Prévisions pour le 25 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 22 °C Max 30 °C
23
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 21 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 18 °C Max 29 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
34
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 34 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 24 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 33 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 24 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 31 °C
32
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Le Bon Samaritain

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Premier ministre britannique donne l´impression de vouloir placer son troisième mandat sous le signe de la générosité. Lui, qui va présider la réunion du G8 les 6 et 7 juillet prochain à Gleneagles en Ecosse, compte mettre sur le tapis deux dossiers très importants. Le premier concerne l´augmentation de l´aide aux pays pauvres de 25 milliards de dollars (pour la porter à 50 milliards) durant les cinq prochaines années (jusqu´en 2010), une nouvelle augmentation devant suivre jusqu´en 2015. Le deuxième concerne la lutte contre le réchauffement de la planète, en mettant en oeuvre notamment le protocole de Kyoto.
Il suffit de suivre du regard les images poignantes rapportées par les reporters pour se rendre compte de la misère qui touche une bonne partie de la population de la planète. Dans de nombreuses parties de l´Afrique, les gens vivent avec moins d´un dollar par jour. C´est simple: cinq millions d´enfants sont menacés de mourir de famine, en Afrique, alors 150 autres millions ne vont pas à l´école. Des maladies incroyables ne sont pas traitées, ne sont pas soignées, ne sont pas vaccinées.
Londres, qui va présider le G8 pendant une année, multiplie les propositions pour convaincre ses pairs et les ranger derrière l´idée d´un plan Marshall pour l´Afrique, le continent le plus pauvre de la planète. L´une des initiatives de Tony Blair et de son ministre des finances Gordon Brown porte sur la mise en place d´un mécanisme financier pour les pays pauvres, appelé «Facilité financière internationale, IFF». Londres propose également de vendre une partie des réserves d´or du FMI pour effacer la dette due par les pays les plus endettés auprès de cette institution. Blair souhaite par le biais de toutes ces aides récolter 100 milliards de dollars pour financer dans un premier temps une vaste campagne de vaccination en Afrique.
Cependant, si les pays européens se montrent réceptifs aux propositions de Tony Blair, les Américains sont plutôt sceptiques. Nous ne parlerons pas ici du protocole de Kyoto, auquel l´administration Bush est résolument hostile, mais surtout de cette aide aux pays pauvres. Bush privilégie une autre approche: celle de lier l´aide à la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption. C´est vrai que dans de nombreux pays du tiers monde, il existe des réseaux mafieux au plus haut sommet des Etats, qui fait que toute l´aide qui peut provenir de l´étranger est détournée par les oligarchies, alors que les populations, qui vivent de moins d´un dollar par jour, n´en voient pas la couleur.
«Les Etats-Unis ne sont pas philosophiquement opposés à une augmentation de l´aide aux pays pauvres», disent-ils, en rappelant que depuis l´arrivée de George W.Bush, début 2001, elle a plus que doublé. «Des pays comme le nôtre ne vont pas vouloir donner de l´argent à des pays qui sont corrompus, qui n´adhèrent pas aux principes démocratiques comme l´Etat de droit, la transparence et les droits de l´homme» disait George Bush le 1er juin à la Maison-Blanche en recevant son homologue sud-africain Thabo Mbeki.
C´est la raison pour laquelle l´administration américaine a mis en place, début 2002, son propre mécanisme d´aide, appelé «Compte de défi du millénaire» (MCA, Millenium challenge account).
Jusqu´à ce jour, seuls 16 pays y sont éligibles mais deux seulement ont vu leurs dossiers acceptés. Ce sont Madagascar et le Honduras. Ce qui amène Jamie Drummond, cité par l´AFP, à souligner que l´argent est distribué beaucoup trop lentement.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha