Prévisions pour le 22 Juillet 2018

 Adrar Min 31 °C Max 46 °C
34
 Laghouat Min 26 °C Max 42 °C
30
 Batna Min 20 °C Max 39 °C
28
 Biskra Min 32 °C Max 48 °C
30
 Tamanrasset Min 19 °C Max 36 °C
32
 Tlemcen Min 22 °C Max 29 °C
28
 Alger Min 20 °C Max 28 °C
28
 Saïda Min 22 °C Max 35 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
28
 Mascara Min 23 °C Max 30 °C
28
 Ouargla Min 32 °C Max 45 °C
30
 Oran Min 23 °C Max 25 °C
28
 Illizi Min 27 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 28 °C Max 44 °C
34
 Khenchela Min 24 °C Max 38 °C
30
 Mila Min 21 °C Max 38 °C
28
 Ghardaïa Min 31 °C Max 44 °C
30
Accueil |Chroniques | L'analyse du Professeur CHITOUR |

EUROPE FORTERESSE

Chroniques du drame des migrants de L'Aquarius

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'Espagne s'engage à accueillir le navire, bloqué en mer avec 629 migrantsL'Espagne s'engage à accueillir le navire, bloqué en mer avec 629 migrants

«Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et à aimer ceux qui les oppriment» Malcolm X,

Une tragédie ordinaire. Des migrants qui se noient au large de la Tunisie. Les recherches ont abouti au repêchage de sept corps, portant à 55» le nombre de personnes ayant été récupérées mortes, a indiqué dans un nouveau communiqué le ministère. 68 personnes au total ont été secourues -dont 60 Tunisiens-, et le bilan des victimes est toujours provisoire, des survivants ayant évoqué la présence d'au moins 180 personnes à bord au moment du naufrage, dans la nuit de samedi à dimanche, au large de l'archipel de Kerkennah (est). (1)
Une semaine plus tard des migrants qui ont bravé la mer ont pu être secourus par un bateau d'une organisation humanitaire dans des conditions très difficiles, il y a eu des morts 629 migrants hommes et surtout beaucoup de femmes et d'enfants ont pu être secourus. Il leur fallait accoster comme «d'habitude» en Italie. Il se trouve que dans le même mois un nouveau gouvernement élu sur le fait qu'il fallait à l'Italie de ne plus recevoir seule les migrants a refusé l'accès du bateau au même titre que Malte. Pour Lucie Hennequin. Depuis dimanche soir, les gouvernements italien et maltais se renvoient la responsabilité d'offrir un port d'arrivée au navire de l'ONG humanitaire SOS Méditerranée. Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini a refusé dimanche 10 juin que L'Aquarius n'accoste et a demandé à Malte de l'accueillir. La Valette a aussitôt refusé, La situation à bord est complexe. «Une partie des migrants a vécu un sauvetage très compliqué, donc la situation médicale est stabilisée, mais complexe. (...) «Il y a une équipe de Médecins sans Frontières qui est toujours à bord. Mais sinon personne n'a été dépêché sur le bateau, précise Sophie Beau. On ne peut pas tenir longtemps comme ça. (...) Cette situation est sans précédent, comme l'indique la directrice générale:«Lors des 228 opérations que nous avons effectuées auparavant, toutes se sont terminées par un débarquement en Italie. C'est la première fois depuis l'arrivée au pouvoir de la coalition entre la Ligue et le Mouvement Cinq étoiles que l'Italie bloque ainsi ses ports.»
Heureusement que l'Espagne n'a pas totalement perdu son humanité Le nouveau Premier ministre Pedro Sanchez a annoncé le lundi après-midi, le 11 juin, que l'Espagne accueillerait L'Aquarius, le bateau affrété par l'ONG SOS Méditerranée avec 629 migrants à son bord et que refusaient de recevoir Malte et l'Italie. «Il est de notre obligation d'aider à éviter une catastrophe humanitaire et d'offrir un port sûr à ces personnes», indique un communiqué de la présidence du gouvernement, précisant que le port de Valence (est) avait été choisi comme destination de L'Aquarius. «Il y a 1300 kilomètres à parcourir»» (2)

La France donneuse de leçons
Il n'est pas étonnant que la France réagisse comme elle l'a fait, elle ne veut pas que les migrants accostent chez elle et elle invoque une clause dépassée, celle de l'accostage en cas de détresse dans le premier pays le plus proche sauf qu'après, personne ne veut des migrants, notamment les anciens pays de l'Est (Hongrie, Tchéquie, Pologne, Bulgarie...) et l'Autriche ont mis en place des murs pour barrer la route aux épaves humaines harrassées par un parcours inhumain de plusieurs milliers de km avec tous les dangers qui vont avec.
«L'Italie, qui a vu quelque 700.000 migrants débarquer sur ses côtes depuis 2013, a régulièrement accusé les Européens d'avoir détourné les yeux et de l'avoir laissée seule face à la crise migratoire. Les autorités françaises n'ont pas réagi depuis le début de cette crise. En revanche, le porte-parole de LREM Gabriel Attal a eu des mots très durs envers Salvini et affirmé «ne pas imaginer que la France ne participe pas à trouver une solution humanitaire». «Ce que je pense, c'est que la position, la ligne du gouvernement italien, est à vomir. C'est inadmissible de faire de la petite politique avec des vies humaines comme ce qui est fait en ce moment», a déclaré M. Attal sur Public Sénat. Dans le même ordre, le député LR des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, a préconisé que le navire soit renvoyé en Libye. «Aucun port français, ni Corse ni Nice ni Marseille», a tranché Éric Ciotti sur CNews. «L'Aquarius, il a une destination toute trouvée, il faut qu'il retourne vers les côtes libyennes.» «On veut que Nice devienne Lampedusa?» a-t-il lancé, disant espérer «qu'il y aura une extrême fermeté là-dessus des autorités françaises». Pour Éric Ciotti, la proposition du gouvernement espagnol «est une erreur». «Bien sûr qu'il faut sauver ces gens, naturellement c'est une priorité, et l'Europe doit s'y employer. C'est la fermeté qui est gage d'humanité», a-t-il développé. Le gouvernement italien, je crois, par sa fermeté, fera avancer les choses», a estimé M. Ciotti, appelant l'Europe à «changer de politique, faire en sorte que les migrants n'arrivent plus en Europe». (3)
«A la différence de l'Espagne, la France n'a pour l'heure pas fait de proposition à l'ONG SOS Méditerranée pour accueillir son bateau, et rien ne l'y oblige. «Selon la Convention internationale sur le sauvetage (Search and Rescue, SAR) de 1979, les Etats définissent une zone où ils sont habilités à effectuer des sauvetages Puisque la Libye n'a pas les moyens d'assurer cette mission, la «zone SAR» italienne s'étend jusqu'aux côtes de l'Etat africain. «C'est donc le commandement de Rome qui gère les bateaux humanitaires qui interviennent là-bas», résume la spécialiste du droit international et maritime. L'Espagne est à près de trois jours de mer, et le bateau ne dispose de vivres que pour une journée, Ce manque de nourriture constitue, selon l'ONG, un «impératif humanitaire urgent», Toutefois, selon le responsable de SOS Méditerranée, l'ONG n'a reçu aucune proposition de la part des autorités françaises. Sollicités par CheckNews, les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères, et la présidence de la République n'ont pas répondu. 1 Emmanuel Macron a dénoncé en Conseil des ministres la «part de cynisme et d'irresponsabilité du gouvernement italien» qui a refusé d'accueillir L'Aquarius. Le chef de l'Etat «a tenu à rappeler le droit maritime» qui indique «qu'en cas de détresse, ce soit la côte la plus proche qui assume la responsabilité de l'accueil». «Si un bateau avait la France pour rive la plus proche, il pourrait accoster» en France car «c'est le respect du droit international», a ajouté le président qui a salué le courage de l'Espagne qui a décidé d'accueillir le bateau, selon le porte-parole (4). Pas un mot sur le courage de la France si ce n'est de jeter la pierre aux Italiens et en définitive faire les bons coeurs en acceptant d'accueillir ceux qui courent un danger dans leur pays. Comment les dénombrer dans un bateau où ils sont les uns sur les autres, avec des conditions sanitaires limites et des vivres insuffisants. Heureusement que l'Italie montrée du doigt a annoncé sa volonté d'accompagner le bateau en Espagne en ravitaillant L'Aquarius et en prenant en charge une partie des migrants
Il y eut ensuite un rétropédalage sans s'excuser publiquement, le président Macron dans un entretien avec le président du Conseil italien a eu les mots qu'il fallait pour faire venir le président italien qui avait annoncé qu'il ne se rendrait pas en France tant qu'il n'y aurait pas d'excuses officielles. D'ailleurs, dans la déclaration finale, la France s'est alignée sur la position intransigeante à juste titre de l'Italie qui demande une révision complète et totale des accords de Dublin qui ont fait de l'Italie le bouc émissaire en première ligne de l'arrivée des migrants dont personne en Europe n'en veut et même la chancelière Angela Merkel a fort à faire avec sa coalition dont les membres s'alignent sur les positions de l'Italie.
A tire humanitaire, la Corse s'est illustrée. Pour Gilles Simeoni.- le président du Conseil exécutif de Corse, la proposition d'accueillir L'Aquarius sur l'île s'impose sur le plan humanitaire et se justifie sur le plan politique. Face à l'urgence, nous proposions d'accueillir ce bateau dans un port corse, notamment celui de Bastia, pour ne pas laisser ces gens en déshérence au milieu de la Méditerranée, à quelques centaines de kilomètres de nos côtes.» (5)
L'hypocrisie de l'Europe est à son comble les milliers de migrants qui meurent chaque année en mer n'éveillent pas la compassion de l'Europe; on peut comprendre la position de l'Italie qui est en première ligne. Pour l'histoire, l'Allemagne a accueilli 2,2 millions de migrants qu'elle a logés, nourris, instruits et intégrés dans son économie, Une étude récente montre que l'Italie a accueilli plus de 125 000 migrants et la France accueillait 80.000 et la Grèce 55.000 Proportionnellement la France devrait en accueillir 500.000.

L'Italie a raison de dire qu'elle ne peut pas accueillir tous les migrants
Le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés a estimé mercredi que l'Italie ´´a raison´´ de dire qu'elle ne peut pas accueillir tous les migrants venus de Méditerranée et a reproché à l'Europe de ne pas prendre sa part du fardeau. Le nouveau gouvernement italien, qui a adopté une politique de fermeté sur l'immigration sous la houlette de son ministre de l'Intérieur d'extrême droite Matteo Salvini, est sous le feu des critiques de ses voisins européens après avoir refusé de laisser accoster dans ses ports un navire avec 629 migrants à son bord. (...) il a souligné que ´´la raison pour laquelle l'Italie affirme avoir fermé ses ports est quelque chose que nous devons entendre´´. M. Grandi, a rappelé que l'Italie a reçu quelque 700.000 migrants ayant traversé la Méditerranée depuis la Libye ces dernières années. Selon les lois de l'UE, les migrants doivent déposer une demande d'asile dans le premier pays européen d'accueil, ce qui a mis une forte pression sur l'Italie et la Grèce, les deux points d'entrée des migrants sur les côtes méditerranéennes. (...) En 2015, les autres pays de l'UE avaient accepté de partager le fardeau et de se répartir quelque 160 000 réfugiés, mais jusqu'à aujourd'hui, environ 30 000 migrants seulement ont trouvé un pays d'accueil. ´´Le programme de réinstallation pour la Grèce et l'Italie, excusez-moi, a été un échec´´, a conclu M. Grandi» (6).

