Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 24 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 21 °C Max 34 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
23
 Tlemcen Min 20 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 19 °C Max 31 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 21 °C Max 33 °C
34
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 33 °C
47
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
32
 Mila Min 15 °C Max 27 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Un village global

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

De nombreux Etats arabes avaient émis des réserves par rapport au projet Grand Moyen-Orient présenté par le président américain George W.Bush à Sea Island à la réunion du G8 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Japon, Canada, Russie) en mars 2004.
L´Egypte et l´Arabie Saoudite notamment, avaient estimé que les réformes démocratiques, même si elles sont nécessaires, ne doivent pas être imposées de l´extérieur, et qu´en la matière, il ne saurait y avoir un schéma unique. C´est vrai. Cependant, si l´on considère que le monde est devenu un village global, on doit se dire que cette vérité ne date pas d´aujourd´hui. Le monde musulman lui-même a joué un rôle moteur dans la civilisation humaine au début de son ère, soit pratiquement du VIIe siècle au XVe siècle après J.-C. N´est-ce pas que ce sont justement les savants musulmans qui ont transmis l´héritage scientifique et culturel grec au monde occidental ? Ces mêmes savants ne se sont pas contentés d´être de simples courroies de transmission: ils ont été des créateurs et des inventeurs dans de nombreux domaines de la science, de la technique, médecine, botanique, astronomie, navigation, architecture....
On peut le dire sans crainte de nous tromper, la Renaissance européenne n´aurait pas connu l´éclat qu´elle a connu sans justement l´apport des savants comme Ibn Sina, Ibn Rochd, El Khawarismi, Al Djabr, Ibn Khaldoun. Comme il arrive toujours avec l´histoire des civilisations, la roue a tourné, le monde arabe a périclité. Cela avait été le cas avec les civilisations grecque, romaine, égyptienne, nabatéenne, perse. Il n´y a là rien d´original ni rien de nouveau.
La dynastie ottomane, qui avait pris le relais des dynastie abbasside ou omeyyade n´a pas su faire fructifier cet héritage prestigieux. Ce qu´on l´on peut dire, c´est que l´histoire ne pardonne pas. L´arriération qu´a connue le monde arabe dès le XVe siècle a entraîné beaucoup d´humiliations, notamment l´occupation coloniale de la plupart des pays de la rive sud de la Méditerranée.
Après les errements qui ont suivi les indépendances de nos pays respectifs, le monde arabe est aujourd´hui à la croisée des chemins. Il se trouve par ailleurs que face à ce projet Grand Moyen-Orient, même si les régimes en place lui sont hostiles, la rue arabe est plus nuancée.
C´est la raison pour laquelle le Forum de l´avenir qui s´ouvre à Rabat, avec la participation des ministres des Affaires étrangères et des Finances de 20 pays du Moyen-Orient et de l´Afrique du Nord, signifie tout simplement que si au Moyen Age, le monde arabe a joué le rôle de locomotive, en apportant ses lumières au monde occidental, ce n´est qu´un juste retour des choses qu´aujourd´hui, il accepte qu´on l´aide à aborder dans les meilleures conditions possibles le passage à la modernité, même si le projet GMO a été passablement édulcoré et que l´Oncle Sam a mis beaucoup d´eau dans son vin, pour permettre à l´idée de faire son bonhomme de chemin au sein des élites arabes, mais aussi vis-à-vis de l´Union européenne qui affirme que les mécanismes mis en place dans le processus de Barcelone sont suffisants.
Par exemple, la France affirme qu´elle est «réservée sur l´idée d´un secrétariat permanent», un peu comme en réponse au secrétaire d´Etat américain Colin Powell qui avait affirmé à son arrivée à l´aéroport de Rabat Salé: «Le résultat le plus important est que nous discutions des réformes et de modernisation, de politique et d´économie.»
Le monde est un village global, certes, mais le monde arabe, jusqu´à ce jour, a refusé de jouer sa partition. On peut dire qu´il va entrer dans l´orchestre. C´est la marche du temps.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha