Accueil |Autres | Multimédias |

IL A EU LIEU JEUDI AU CYBERPARC D'ALGER

Premier lancement expérimental de la 4G

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La 4G 100% algérienneLa 4G 100% algérienne

«La 4G est une anticipation qui permet de prendre en charge le retard que connaît l'Algérie dans le domaine des TIC.»

Le Cyberparc de Sidi Abdallah est doté d'un système de télécommunications très sophistiqué, à savoir la 4G. Ainsi, avec ce lancement 100% local de cette nouvelle technologie basée sur la norme Long Term Evolution (LTE), l'Algérie est l'un des premiers pays africains à l'utiliser. En effet, avec ce premier lancement de son genre, le partenaire mondial de premier plan pour les opérateurs mobiles, Nokia Siemens Networks, a honoré sa promesse de don d'un système LTE pour la formation des ingénieurs télécoms algériens.
Inaugurant l'équipement LTE offert par Nokia Siemens Networks, jeudi, le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi, a indiqué, que «la 4G est une anticipation qui permet de prendre en charge le retard que connaît l'Algérie dans le domaine des télécommunications». A cette occasion, le ministre a déclaré que «c'est le moment de passer à une nouvelle ère de partenariat pour la maîtrise de ces nouvelles TIC pour développer et acquérir des solutions d'évaluation». Tout en reconnaissant que l'Algérie accuse un retard flagrant, le ministre a souligné que «le lancement de la 3G est lié uniquement au dossier Djezzy. Il ne s'agit pas d'un problème de connaissance ou technique». A cet effet, il a souhaité que ce dernier soit réglé le plutôt possible pour permettre à toute la population de bénéficier, d'une manière équitable, de cette technologie dans les meilleurs délais. De même, espérant que toutes les entreprises basées en Algérie rejoignent cette unique initiative, le ministre poursuivra «Nous ambitionnions de généraliser la 4G à travers tout le territoire national vu sa capitale importance dans le développement économique et social du pays». Déclarant que l'Internet est désormais devenu une utilité comme l'électricité et l'eau, il a assuré qu'«il est temps de préparer les jeunes à maîtriser et développer cette technologie afin d'acquérir le savoir-faire et non pas se limiter à la simple utilisation». Pour sa part, Mme Hannele Voionmaa, ambassadrice de Finlande à Alger s'est félicitée de cette réalisation. Saluant la coopération continue entre les deux pays, elle a affiché la forte volonté de son pays à collaborer avec l'Algérie pour le transfert d'expertise finlandaise afin d'aider l'Algérie à se développer en matière de télécommunications. De son côté, M.Dimitri Diliani, responsable de la région Afrique, Nokia Siemens Networks, a affirmé, «Nous sommes fiers de travailler avec le ministre algérien de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication et de pouvoir, avec notre modeste contribution, transférer notre expertise et nos connaissances sur le LTE à la communauté locale d'Algérie». Selon lui, la demande en bande passante réseau augmente de manière exponentielle en Algérie ainsi que dans toute l'Afrique. Il est bien de rappeler que Nokia Siemens Networks est un partenaire mondial de premier plan pour les fournisseurs de services de télécommunications. De plus, exerçant son activité dans 150 pays, elle est l'une des plus grandes entreprises mondiales dans le domaine du matériel, des logiciels et des services professionnels pour le secteur des télécommunications.
De ce fait, cette mise en place d'une plate-forme LTE à des fins didactiques et usage professionnel au profit des chercheurs et start-ups en leur permettant de développer des applications en utilisant cette technologie moderne, vise à mobiliser le rôle des individus dans la société de l'information.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha