Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 29 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 20 °C Max 30 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 22 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 23 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 37 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 12 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Couscous japonais

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Pour moi c´est un principe, je ne mange que le couscous roulé par ma femme.
Non, ce n´est pas un Algérien pur jus qui s´exprime ainsi. Ce n´est pas un de ces Argaz ou Redjla des Aurès, de l´Ouarsenis, du Hodna, de Chlef, du Rhummel, du Seybouse, du Djurdjura ou du Tassili qui prononce ces fiers propos, mais bien un Japonais du Fuji-Yama, et qui raffole du couscous au poulet, arrosé de saké, fait maison. L´ingéniosité nippone est proverbiale. Studieux, attentionné, inventif, le peuple japonais collectionne les succès, dans tous les domaines. S´il voit une voiture, il commence par la copier et ensuite il l´améliore, il la produit en série, et ne voilà-t-il pas qu´il se lance à l´assaut du marché international. Qui ne connaît pas aujourd´hui les marques prestigieuses comme Toyota, Mazda, Honda? On pourrait dire la même chose des autres secteurs : l´électronique, la téléphonie, les séries télévisées, les mangas.
Cela, tout le monde le savait. Au pays du Soleil-Levant, les technologies de pointe n´ont pas de secret. Ce que l´on sait moins en revanche, c´est que les Japonais s´attaquent aussi avec succès aux produits du terroir : comme le camembert, le champagne, les parfums de luxe de Paris ou de Londres, la haute couture, les oranges de Boufarik ou les dattes Deglet nour de Biskra. Dorénavant, on peut dire que les Japonais viennent de marquer un autre but: la Japonaise roule son propre couscous. C´est un vrai challenge. Pour savoir rouler le couscous, ce plat bien de chez nous, une Algérienne doit s´y mettre dès son jeune âge. Par exemple dès douze ou treize ans. L´apprentissage prend plusieurs années. La maman qui suit les premiers pas de sa fille lui pardonne ses ratés, et toute la famille - le père, les frères, les oncles, les tantes, - l´encourage en lui disant que son couscous est réussi.
On connaissait le dicton : impossible n´est pas français.
On peut désormais ajouter: impossible n´est pas japonais. Si on cherche bien, on trouvera un dicton similaire. C´est que le Japonais n´accepte pas les échecs. Quand il est acculé, sa fierté en prend un coup, il est prêt à se faire hara-kiri. C´est la philosophie du samouraï qui n´est pas partagée par tout le monde mais qui donne une idée sur le sens de l´honneur chez nos amis nippons. La mort est préférable à la honte.
Dans la vie de tous les jours, le Japonais ne dégainera jamais le premier. C´est d´abord sa politesse, sa simplicité, voire son humilité qui sont mises en avant. N´est-ce pas dans l´humilité qu´on peut montrer sa grandeur? Après, advienne que pourra. Sans doute parce que le Japon, qui est une suite d´îles entourées par la mer, est un pays habitué aux défis de toutes sortes, d´abord à celui d´affronter la colère des éléments: les tsunamis, les ouragans, les tremblements de terre. Fils des montagnes, aux terres plutôt ingrates, le Japonais est obligé d´aller chercher sa nourriture, depuis la nuit des temps, au fin fond des océans, disputant sa pitance aux tempêtes, requins et autres cachalots.
Sans pétrole, sans terres agricoles, le Japonais n´a qu´une seule ressource, le travail de l´homme, sa créativité, sa discipline. Et le Japon est un pays qui figure au programme scolaire de tous les pays du monde, parce qu´il est un exemple et un pionnier dans beaucoup de secteurs. En Algérie notamment, il figure en bonne place en terminale et dans d´autres classes intermédiaires, comme la huitième année. A tout ce qu´on savait sur le Japon, il faut désormais y ajouter le couscous. On ne pouvait pas passer cette information sous silence, au moment justement où en Algérie, on se met au couscous industriel.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha