Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 25 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
34
 Biskra Min 19 °C Max 30 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 13 °C Max 26 °C
39
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 13 °C Max 26 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
34
 Ouargla Min 20 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 20 °C Max 33 °C
47
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
34
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
32
 Ghardaïa Min 18 °C Max 24 °C
34
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Medelci au Château

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le tout nouveau grand argentier du pays, Mourad Medelci, n´a pas seulement hérité du portefeuille du ministère des Finances. Il a aussi hérité de cette bâtisse impressionnante construite sur les hauteurs de Ben Aknoun, et que d´aucuns appellent le château. Tout en verre, avec des rondeurs sensuelles et des reflets argentés, brillant au soleil de midi comme au clair de lune, ce bâtiment est certainement le plus chic d´Algérie, sûrement plus que le palais d´El Mouradia au Golf ou que celui de la culture à Kouba, un peu à la manière du palais de Bercy, sur les bords de la Seine, à Paris. Rien que sa construction a duré plus de vingt ans, à tel point qu´on désespérait de le voir achevé. Combien de budgets a-t-il engouffré. Combien de
ministres des Finances a-t-il fait rêver ou mis en rogne. Combien de chefs de gouvernement a-t-il usé?
Mais ce n´est pas parce qu´on l´appelle le Château qu´il faut y voir une structure kafkaïenne, même ses fonctionnaires savent ce que bureaucratie veut dire. Si Benachenhou avait serré les cordons de la bourse, Medelci, sans doute chargé de plancher sur une loi de finances complémentaire, ne nous a pas encore révélé le secret de sa recette. Va-t-il multiplier les taxes, pour faire suer encore plus le burnous? Va-t-il sucrer les impôts et saler les prélèvements fiscaux. En d´autres termes, à quelle sauce va-t-il nous manger. Si c´est un monsieur Tout le monde, il a l´habitude de faire son marché et dans ce cas il sait que la tomate coûte 120 dinars le kilo, sans rougir, et que la pomme de terre tourne autour de 30 DA, au bas mot. Quant à la viande, rouge, blanche ou à la couleur douteuse, n´en parlons pas. Alors que les médicaments et les soins médicaux sont hors de prix. Donc il est inutile d´inventer de nouvelles taxes, et d´en rajouter. Les citoyens sont déjà pressés comme des citrons et ont serré la ceinture de leur pantalon jusqu´au dernier cran. De toutes les façons, pour un ultra libéral (étiquette de Medelci) la philosophie est généralement à la baisse des impôts. On ne sait jamais. Quant aux chantiers, M.Medelci, ils sont nombreux : la réforme bancaire et financière, rien que ça, le déblocage des crédits pour financer la microentreprise, et bien sûr, trouver un moyen de répartir et de gérer au mieux la cagnotte de 55 milliards de dollars que le président a promis pour soutenir la croissance, sans que cette manne n´aille, du moins pas tout, dans la gueule de requins. Qui sont aux aguets, attirés qu´ils sont par l´odeur du billet vert, même si on dit que l´argent n´a pas d´odeur.
Puissent les Saints du Château rappeler à M. Medelci ses devoirs nationalistes et sa fibre de bon père de famille, pour que l´argent du pétrole n´aille pas enrichir encore plus ceux qui le sont déjà, en oubliant sur le bord de la route les milliers, pour ne pas dire les millions de citoyens qui vivent sous le seuil de pauvreté, parce que la vie est trop chère et que le siècle ne pardonne pas. Malgré ses lumières, ses lambris et son caractère imposant, ou son site qui est en passe de devenir le nouveau centre d´Alger, le Château n´est peut-être pas coupé du peuple. C´est à M.Medelci et aux dizaines de fonctionnaires qui travaillent avec lui de le prouver. Car après tout, ils sont l´âme des lieux.
D´autant plus qu´une maison de verre est censée être le symbole de la transparence dans la gestion et l´affectation des deniers publics. Le château ne sera que ses locataires, même s´ils ne paient pas le loyer, voudront bien en faire.
Medelci a déjà occupé le maroquin des Finances. Mais son siège se trouvait au Maurétania, en plein centre d´Alger. Son nouveau château l´inspirera-t-il plus? Et mieux?

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha