Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 33 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 25 °C
32
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 29 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 28 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 29 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 33 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
32
 Khenchela Min 12 °C Max 23 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
32
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

C’était pour rire, M.Ouyahia

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ça y est, le 19 juin a été retiré de la liste des jours fériés. Après des années, voire des décennies de tergiversations, marquées par les récriminations de tous ceux qui considèrent qu´on ne fête pas un coup d´Etat, le chef du gouvernement a dû les prendre au mot. Exit donc le 19 juin.
C´est vrai que l´annonce va plaire à M.Ahmed Ben Bella, qui préside la commission de la concorde nationale. Il peut même demander des indemnités pour les années qu´il a injustement passées en prison.
Bon, ne chipotons pas, rendons à César ce qui appartient à César et à M. Ben Bella les années perdues en taule ou en résidence surveillée. Mais de grâce, rendez-nous notre jour férié. Une fois par an, qu´est-ce que ça représente pour l´Etat? Trois fois rien.
On pourra aller à la pêche, pour ceux qui aiment taquiner le poisson. D´autant plus que le 19 juin, c´est à peine le printemps et ce n´est pas encore l´été. Juste ce qu´il faut de soleil, de chaleur, de beau temps. D´autres iront à la plage pour une petite trempette, un petit plongeon, surtout si l´été est précoce et qu´il fait vraiment chaud. Bref, à la pêche ou à la plage, on reste attiré par l´eau.
On pourra aller en forêt, maintenant que la sécurité revient, d´après M.Zerhouni et consorts, en compagnie de madame et des enfants. On fera du vélo ou de la marche à pied, et si on aime ça, on cueillera des fraises ou des champignons, voire des truffes. C´est pas la saison des fraises? Tant pis. En forêt, il y a toujours quelque chose à cueillir, sinon on respirera l´air pur, loin de la pollution de la ville.
Si, il y a mille choses à faire, un 19 juin. Les courses, les musées, les vitrines, les visites aux amis et à la famille, le jardinage, le bricolage, ou bien une bien bonne grasse matinée, on en a toujours besoin avant le grand départ en vacances du mois d´août.
Tout cela pour dire que ce n´est pas très bon de mélanger la politique et les jours fériés. Ceux qui ont demandé de ne plus fêter le 19 juin sont des politicards en retard d´une révolution et d´un redressement. Le président Ben Bella lui-même a fini par ne plus y penser tant c´est devenu une banalité que de ne plus travailler le 19 juin. Du reste, au rythme où travaille l´administration algérienne, une journée de repos supplémentaire par an ne nous fera pas pousser un poil de plus dans la paume de la main. Loin s´en faut.
Non, vraiment, le chef du gouvernement aurait dû se boucher les oreilles pour ne pas entendre les chants des sirènes et nous laisser au frais notre 19 juin. En revanche, beaucoup d´autres, qui ricanaient sur la célébration d´un coup d´Etat ne le faisaient que pour rire. C´est l´esprit gouailleur, railleur, persifleur, parce qu´il faut toujours critiquer le gouvernement, même sur des futilités, histoire de dire qu´on est là, qu´on aime plaisanter, et puis le gouvernement, qui aime aussi rire, ne nous prendra pas au mot.
Non, M.Ouyahia n´a pas d´humour. Il a dit: «Vous ne voulez plus du 19 juin, eh bien je vais l´enlever votre 19 juin. Et la décision sera consignée par une réunion du conseil des ministres. Ce sera une suppression solennelle et publique, sanctionnée par un décret exécutif dans le Journal officiel. Je ne plaisante pas, moi.»
Puisque c´est comme ça, faisons du donnant donnant. Vous enlevez le 19 juin, mais vous le remplacez par quelque chose. Par exemple par le premier jour de Yennayer. Certes le 12 janvier c´est l´hiver, mais ça coïncide avec toutes les fêtes de fin d´année et on pourra aller jouer aux boules de neige ou faire du ski à Chréa ou Tikjda, ou du patinage artistique sur la patinoire de Sétif, maintenant que la neige est revenue, en Algérie, malgré le réchauffement de la planète. Comme d´habitude, le gouvernement s´est contenté de prendre une décision politique, sans se soucier des dommages collatéraux et de ses conséquences sur le repos des travailleurs.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha