Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 18 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
12
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Météorites

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

On a des idées, on a du pétrole, on a aussi des météorites. C´est l´avantage d´être Algérien. Un pays vaste comme plusieurs fois la Suisse, moins le chocolat et les lacs, mais plus les figues sèches et l´huile d´olive. Des richesses en hydrocarbures et en ressources du sous-sol. Du soleil à revendre. Du fer, du phosphate, du manganèse, de l´or aussi paraît-il. Un pays vierge. Inexploité. Du corail à El Kala et de la neige à Chréa. Des sangliers à Tala Guilef. Des léopards au Hoggar. Des gazelles à Sour El Ghozlane. Des dattes à Tolga, gorgées d´eau et de lumière. A travers l´histoire, on a été le grenier de Rome, le vignoble de la France et la mamelle du socialisme de Moscou. Aujourd´hui, malgré toutes nos richesses, on n´exporte plus que le pétrole, le gaz, des cadres formés à l´université Houari Boumediene, de jeunes chômeurs diplômés et qualifiés, et nos désillusions. Pourtant, au hasard des lectures, on peut tomber sur des informations qui nous disent que l´Algérie exporte bien malgré elle autre chose que cela, comme cet article piqué dans El Watan du 12 mars et signé Djamel Zerrouk, traitant d´un trafic d´un nouveau genre et fort lucratif : des pierres cosmiques, nous dit-il sont exportées vers le Maroc. Le Sahara est, semble-t-il, considéré comme le plus grand réservoir de météorites au monde et, pour cette raison, il est littéralement pris d´assaut par des trafiquants qui se font passer pour des touristes.
Une fois introduits au Maroc, ces fragments de météorites reçoivent un «vrai-faux» certificat authentifiant l´origine marocaine de la pierre. Et puis tenez-vous bien, ce qui frappe le plus, c´est le prix de ce produit insolite: entre 10.000 et 20.000 dollars le gramme. C´est plus cher que toutes les drogues.
Sachant que certaines de ces pierres peuvent facilement dépasser les 1000 grammes, à vous de faire le calcul. La conclusion vient toute seule: c´est un commerce très très rentable, plus rentable même que le trafic de drogue, ou celui des pièces détachées Taïwan. On ne connaît pas toutes les ressources de notre sol ni celles de notre sous-sol. Et qu´on ne s´étonne pas d´apprendre que chaque grain de sable de l´immense Sahara coûte entre 10.000 et 20.000 dollars le gramme. Déjà que les gravures rupestres et les fresques du Tassili sont un trésor à nul autre pareil, ce qui ne les empêche pas d´être pillées. Un pactole. Un don du ciel. Multipliez chaque grain de sable par 10.000 dollars et vous trouverez un chiffre carrément astronomique, sinon cosmique. Il y a peut-être autant de grains de sable au Sahara que d´étoiles ou de constellations dans l´espace intersidéral. Cela se chiffre en milliards de milliards. Des rentrées en devises pour des millénaires, pour les enfants de nos enfants, et toutes les générations qui vont arriver, avec ou sans bac.
Peut-être bien que la construction du grand Maghreb , de l´UMA se fera sur la base de ces poussières cosmiques. Pourquoi pas? Peut-être bien que les autorités vont enfin se pencher sur ce cas des météorites et voir leur impact sur le développement global du pays.
Et peut-être bien que l´Algérien qui fantasmait sur le puits de pétrole finira bien par se satisfaire de quelques grammes de poussière cosmique.
C´est moins lourd, moins polluant, plus facile à échanger sur les places boursières du monde entier. Et puis pas la peine de creuser, puisque ces poussières affleurent le sol. Vous n´avez qu´à vous baisser pour les ramasser. Au lieu d´une ruée vers l´or, on aura un nuage de poussière lunaire ou martienne, avec un petit bonhomme vert en guise de cousin.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha