Prévisions pour le 20 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 37 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 29 °C
30
 Batna Min 12 °C Max 24 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
28
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
34
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
4
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 25 °C
30
 Ouargla Min 26 °C Max 35 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 34 °C
30
 Tindouf Min 26 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
47
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
4
 Ghardaïa Min 21 °C Max 31 °C
30
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Gros câlin

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La Fête des mamans précède de peu la Journée de l´enfance. C´est-à-dire que les mères poules pensent d´abord à leurs poussins. Et les coqs qui font les fiers-à-bras feignent d´ignorer ce jour. Parce que, au cas où vous ne le savez pas, les gosses demandent souvent des sous à leur papa pour acheter un cadeau à leur maman, mais ne font presque jamais le contraire quand c´est la fête du père. Mais la Fête des pères qui s´en soucie vraiment?
Les enfants préfèrent leurs mamans, c´est dans l´ordre des choses. N´importe quel papa donnerait tout ce qu´il a pour le bonheur de l´enfant et de sa maman poule, y compris les coqs de basse-cour, les coqs en pâte et les coqs du village. Sauf peut-être les coqs de la jungle. Parce qu´ils sont déjà en compétition. Mais il n´y pas que la maman poule qui célèbre la fête des mères : il y a aussi la maman pigeon, la maman lapin, la maman tortue, la maman sauterelle, la maman guenon. Toute la ménagerie et tout le zoo et tout le bestiaire soutiennent la fête des mères, cette journée particulière où tout être vivant sur terre se rappelle qu´il a une mère, quelque part sur terre, sans compter ceux qui en font un gros complexe d´dipe.
Oui, c´est ça, si l´enfant demande des sous à sa maman pour acheter un cadeau à sa mère, c´est certainement à cause du complexe d´dipe. Ne pas confondre avec le complexe olympique. Mais un gros câlin ne vaut-il pas mieux qu´un cadeau cher payé? Et qui peut au moins faire faire des économies au papa coq, lui qui s´est fait des trous dans ses poches à toujours payer le cadeau que l´enfant fait à la maman avec un argent qui ne lui appartient pas. C´est clair? Si ça ne l´est pas, on recommence!
Pour vous éviter ça, voici au moins une bonne nouvelle: le gouvernement, une fois n´est pas coutume, prépare un projet de loi pour protéger les droits des enfants. Il s´y prend en retard, déjà qu´il oublie qu´il n´y pas en Algérie un vrai journal pour les enfants. Un espace où ils pourraient s´exprimer et créer un monde à leur échelle, à leur taille, où tout est accessible, sans monter sur un escabeau. Un poussin avec sa maman poule, dans un monde où la violence serait disqualifiée, où les agressions seraient bannies, un monde où l´enfant n´aurait que des droits, le droit à l´école, le droit à l´allocation familiale, le droit aux soins, le droit aux câlins, tout court.
Alors que pour le 8 Mars, on offre des fleurs aux femmes - c´est normal - ce n´est pas toujours le cas pour la Fête des mères. Les enfants sont plus imaginatifs et ils offrent à leurs mamans des objets auxquels on ne s´attendait pas. Parfois c´est un bijou, mais cela peut-être n´importe quoi, pourvu que ce soit joli, comme le sourire et la tendresse d´une maman. Et le papa? Bof! Absorbé par ses occupations professionnelles, il fait semblant de n´en rien savoir. Il dit sans doute vrai. Il n´en sait strictement rien.
Car s´il y a maman poule, il y a aussi papa gâteau. La première est protectrice, mais il lui arrive d´être possessive, au point d´être sévère et casse-pieds. Le second refuse d´être pris pour monsieur gaga, voire monsieur gogo. Le père fouettard n´a pas sa place dans cette galerie de portraits.
Maman poule n´est pas maman ourse, que les enfants appellent nounours, et qu´ils confondent avec leur nourrice, pour ceux qui en ont, voire leur nounou. Entre maman poule et maman ourse, vient s´intercaler maman lionne, qui contrairement à ce qu´on raconte, est très affectueuse, vu que c´est elle qui pourvoit aux besoins de toute la famille lion. Et que dites-vous de maman aigle, qui étend son aile protectrice sur les aiglons, avant leur envol, bien haut dans le ciel, au-dessus des falaises et de la bêtise banalisée.
Vous aurez remarqué que cette chronique n´a ni queue ni tête, mais elle s´adresse aux enfants, pas aux adultes. Une fois par an, c´est permis.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha