Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 24 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 24 °C
47
 Alger Min 19 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
30
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 23 °C
34
Accueil |Chroniques | A pile ou face |

Semaine de l’amitié

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Il paraît que l´Organisation des Nations unies (ONU) a célébré ces derniers jours une semaine de l´amitié. Pour ceux que ça intéresse, disons-le tout de suite, cela n´a rien à voir avec le référendum sur la Charte pour la paix et la réconciliation. En revanche, avons-nous appris ici, à la rédaction, le gouvernement Ouyahia a mis à profit cette Semaine de l´amitié pour tester l´utilisation des SMS. Les différents ministres, qui à longueur d´année ne se portent pas vraiment les uns les autres dans le coeur, se sont amusés à s´envoyer des SMS. Certains sont gentils mais d´autres ont froid dans le dos rien qu´à l´idée d´y penser.
Il y a d´abord les ministres qui font équipe, comme Harraoubia et Hamimid. En plus de se voir tous les jours pour inspecter les chantiers des infrastructures universitaires, les deux hommes éprouvent toujours le besoin de s´envoyer des SMS pour rester en contact aussi longtemps que possible. Les deux autres qui aiment correspondre sont, semble-t-il, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yahia Guidoum et celui de la Solidarité, Djamel Ould Abbès. Et c´est vrai que dans ce pays où tout est sinistré, ce sont surtout les jeunes qui ont besoin de la solidarité de si Djamel. Madame la ministre, Khalida Toumi, également outrée par la misère faite à la culture et le pillage des richesses culturelles du pays, ne cesse d´envoyer des SMS et des SOS aux ministres des Finances, pour augmenter le budget de la Culture, et de l´Intérieur, pour prendre des mesures de sauvegarde des sites historiques et archéologiques.
Au sein de l´Alliance présidentielle, les sentiments d´amitié sont si forts entre les trois leaders qu´en plus de tenir des réunions périodiques, Belkhadem, Ouyahia et Boudjerra ne résistent pas à l´envie de s´envoyer des petits SMS dans lesquels ils se disent tout bas, et en sténo s´il vous plaît, ce qu´ils n´osent pas se dire en face et tout haut. C´est-à-dire que le téléphone portable offre l´occasion de ménager sa voix et sa salive pour ne pas s´envoyer des noms d´oiseaux à la figure.
Le ministre de Santé, Amar Tou, qui a la nostalgie des télécoms, n´en rate pas une pour envoyer des SMS indécodables à son successeur Boudjemaâ Haïchour, qui pour sa part, expédie des tartines sur l´histoire de la révolution du Premier novembre au ministre des Moudjahidine, qui branche tout cela sur son micro et les tire sur son imprimante. Dès qu´il est question d´histoire avec un grand H, il ne veut pas en rater une. D´autant plus que depuis le vote par le Parlement français de la loi sur l´apport positif de la colonisation, toutes les contributions qui remettent les pendules à l´heure sont les bienvenues.
Le grand absent de cette avalanche de SMS reste bien entendu Hamid Temmar. Lui, qui est un grand communicateur devant l´éternel, est étrangement muet. A-t-il perdu son portable. Dans ce cas, prière à Si Mourad Medelci de voter un budget spécial mobile au ministre de la Réforme et de la Privatisation.
El Hachemi Djaboub qui vient d´établir une ligne spéciale avec la commission européenne à l´occasion de la mise en oeuvre, prochainement, de l´accord d´association, a en revanche coupé la ligne avec l´OMC à laquelle il est demandé de revoir sa copie, en attendant mieux, notamment de voir comment la production nationale va réagir d´abord à l´accord d´association. C´est en quelque sorte un examen d´entrée dans la «cour des grands». Madame Louisa Hanoune échange des SMS avec Sidi Said, tous deux défenseurs des intérêts des travailleurs, alors que le même secrétaire général de l´Ugta laisse toujours la ligne ouverte avec le patronat et le chef du gouvernement. C´est, paraît-il, celui qui est le plus sollicité.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha