ont souligné qu' «en Algérie on parle de l'accès et du service. Cependant, le véritable problème d'Internet ce n'est ni l'un ni l'autre mais beaucoup plus le contenu numérique ainsi que l'accompagnement au développement». A titre d'exemple, l'écrasante majorité des sites algériens sont hébergés à l'étranger, notamment les journaux! A cet effet, ils ont bien précisé qu' «il y a pleines d'initiatives mais le problème est le manque de préparation à des situations d'urgence ainsi que l'absence de l'arbitrage dans le cadre juridique et organisationnel, ce qui bloque l'exécution des projets avancés tant que les responsables n'ont pas l'attitude d'agir en toute transparence». Par ailleurs, la réussite des projets dépend de toutes les institutions intervenants dans le domaine, sans oublier le volet formation. Selon les mêmes intervenants, «afin de faire de l'Algérie un pôle technologique, il est temps de produire et gérer notre contenu numérique via la mise en place d'un partenariat entre le secteur public et privé». Marquée par la présence de hauts responsables toutes catégories confondues activant dans les domaines relatifs au développement de systèmes d'information, de portails, de services en lignes et d'outils collaboratifs, ces deux journées d'études sont une opportunité pour établir un état des lieux en matière de développement de contenus en Algérie et de promouvoir et encourager le développement de contenus ainsi que leur accès, enjeux stratégiques pour la société d'information. Au menu de cette occasion, plus d'une vingtaine de conférences présentées par divers experts afin de partager leurs expériences. Il n'échappe à personne que les Tic consistent en le moteur de l'innovation et le levier de croissance économique. De plus, le contenu est la pierre angulaire du développement. A cet effet, visant à relancer les Tic dans notre pays notamment via l'introduction de l'automatisation et l'informatisation de certains services comme la certification et l'archivage électronique, l'Etat algérien a pris des mesures incitatives pour développer des contenus. Parmi ces mesures se trouve la création d'un fonds d'appropriation des usagers et du développement des technologies de l'information et de la communication (Faudtic). Ce fonds d'une enveloppe de 6 milliards de dinars sert à prendre en charge le financement des projets qui visent à accélérer la généralisation de l'usage des Tic et la mise en place de certains nouveaux services tels que le commerce électronique.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha