Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 29 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
32
 Annaba Min 22 °C Max 26 °C
4
 Mascara Min 15 °C Max 29 °C
32
 Ouargla Min 24 °C Max 32 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 30 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
39
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Le train du GMO

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Froid entre le Caire et Washington. C´est un événement entre deux anciens, très anciens alliés, depuis la signature de camp David au moins. Mais depuis cette date, il y a eu les attentats de 11 septembre qui ont mis à plat toute la diplomatie américaine, dans lesquels quelques Egyptiens étaient impliqués, d´autant plus qu´un autre ressortissant égyptien Cheikh Omar avait été reconnu coupable d´un premier attentat contre le World Trade Center. Oui, ce froid diplomatique entre Les Etats-Unis et l´Egypte peut paraître surprenant, d´autant plus que Moubarak a soutenu les deux Bush, père et fils, dans leurs guerres contre Saddam Hussein, et que dans le conflit israélo-palestinien, le Caire a toujours prôné la modération et joué les bons offices, ne ménageant pas ses efforts pour l´application de la feuille de route. N´oublions pas que c´est à Charm El Cheikh, en Egypte, qu´a eu lieu la rencontre entre le Premier ministre, Ariel Sharon, et le tout nouveau chef de l´Autorité palestinienne, dont c´était le baptême du feu.
Le projet Grand Moyen-Orient (GMO) de l´administration Bush, avec l´aide des pays du G8 et celle des ministres de la Ligue arabe et qui vise à promouvoir la réforme politique, économique et sociale dans les pays arabes, ne saurait souffrir d´exception, puisque c´est justement sur la question du respect des règles démocratiques que l´Egypte est épinglée. Mme Rice, la secrétaire d´Etat américaine avait, en effet, publiquement critiqué la «dictature égyptienne» après son entretien, il y a quelques jours, avec Abou El Gheit, le nouveau leader du parti d´opposition libéral El Ghad (Demain) qui avait été arrêté le 21 janvier dernier. Condoleeza Rice avait même soigneusement sauté l´étape du Caire lors de sa première tournée au Proche-Orient. Et voilà qu´un pas supplémentaire vient d´être franchi en annonçant le report sine die de la conférence au Caire entre les ministres des pays du G8 et leurs homologues de la Ligue arabe, pour discuter justement du projet GMO. Cette rencontre se voulait une prolongation d´une réunion similaire qui a eu lieu au Maroc intitulée «Forum de l´avenir». Ces deux étapes marocaine et égyptienne se voulaient une préparation au sommet de la Ligue arabe qui aura lieu à Alger les 22 et 23 mars prochain. Cette sortie inattendue de Mme Rice a mis dans la gêne la classe politique égyptienne, amenant les trois principales formations de l´opposition qui avaient exigé la libération de M.Gheit, de dénoncer l´ingérence des Etats-Unis dans les affaires intérieures égyptiennes.
C´est la nouvelle vision américaine. L´administration Bush ne veut plus, comme par le passé, fermer les yeux sur les atteintes par ses alliés aux droits de l´homme et au non-respect des règles démocratiques, d´autant plus qu´après sa tournée européenne, le président US est en train de renouer les fils rompus de son amitié avec Jacques Chirac. Les deux pays n´ont-ils pas fait voter par les Nations unies une résolution demandant le départ des troupes syriennes du Liban?
Tout indique que ce sont les élections en Irak qui encouragent à aller dans cette direction, les électeurs irakiens ayant fait la démonstration que la démocratie est une aspiration profondément ancrée, et que l´ère des partis uniques est révolue.
Le report de la rencontre du Caire, qui devrait avoir lieu les 2 et 3 mars prochain, relance en tout cas fortement l´intérêt du sommet arabe d´Alger, où le projet GMO figure en bonne place.
La démocratie du monde arabe se fera-t-elle en dehors de la Ligue arabe? Les régimes arabes vont-ils rater un autre train, celui du projet GMO?

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha