Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 18 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
12
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Belkhadem surexploité

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Normal que le 8e congrès bis du FLN n´arrive pas à se tenir et soit reporté de semaine en semaine, voire d´année en année. Vous voulez savoir pourquoi? Eh bien, on en demande trop à M. Belkhadem. Certains, toute honte bue, le considèrent comme le nègre de service.
Nous avons essayé ici, à la rédaction, avec quelques collègues, de revoir son emploi du temps depuis seulement le 21 novembre dernier. A vous de juger: le 14 décembre, soit hier, on annonçait son départ pour New York, où il doit présider une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée à la protection des civils dans les conflits armés. Au cours de la même journée, il recevait le vice-président de la China State Corporation Enineering (Cscec) qui doit prendre en charge la construction du nouveau siège des Affaires étrangères. Le 11 décembre, il se trouvait à Rabat, au Maroc, pour participer au Forum de l´avenir . Il en avait profité pour tenir des séances de travail avec ses homologues de l´UMA. Le 10 du même mois, il a fait partie de la délégation conduite par le président de la République, lors des entretiens algéro-mozambicains qui se sont déroulés à la résidence d´Etat de Zéralda. Le 8 décembre, il prenait part au dîner de travail offert par l´Otan à Bruxelles à l´occasion de la célébration du dixième anniversaire du dialogue méditerranéen de l´Alliance atlantique. La veille, il signait à Tokyo l´accord de coopération technique algéro-nippon. Le 4 décembre, il recevait au siège de son département ministériel le président de l´Assemblée nationale namibienne, ainsi que M.Ahmed Ibrahim Taha, président de l´Assemblée nationale du Soudan et M.Abdelaziz Abdelghani, président du Conseil consultatif du Yémen. Le 3 décembre, il suggérait à la Haye de réviser le processus de partenariat euro-méditerranéen en s´inspirant du modèle de coopération qui a prévalu avec les pays européens les moins développés.
Les dépêches des agences se télescopent, parce qu´on ne voit pas très bien comment M.Belkhadem pourrait mener de front des activités à l´intérieur du pays, en recevant les hôtes étrangers, et à l´extérieur, notamment à la Haye, où il a participé à une réunion des ministres des Affaires étrangères arabes, en marge de la conférence euro-méditerranéenne, et ensuite trouver le temps pour quitter la Haye et rejoindre à Berne, le président de la République, en visite officielle en Suisse, tout en faisant une déclaration à la presse dans laquelle il invite les partenaires européens à tenir compte de «l´offre arabe de paix», adoptée au sommet de Beyrouth et confirmée à Tunis.
Quelques jours auparavant, soit le 24 novembre, il se trouvait à Oran, capitale de l´Ouest algérien, où se tenait la réunion des ministres des Affaires étrangères du pourtour méditerranéen du groupe des 5+5, tout en menant, en marge de cette réunion, des discussions en aparté avec les chefs des délégations. Le 23 novembre, il prenait part à Alger au sommet du Nouveau partenariat pour le développement en Afrique (Nepad). Auparavant, le 21 novembre, M.Belkhadem était présent au siège de la présidence de la République au moment où M. Bouteflika recevait le Premier ministre de la République socialiste du Vietnam, M.Phan Van Khai. Dans la même journée, il accueillait le vice-premier ministre zambien, M.Augustine Festes Kotolochi Mwapa, invité au 2e forum des chefs d´Etat et de gouvernement du Mécanisme africain d´évaluation par les pairs (Maef). On pourrait arrêter là cette liste hallucinante, mais vous aurez compris qu´il est matériellement impossible à un seul homme de mener de front ces deux activités inconciliables, que sont la défense des intérêts diplomatiques de l´Algérie et la gestion d´un parti par essence ingérable comme le FLN.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha