Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 24 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 21 °C Max 34 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
23
 Tlemcen Min 20 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 19 °C Max 31 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 21 °C Max 33 °C
34
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 33 °C
47
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
32
 Mila Min 15 °C Max 27 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Autres | Multimédias |

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE COMMUNICATION

L’Italie à la rescousse

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L’Algérie aspire, plus que jamais, à rattraper le train en marche en matière d’économie numérique.

M.Giampaolo Cantini, l´ambassadeur d´Italie en Algérie, a exprimé l´intérêt des entreprises italiennes à contribuer activement à la réalisation du programme e-Algérie, a indiqué, hier, M.Hamid Bessalah, ministre de la Poste et des Technologies de l´information et de la communication. Un programme qui, selon le ministre, vise l´émergence de l´économie numérique en Algérie.
L´ambassadeur italien, qui a été reçu par le ministre du secteur, a exprimé tout l´intérêt des entreprises italiennes à contribuer activement à la réalisation des grands projets inscrits à la faveur du programme e-Algérie. M.Giampaolo Cantini a, dans ce contexte, souligné la «nécessité de mettre les opérateurs des deux pays en contact, en vue d´explorer les différentes possibilités d´investissement et de partenariat». De son côté, M.Bessalah a, selon le communiqué, saisi cette occasion pour réitérer la disponibilité du secteur à coopérer avec les entreprises italiennes afin de construire un partenariat privilégié.
Le ministre a relevé, également, que «l´effort d´édification de la société de l´information et de l´économie numérique nécessite un transfert réel de technologies et de savoir-faire».
Lancée en 2008, le e-Algérie est une nouvelle stratégie du secteur de la technologie de l´information et de la communication. Cette stratégie s´est fixé comme principal objectif de «tordre le coup» à la bureaucratie. En fait, il s´agit de mettre à la disposition de toutes les catégories de la société un certain nombre de services en ligne (état-civil, impôts, justice, etc.). Plusieurs départements ministériels et institution de la République ont été mis à contribution pour la réalisation de ce programme. Quelque 447 actions sont prévues par l´ensemble de ces institutions et qui permettront d´offrir au moins 295 services on line pour les citoyens. Les espérances du ministre du secteur vont au-delà de cet objectif. De ce fait, il ambitionne d´émanciper l´économie numérique en Algérie.
Cette nouvelle stratégie sera axée sur, entre autres, l´accélération de la couverture en accès à haut et très haut débit à l´Adsl, la sécurisation afin de mieux répondre aux différents services développés, ainsi que l´accélération de l´usage des technologies de l´information et de la communication (TIC) par l´administration, et leur intégration dans l´activité économique. Prévu également dans ce programme, le développement d´une panoplie de mécanismes et de mesures à même d´accroître l´accès des ménages et des petites entreprises aux équipements et réseaux à haut débit. L´élaboration d´un statut particulier pour les ingénieurs en TIC est également envisagée. La mise à niveau du cadre juridique national et la mise en place d´un observatoire national des TIC entrent également dans les principaux axes du programme e-Algérie. cCe dernier a été inspiré des expériences mondiales, tout en prenant en considération les spécificités nationales.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha