LA TRAGÉDIE DES MIGRANTS

Les faux humanistes et la réalité

L'Europe pille les ressources de l'Afrique entière depuis des siècles et ferme toujours la porte aux migrants
L'Europe pille les ressources de l'Afrique entière depuis des siècles et ferme toujours la porte aux migrants

«Les ONG sont un démultiplicateur de force pour nous, une partie tellement importante de notre équipe combattante.» Colin Powell ancien secrétaire d'Etat, discours aux ONG au début de l'Operation Enduring Freedom (l'invasion de l'Afghanistan), en octobre 2001.

Depuis quelques mois, la visibilité des migrants africains est plus perceptible. Elle donne lieu en règle générale à des connotations négatives chauvines et racistes.
La situation inhumaine des migrants subsahariens en Algérie continue d'alimenter les discussions sur les réseaux sociaux et suscite des réactions majoritairement de compassion et de solidarité. Le responsable du RND a déclaré à une chaîne privée: «D'abord, ces gens sont venus de manière illégale. De plus, la loi algérienne ne permet pas de recourir à la main-d'oeuvre étrangère. Au sein de cette communauté installée de manière illégale dans notre pays, il y a les crimes, la drogue et beaucoup de graves fléaux.» Le message, du responsable du RND a le mérite de la clarté.
Il apporte des réponses discutables à un vrai problème qu'il ne faut pas éluder comme les déclarations des autres parties qui font dans la langue de bois avec des communiqués qui rivalisent de banalité. «L'Etat doit assumer ses responsabilités vis-à-vis des migrants clandestins.». C'est un fait qu'il y a risque de débordement si des mécanismes ne sont pas mis en oeuvre.«Les pouvoirs publics ont fait montre de lourdes défaillances dans la prise en charge des immigrants clandestins. L'Etat doit assumer ses responsabilités dans ce sens. Qu'ils soient subsahariens ou syriens, l'Etat doit prendre en charge ces migrants qui sont dans une situation irrégulière», note le représentant du RCD.
Pour le Premier ministre algérien, «le devoir moral et humain nous impose de prêter assistance à nos frères contraints de fuir leurs terres en raison de la pauvreté et des affres de la guerre», avait souligné le Premier ministre en précisant toutefois que «la présence de nos frères africains dans notre pays sera réglementée et le ministère de l'Intérieur procède actuellement à travers les services de police et de gendarmerie au recensement de tous les déplacés (...), une carte sera attribuée à tout déplacé dont la présence en Algérie a été approuvée et lui donnera accès aux opportunités de travail. Pour les autres, des discussions seront engagées avec leurs pays d'origine en vue de leur rapatriement, comme cela avait été fait avec le Mali et le Niger. Il ne faut pas tourner le dos aujourd'hui à ceux qui nous ont aidés hier».
Le ministre des Affaires étrangères récuse les critiques des ONG. Il fait le lien immigration clandestine - terrorisme. «Environ 5000 Africains figurent parmi les combattants étrangers au sein des organisations terroristes Ce chiffre est énorme. De plus, les revenus de la contrebande s'élèvent annuellement à 800 millions de dollars, précisant que ces fonds sont utilisés pour le financement du terrorisme. Selon lui, des négociations sont en cours avec d'autres pays pour le rapatriement de leurs ressortissants dans le cadre des conventions internationales connues.

Les réactions de Amnesty International
La réaction de Amnesty International,à la déclaration du responsable du parti RND est la suivante: «De tels propos alimentent le racisme et favorisent la discrimination et le rejet de ces personnes»,. Qui est cette organisation sans peur et sans reproche? Nous lisons la contribution suivante rédigée par une quinzaine de scientifiques, concernant le sacerdoce des ONG telles que Amnesty International, la Fédération internationale des droits de l'homme et Human Righ Watch et on s'aperçoit à la lecture qu'elles n'ont pas «le nez propre». Nous lisons: «Si au premier abord, les ONG poursuivent des objectifs louables s'orientant vers la défense des droits de l'homme et de la dignité humaine, certains gouvernements, comme les Etats-Unis, ne se cachent d'ailleurs pas de cette instrumentalisation des Organisations «non-gouvernementales». Amnesty International est une ONG qui prône son indépendance financière. Cependant un doute plane quant à la nature des financements de l'organisme. Amnesty International est la première façade, mais derrière, nous
retrouvons Amnesty International Charity Limited qui est une association enregistrée comme charitable et c'est par celle-ci que passe les financements d'Etats et de groupes corporatistes. Georges Soros, est l'un des plus gros donateurs de Amnesty International Charity Limited. Il a déjà investi plus de 100 millions de dollars au sein de l'ONG.» (1)
«L'ancienne directrice de Amnesty International, Irene Khan, s'est vue octroyer une indemnité de départ de plus de 600 000 euros, étrange venant de cette femme qui avait activement lutté contre la pauvreté dans le monde. Amnesty International se prévaut de l'acte Transparency International, ce dernier est un indice de perception de la corruption. Où sont ces détails? Pourquoi ne sont-ils pas déclarés officiellement? Peut-on se considérer comme transparent dans ces moments-là? Suzanne Nossel, directrice de Amnesty International USA de 2012 à 2013 a été l'assistante personnelle de Hillary Clinton aux affaires étrangères américaines? Cette même personne est à l'origine de la création du terme «Smart Power», Amnesty International a lancé une campagne publicitaire pour soutenir l'intervention de l'Otan en Afghanistan «Enduring Freedom» avec un engagement majoritaire des forces américaines. Amnesty International a publié lors du sommet de l'Otan en mai 2012 des affiches stipulant:
«Droits humains pour les femmes et les jeunes filles en Afghanistan: Otan, continuez les progrès!» (1).

Plus de 5000 migrants morts en 2016: A qui la faute?
Plus de 100.000 migrants (hommes, femmes, enfants) ont traversé la Méditerranée depuis janvier et 2250 ont perdu la vie. L'Italie reçoit 10... à 15.000 migrants chaque mois, mais le pic le plus important de 2015 est dépassé pour l'Europe. En 2017, pour les quatre premiers mois, 2000 morts, 53.000 migrants accueillis par l'Italie (85%) et la Grèce 15%, le système des visas et le verrouillage de l'espace Schengen, bâti à des degrés divers sur le pillage du continent. Comme conséquence ils ont créé des filières migratoires clandestines. Avancer c'est mourir, reculer c'est mourir. Alors mieux vaut avancer et mourir. L'Europe est devenue une forteresse, elle s'est barricadée et le dispositif Frontex est une véritable armée avec des moyens sophistiqués capables de repérer par exemple des embarcations (patéras) quittant le Maroc. Le débit des migrants est de plus en plus important en été. Selon United, de 1993 à 2012, 17 306 migrants sont morts aux frontières de l'Europe. Fortress Europe comptabilise, elle, 19 144 morts depuis 1988.
L'Europe pille les ressources de l'Afrique entière depuis des siècles et ferme toujours la porte aux migrants, elle les laisse se noyer, les renvoie dans le désert mourir de soif, quand elle ne leur tire pas dessus du haut des miradors de Ceuta et Melilla. La France est à ce jour, l'un des pays les moins accueillants à l'immigration, avec le Japon et le Mexique. Elle n' est que le 7ème pays sur 10 pour le nombre de migrants ayant obtenu le droit d'asile. Comme les autres, elle met en place des centres de transit pour rafler les sans-papiers et les rapatrier dans leur patrie d'origine ne gardant -et c'est de bonne guerre- que les émigrés choisis. En Europe les partis de Droite comme de Gauche ont comme fonds de commerce les migrants qu'ils accusent de tous les maux. Deux exemples sont à méditer: l'asepsie dans les beaux quartiers vis-à-vis des allogènes qui sont de tous les temps et par toutes les latitudes chassés Aucun pays n'y échappe. Chacun est généreux loin de chez lui, notamment en période d'abondance C'est un fait comme tous les peuples du monde, les Arabes ont été des négriers qui ont appliqué la traite des Noirs et l'islam n'y est pour rien, il y eut l'esclavage avant l'islam et même après, les pays du Golfe à des degrés divers ont des comportements à la limite du racisme avec les personnels les Européens ont fait de l'esclavage et de la traite des Noirs une science exacte qui n'a rien à faire avec le bricolage des pays esclavagistes arabes. C'était vraiment une industrie du «bois d'ébène» Le chauvinisme de la prospérité en Occident qui a bâti son opulence sur la curée des anciennes colonies, est une réalité.

Pourquoi l'Afrique ne décolle pas?
Quelles sont les causes? Il y a d'abord le refus de l'alternance et la gabegie des pouvoirs auxquels s'ajoute la corruption. Les migrants n'ont pas d'autres alternatives que de quitter le pays. Ces Etats en situation de faillite génèrent aussi les conflits violents des guerres civiles, et tous les travers qui bafouent les droits humains, s'y ajoutent les crises économiques et la dégradation climatique. Macron incrimine les femmes, alors qu'il est établi que c'est le pillage de ces pays et l'installation de tyrans adoubés par les puissances spoliatrices Le président français Emmanuel Macron, a une autre explication, la réponse: «le sous-développement en Afrique est dû aux «sept à huit enfants par femme». C'est ce qu'il a déclaré lors du G20 à Hambourg «le défi de l'Afrique» était «civilisationnel». Il cite alors «les Etats faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique qui est (...) l'un des défis essentiels de l'Afrique». «Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d'y dépenser des milliards d'euros, vous ne stabiliserez rien», poursuit-il. En effet, Libération rappelle que c'est la pauvreté qui entraîne la surpopulation. Le quotidien se fonde sur l'ouvrage de la politologue Françoise Vergès, Le Ventre des femmes (Albin Michel, 2017). «On rend les femmes du tiers-monde responsables du sous-développement. En réalité, on inverse la causalité: la plupart des études prouvent aujourd'hui que c'est le sous-développement qui entraîne la surpopulation», avant de poursuivre: «La théorie de la surpopulation évite aussi de questionner le rôle du colonialisme et de l'impérialisme dans la pauvreté. Et ces discours visent, bien sûr, avant tout les femmes.» La Banque mondiale, elle, explique la faible croissance économique de l'Afrique subsaharienne par la chute des cours qui affecte les grands pays exportateurs de matières premières, note Slate Afrique». (2)
Pourtant, la diaspora africaine envoie 23 milliards d'euros par an, mais combien les multinationales captent à partir de la richesse de l'Afrique où les matières premières (pétrole, minerais métaux précieux cacao...) sont vendus d'une façon symbolique. Si le prix de l'uranium était payé au juste prix, et s'il n'y avait pas la corruption érigée en système, le Niger ne serait pas en train d'exporter des citoyens. Les migrants empruntent deux voies, celles de l'Ouest (par la Libye et celle de l'Est par Agadez). Le Niger est véritablement la plaque tournante

