Prévisions pour le 25 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
34
 Laghouat Min 18 °C Max 31 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
23
 Tlemcen Min 16 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 21 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 17 °C Max 29 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
34
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 21 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 33 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 31 °C
32
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

La lettre et le protocole

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les congressistes du FLN ont prolongé leurs assises d´au moins deux jours, attendant d´être honorés par une visite présidentielle. En vain. Pour une telle visite, le président de tous les Algériens aurait mis en branle son service protocole, arrêté la circulation sur l´axe menant d´El Mouradia au complexe du 5-Juillet où se trouve une coupole à peine désamiantée, déployé tout un cordon de sécurité le long de la rocade de Ben Aknoun, alors qu´une simple
lettre peut résoudre tous ces problèmes logistiques d´embouteillage. Car, si le président est au-dessus de la mêlée, une lettre, elle, peut se jeter dans la mêlée, comme un ballon de rugby, passer de main en main, rebondir, partir à la volée, planer, rouler par terre, se cacher dans une poche puis dans une autre, se transformer en essai. Mais on peut aussi, par commodité et pour la mettre à la portée du plus grand nombre, l´afficher au mur, l´entourer avec des enluminures, la décorer, la mettre en valeur au stylo feutre, voire même faire un paquet cadeau en lui mettant un ruban rose bonbon en guise de guirlande. Pour relier un point A à un point B, un chef de l´Etat, ça ne peut pas passer inaperçu. Mais une lettre si. Un motard peut l´apporter en se faufilant dans la circulation, surtout s´il actionne son gyrophare ou sa sirène. Mieux : pour faire encore plus vite, on peut la faxer. Eh, eh, que faites-vous de la technologie moderne? On peut même l´envoyer par Internet. Tirée sur une imprimante jet d´encre, elle sera encore mieux que l´original. Toute en couleur et sur du papier couché de luxe. Fini le temps où on utilisait les pigeons voyageurs, le télégraphe, le morse, voire les signaux de fumée. L´Internet, c´est le tamtam d´aujourd´hui.
D´après les informations, les organisateurs du congrès ont fait mieux. Après que la lettre eut été bénie par Belkhadem, elle fut remise à Bessayeh qui en a donné une lecture émue devant les congressistes aux anges. Pendant ce temps, un autre exemplaire de la même lettre était entre les mains du technicien préposé à la photocopieuse, qui en a tiré des milliers de petits clones. Chacun des militants présents en a eu un exemplaire entre les mains. Cette lettre est le document le plus précieux du congrès. Non seulement elle sera jointe aux résolutions finales mais en plus, chacun pourra la garder jalousement dans son album photo souvenir personnel. Parce que ce sont des moments à ne pas oublier. A immortaliser pour la postérité. A défaut d´être montré en photo à côté du président, on aura au moins cette lettre alibi à exhiber. Elle remplace avantageusement une médaille du mérite de la révolution. Surtout que juste en bas, tout en bas, il y a la signature fine de son prestigieux auteur.
A la fin du congrès, à la sortie du 5-Juillet, il y avait une de ces liesses populaires ! Une vraie ferveur, même pas tempérée par les crêpages de chignon des «doubles délégations», ni par le verglas et les traces de neige, ni ternie par les embouteillages occasionnés par cet événement qui, pour une fois, n´est pas sportif et n´est pas provoqué par les supporters du Mouloudia. Il y eut des youyous triomphants et des «One, two, three, viva l´Algérie!» ont fusé.
Avec la tenue de ce huitième congrès bis, qui a réconcilié les deux ou trois ailes antagonistes du FLN, on peut dire qu´on efface tout et qu´on recommence. Les retrouvailles ont eu lieu dans l´enceinte de l´emblématique 5-Juillet et, puisque les dieux du stade ont veillé sur lui, ce congrès a été une réussite sur toute la ligne. Enfin, puisque le FLN a retrouvé pour de bon le giron du pouvoir, il est de bon ton d´être dans ses bonnes grâces!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha