Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 24 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 24 °C
47
 Alger Min 19 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
30
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 23 °C
34
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Treize

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

A part quand il tombe un vendredi, treize n´est pas un chiffre magique. C´est pourtant à lui qu´on doit s´en tenir dorénavant pour donner la fourchette du chômage en Algérie, tel qu´il a été communiqué par le ministre de la Solidarité le docteur Ould Abbès. On précisera que ce chiffre est juste légèrement en dessous de la moitié du taux de chômage qui prévalait en 1999, soit 29,6 %. On peut donc légitimement espérer qu´il tombera à moins de 6 % en 2009. Néanmoins, M.Ould Abbès est un homme réaliste et il laisse entendre qu´il est possible de ramener le taux de chômage à 10 %. En France, le taux de 10 % est jugé trop élevé par le Premier ministre Raffarin. Aux Etats-Unis, on commence à paniquer à partir de 5 %. Mais 13 %, c´est déjà moins que le Portugal, pays membre de l´Union européenne, dont il assure la présidence de la commission par le biais de M.Barroso, et où le taux de chômage est de 14 %, et où le seuil de pauvreté est devenu préoccupant.
Le hic en Algérie, c´est la difficulté d´avoir des chiffres fiables. En France, par exemple, on se base sur le nombre des demandeurs d´emplois tels qu´ils sont communiqués par l´Anpe. En Algérie, les demandeurs d´emplois ne s´adressent que rarement aux «bureaux de main-d´oeuvre». Ces derniers ayant été supprimés un certain temps, pour revenir sous un autre habillage et sous une autre appellation. On préfère généralement voir si on peut bénéficier d´un petit piston pour émarger à la subvention de l´emploi des jeunes. En dehors de cette manne, point de salut. Il y a aussi le secteur informel qui absorbe à lui tout seul l´essentiel des énergies et de la force de travail. Comme son nom l´indique, ce secteur n´est comptabilisé nulle part. Autre chose, le docteur Ould Abbès nous apprend que l´Etat reste le plus grand créateur d´emplois, avec ses 716.753 postes de travail créés. Au moment où dans le monde entier on plaide pour la privatisation et le dégraissement de l´administration, on se demande: primo, quelle est l´efficacité d´un tel dispositif étatique, deusio, est-ce que ce sont des emplois durables. Reste l´autre dispositif mis en place par l´Etat, celui du microcrédit. Chez beaucoup de gens, c´est une panacée, un sésame qui ouvre les portes. Le docteur Ould Abbès en fait son cheval de Troie pour casser la citadelle du chômage. Pourquoi pas? Puisqu´avec un microcrédit, on peut même lancer une télé au Luxembourg. « «L´année 2005 a été déclarée par l´ONU année internationale du microcrédit, à cet effet, nous nous attelons à développer le dispositif créateur de postes d´emplois pour atteindre l´objectif de 2 millions».
Le principal instrument de M. Ould Abbès reste apparemment l´Observatoire national de l´emploi et de la lutte contre la pauvreté, tout autant que l´Agence nationale de l´aménagement du territoire, cette dernière ayant réalisé une étude sur la situation socioéconomique des Algériens, «résultat d´un travail sur le terrain, sur la base de données et de paramètres fiables», étude financée par le Pnud. D´autres études avaient été faites dans le passé par le département dirigé par M.Ould Abbès, dont les recommandations sont restées lettre morte, «indépendamment de sa volonté», nous avait-il expliqué. Peut-on espérer que cette fois sera la bonne. En tout état de cause, on ne peut agir que sur une situation qu´on connaît bien. Tant que les données sont fausses, on passe à côté de la plaque. Tant que l´informel, le ouï-dire, la rumeur, l´à- peu-près, sont maîtres du jeu, cela ouvre la voie à toutes les manipulations: on gonfle les chiffres quand cela nous arrange, et on les diminue quand cela fait notre affaire. Treize restera un chiffre magique, même quand ce n´est pas le vendredi.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha