Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 18 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
12
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Des tours et des gratte-ciel

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Une course à la construction de tours et de gratte-ciel a été engagée en début du troisième millénaire entre les nations du monde. La palme reviendra aux Arabes, puisque les Emirats projettent l´érection d´une tour de 705 mètres à l´horizon 2008.
En attendant cette date, c´est la République de Taïwan qui a inauguré au cours de la semaine écoulée la tour Taïpeh 101, qui peut être considérée comme le bâtiment le plus haut du monde depuis la destruction des tours jumelles du World Trade Center de New York en septembre 2001. Cet immeuble qui mesure 518 mètres de haut comprend 84 étages entend courtiser les clients prestigieux intéressés par la location d´espaces commerciaux. Une vingtaine de groupes internationaux ont déjà manifesté leur intérêt , sur la base d´un loyer oscillant entre 1000 et 1500 dollars taïwanais le mètre carré. Ce sont surtout des banques et des grandes firmes internationales, alors que les étages supérieurs seront occupés par un club d´affaires, des restaurants ainsi que des «zones panoramiques permettant d´observer la capitale».
Quant à la tour Borj Dubaï, actuellement en construction dans la capitale des Emirats arabes unis, et que certains ont déjà surnommée la tour des Arabes (Borj el Arab), et qui est en phase de construction, ses promoteurs comptent bien en faire le gratte-ciel le plus élevé du monde. Avec ses 160 étages et ses 705 mètres de haut, le Burj Dubaï, et sa forme qui ressemble à une proue de bateau, légèrement arrondie (on dirait un voilier, a commenté une collègue en admirant la maquette) dépassera de 250 mètres les Petrona Towers, tours jumelles de Kuala Lumpour, qui ont longtemps été les ténantes du titre, exception faite de la tour nationale du Canada qui culmine à 533 mètres mais qui est restée inhabitée, mais aussi la tour Taïpeh 101 de l´île de Taiwan.
Les autres tours achevées ou en construction sont le Freedom Tower de New York de 541 mètres (2009, le Djakarta TV Tower de 558 mètres (2009), le Shanghaï World de 492 mètres (2007), l´hôtel Tower de la Mecque de 485 mètres, l´Union Phase de Hong Kong de 474 mètres et la Fédération de Moscou de 440 mètres.
Que signifie cette course aux projets pharaoniques en édifiant des tours à vous donner le vertige? Il y est question de prestige bien sûr, mais il ne fait aucun doute que ces bâtiments du futur sont rentables, financièrement parlant. Par ailleurs, un pays qui se lance dans ces oeuvres colossales a aussi besoin de jouer un rôle politique et commercial régional. Dans le cas de Taiwan, la rivalité qui oppose les dirigeants de ce pays à leurs grands voisins de la Chine populaire est de notoriété publique : chacun des deux pays fait étalage de son savoir-faire et de ses capacités à maîtriser les technologies de pointe et les designs futuristes, même si la dernière élection organisée dans ce pays montre que la population est loin de partager cette rivalité entre gouvernants. Quant aux Emirats arabes unis, il est évident que leur trop-plein de pétrodollars doit bien sûr servir à quelque chose. Autant que ce soit quelque chose de rentable et de prestigieux. En tout état de cause, le sort des deux tours jumelles de New York a amené les promoteurs de ces projets à prendre en considération les paramètres sécuritaires: attentats, séisme, incendie, en améliorant les techniques de construction, d´autant plus que des milliers de personnes sont appelées à travailler ou à y résider.
Ce sont les tours de Babel du XXIe siècle, en attendant l´apparition de gratte-ciel qui dépasseront sans doute les 1000 mètres de haut.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha