Zidane et la planète foot

Après une bouderie qui aura duré trois ans, soit pratiquement depuis l´élimination des Bleus du mondial 2002, Zinedine Zidane accepte de revenir sur sa décision de quitter l´équipe de France. C´était, on s´en souvient, la mort dans l´âme que Zidane avait pris cette douloureuse décision, notamment du fait que le nouvel entraîneur de l´équipe de France, Domenech, n´avait rien fait pour le retenir.
Zizou est très populaire de ce côté-ci de la Méditerranée, et l´on se souvient du drapeau algérien frappé du croissant et de l´étoile brandi par la marée humaine qui descendait l´avenue des Champs-Elysées, un certain mondial 1998.
La France était championne du monde, grâce entre autres à deux buts superbes de celui que les supporters français et algériens surnommaient Zizou, tout simplement.
Premier effet induit par l´annonce surprise de Zidane de réintégrer l´équipe des Bleus : le match devant opposer la France à la Côte d´Ivoire le 17 août à Montpellier se jouera à guichets fermés devant environ 30.000 spectateurs: c´est-à-dire que 10.000 places ont été vendues le lendemain même de l´annonce de Zidane, alors même que l´Union syndicale des journalistes sportifs de France (Usjsf) qui gère l´accès en tribune de presse, a dû faire face à une augmentation des demandes d´accréditation de journalistes. Comme on le voit : un match de football c´est autant une histoire de tête d´affiche que celle du spectacle. Et le spectacle, Zizou sait en faire. La médiatisation qui va avec suit. Comme un ombre portée.
C´est qu´en plus d´être et de rester un joueur international, grâce à ses performances à la Juventus d´abord, au Real Madrid ensuite, Zinedine Zidane est la personnalité la plus populaire de France, après avoir longtemps été classé deuxième derrière l´Abbé Pierre, le fondateur d´Emmaüs qui vient de fêter ses 93 ans, et qui a demandé à ne plus figurer au classement du palmarès depuis plusieurs années déjà.
On le sait, Zidane est un dieu sur un terrain de foot, son jeu s´étant amélioré avec le temps, au point que tous les avant-centre vous le diront: c´est un réel plaisir d´évoluer avec un distributeur de balles comme Zidane. Mais Zizou, c´est aussi une grande simplicité, un fair-play exemplaire et une disponibilité de tous les instants, notamment dans la lutte contre certaines maladies, comme le sida, et dans d´autres associations caritatives. La défaite cuisante de l´équipe de France en 2002 avait été amèrement ressentie par Zidane, qui en avait tiré les conclusions qu´il fallait, et avait pris tout seul la décision de se retirer. Dans le climat ambiant de l´époque, fait de désillusion et de règlements de compte, c´était sans doute la seule chose qu´il fallait faire, car une très forte pression s´exerçait sur l´international franco-algérien. Mais à l´époque déjà, les médias n´avaient pas été tendre envers l´entraîneur Raymond Domenech, lui reprochant de n´avoir rien fait pour convaincre Zidane de rester.
Pourquoi les Bleus, champions du monde en titre, avaient fait piètre figure en 2002 en Corée? Pourquoi les Verts ont-ils été éliminés cette année pour la CAN et pour le mondial? Ce sont des questions auxquelles ont ne peut répondre à brûle-pourpoint. Dans le cas des Bleus, il y avait sans aucun doute l´effet fatigue, l´équipe ayant aussi été championne d´Europe, et les joueurs comme Zidane ayant des centaines de matches dans les jambes. Il y avait aussi la suffisance, la grosse tête quoi, et Zidane devait gérer toute cette énorme pression.
Les Algériens, dont l´équipe fanion a été éliminée, seront sans doute consolés par cette décision de Zidane de remettre les crampons pour le Mondial 2006. On attend du spectacle et de l´émotion. C´est une bonne perspective.