La réalité des migrants en Algérie
Les matières premières ne dépendent plus des pays qui en disposent, mais de la bourse de Londres ou de Rotterdam. Il suffit que les cours de cacao s'effondrent pour que l'on puisse prévoir à coup sûr, des faillites et des famines. Les plus téméraires tentent leur chance en fuyant la misère. On peut y ajouter la responsabilité des pays coloniaux qui adoubent des tyrans, qui remplacent en pire les anciens colons. Tout est fait en sorte pour que les pays soient pillés et qu'ensuite, on leur lance des miettes de temps à autre. Aucun pays européen n'a rempli ses engagements concernant l'Aide publique au développement loin des 0,7% promis.
Un constat: Une sorte de chauvinisme au nom de la couleur de peau de l'appartenance à une nation arabe, et à une oumma, tout ceci, permet de faire le distinguo. Il faut le dire, les migrants syriens sont des migrants de la guerre pour l'immense majorité, Ils ont vocation à retourner chez eux, on dit que par centaines de milliers, les Syriens reprennent en partie le chemin de Damas. Ce n'est pas le cas de ceux du sud de l'Afrique qui sont des migrants économiques et qui sont là installés, sans perspectives. Il n'y a pas à mon sens d'étude sociologique continue concernant le comportement des Algériens vis-à-vis des étrangers, traités de faux monnayeurs, qui ne sont pas comme nous, porteurs de maladie et faux monnayeurs!!!. Globalement, au-delà de ce que préconise la religion et l'humanité on dit que l'Algérien est généreux. Ce n'est pas vrai, il ne l'est pas plus que les autres! Naturellement, en période de prospérité, tout le monde est généreux. Au contraire les Arabes, il ne faut pas se le cacher, étaient aussi des esclavagistes et il est mal indiqué de donner des leçons à l'Europe. Comme toute personne, les Algériens ont des comportements racistes. Les médias produisent une littérature d'une extrême violence contre les «Noirs» quand, sur des chantiers de travaux publics pénibles, cette population précaire socialement et juridiquement sert de main-d'oeuvre corvéable à merci. Florilèges de réactions utopistes et pour la plupart irréalistes sans garde-fous: «L'Algérie - Etat et société - doit être solidaire, en mettant en place une politique d'ouverture et en offrant aux demandeurs d'asile et aux migrants protection et sécurité. L'Algérie doit assumer sa part d'humanité. Elle peut être une terre d'accueil.»
Ce sont de belles phrases, mais elles ne nourrissent pas les migrants. Ceux qui parlent de tendre une main fraternelle se payent de mots! Leurs propos sont nobles, mais combien sont prêts à mettre la main à la poche? Combien sont prêts à risquer leur sécurité pour aider les migrants? Ce que font certaines personnes en Europe, à savoir risquer leur sécurité et aller en prison pour porter secours en dépit de la loi, ces donneurs de leçons de morale le feront-ils? Chez nous, ceux qui ont une générosité à géométrie variable pourraient contribuer à un fonds pour diminuer la détresse des migrants il y a en effet un numéro du Croissant-Rouge où ils peuvent envoyer leurs dons. Le même Croissant-Rouge qui fait un travail remarquable pour les migrants leurs enfants avec les faibles moyens qu'il a.

Que pourrait faire l'Algérie?
Il nous faut regarder les choses en face. Il est clair que si l'Etat fait son travail pour protéger les citoyens et accueillir dignement des migrants en fonction de ses possibilités, ce n'est pas du racisme. Les Algériens, notamment des villes deviennent par la force des choses indifférents à la détresse des autres. Il faut leur rendre leur dignité. En ayant une position humaine, il ne doit pas être permis de les autoriser à demander l'aumône si l'Etat met à leur disposition des espaces d'hébergement décents, dans l'attente d'une régularisation La réaction des autorités doit être suivie d'actions. D'abord, un état des lieux devrait être établi rapidement par wilaya. C'est un recensement des populations avec un examen médical, mais aussi identifier les enfants devant être scolarisés dans les meilleures conditions, car ce sont eux qui pourraient devenir des citoyens potentiels Au préalable, un verrouillage des frontières en sanctionnant les passeurs, pour tarir en amont la source et s'occuper dans de bonnes conditions de ceux qui sont entrés. La mise en place d'un statut des migrants avec droits et devoirs, permettrait d'une façon transparente de renvoyer ceux qui n'ont pas vocation à rester dans le pays Il est nécessaire de provoquer une sorte de G6 (pays sahéliens Algérie- Europe) pour définir comme cela a été fait avec la Turquie des fonds pour une rétention et un renvoi sur les migrants sont déboutés, car n'ayant pas de contrat de travail en Algérie. Il est nécessaire aussi de développer une coopération de voisinage avec les pays limitrophes en donnant des contrats de travail, notamment dans des zones où la main-d'oeuvre est demandée. La promesse pour le migrant de prétendre au bout de quelques années à la nationalité algérienne devrait être garantie C'est un fait, l'Algérie ne peut pas accueillir toute la misère des pays voisins, mais elle a le devoir d'aider à alléger les souffrances et à accueillir dignement les migrants, en fonction de ses moyens. Par nos comportements, nous devons être solidaires et humains par nos relations avec les migrants.

1.http://bdc.aege.fr/public/Le_dessous_des_ONG_une%20verite_cachee.pdf
2.http://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/video-pour-emmanuel-macron-le-sous-developpement-en-afrique-est-du-aux-sept-a-huit-enfants-par-femme_2279001.html