Dans le Sud tunisien le cimetière des inconnus qui traversent la Méditerranée
Que deviennent les humains qui ne sont pas sauvés? Au delà du cimetière marin, des hommes vont à la pêche aux morts pour leur donner une sépulture. Comme l'écrit Marie Verdier devant ces morts sans sépulture. À Zarzis, sur les côtes du Sud tunisien, deux hommes vouent leur vie aux morts noyés en mer qui s'échouent sur les plages. L'un leur donne une sépulture, l'autre conserve leurs modestes effets dans un musée personnel.(...) ZOOM Sur sa fenêtre, à l'extérieur, Lihidheb Mohsen a inscrit «Action mémoire de la mer et de l'homme». L'ancien postier de Zarzis, dans le Sud tunisien, pénètre dans son univers, deux pièces et un vaste jardin où sont amoncelés des milliers, des dizaines de milliers d'objets soigneusement agencés, tout ce que la mer recrache sur le littoral et que ce retraité collecte de manière méthodique et obsessionnelle depuis plus de vingt ans. (...) Mais très vite, parmi les éponges de mer, les coquillages ou les squelettes de dauphin, Lihidheb Mohsen ramasse quelques vêtements et baskets. «C'étaient les premiers harraga (migrants) au milieu des années 1990», témoigne-t-il avec le recul, en évoquant «les brûleurs de frontière», comme sont appelés les migrants qui traversent la Méditerranée. De rares restes humains s'échouent aussi, qu'il enterre en haut d'une petite colline. «Personne ne s'en occupait alors.» Des milliers de chaussures empilées dans son jardin Les migrants, ce n'était en rien le projet initial de Lihidheb Mohsen, alias «Boughmiga», «l'antihéros», Il a délicatement entreposé les sacs de femme, certains avec leurs produits de maquillage, et les petits blousons d'enfant. Il a soigneusement aligné les baskets sur des étagères. Il en a suspendu des dizaines et les agite doucement au passage. «Une compassion gestuelle», souligne-t-il, comme pour redonner un souffle de vie à ces milliers de morts dont les effets échouent au gré des vents et des courants sur les plages de la ville côtière distante de 80 kilomètres de la frontière libyenne.
Des milliers d'autres chaussures, baskets et savates sont empilées dans son jardin, aux côtés de montagnes de gilets de sauvetage, de flotteurs, de petites bouteilles d'eau qui n'ont pas eu le temps d'être bues. «Je suis en colère dès que j'en trouve, je crie contre cette destruction massive humaine.» Cette tragédie, il l'a symbolisée au milieu du jardin: un cercle de gilets de sauvetage pris en étau entre un ballon, l'imprenable forteresse Europe, et une rangée de casques en guise de forces de l'ordre, eux-mêmes cernés par quantité de chaussures des générations actuelles et à venir qui se pressent et se presseront vers le continent européen. Chamseddine Marzoug connaît tout de ces tragédies en mer.

Conclusion
D'où viennent les migrants? principalement de Libye. Le pays a sombré dans le chaos après la chute du régime de Mouammar El Gueddafi en octobre 2011 de par la volonté de la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis qui s'en lavent les mais. Plus de 165.000 personnes ont traversé la Méditerranée en 2017 et sont arrivées en Italie (70% des arrivées), en Grèce (17%) et en Espagne (13%). Il y en avait eu plus de 360.000 en 2016, un million en 2015, 215.000 en 2014. Plus de 4500 migrants y ont perdu la vie rien qu'en 2016. Plus de 16 000 migrants ont disparu en Méditerranée depuis 2013 en tentant de gagner les côtes européennes. Pendant que toute la presse mondiale se pâmait sur les paroles et gestes de Kim et Tump, pendant que les médias européens n'avaient d'yeux que pour le Mondial, un ersatz de l'éphémère, une autre humanité luttait contre la mort sur le bateau qui rappelle mutatis mutandis L'Exodus, sauf que les personnes de L'Exodus allaient occuper une Terre qui n'était pas la leur. C'est la politique à l'envers. Un gouvernement de droite en Italie nouvellement installé refuse d'accueillir le migrant, contrairement au précédent gouvernement qui accueillait. Un gouvernement de gauche nouvellement installé en Espagne se propose d'accueillir les migrants. Nous ne connaissons pas la suite.
Pendant ce temps, l'Europe de Bruxelles refuse le partage des migrants comme le réclamait l'Italie. Chaque pays fait la sourde oreille, notamment la France qui est à une frontière de l'Italie qui avec Malte regardent ailleurs La forteresse Europe de plus en plus chauvine a perdu son âme et ses leçons de morale n'impressionnent plus personne. C'est à n'en point douter la sentence de Hobbes: «Bellum omnia bellum» «la guerre de tous contre tous» et à ce jeu les épaves ne pèsent pas lourds dans la nouvelle vision du monde que nous formate le grand capital. L'ensauvagement de l'Occident est une réalité.

1.https://www.voaafrique.com/a/le-bilan-passe-%C3%A0-52-morts-apr%C3%A8s-le-naufrage-en-tunisie/4425049.html
2.https://www.huffingtonpost.fr/2018/06/11/aquarius-lespagne-sengage-a-accueillir-le-bateau-et-ses-629-migrants-bloques-en-mer_a_23455956/
3.http://www.lepoint.fr/monde/les-migrants-de-l-aquarius-vont-pouvoir-debarquer-en-espagne-12-06-2018-2226268_24.php?
4.Fabien Leboucq http://www.liberation.fr/checknews/2018/06/11/pourquoi-le-navire-humanitaire-aquarius-n-accosterait-pas-en-france_16582971 juin 2018
5. http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/06/12/25001-20180612ARTFIG00111-gilles-simeoni-accueillir-l-aquarius-c-est-une-decision-humaine-et-autonome.php
6.https://www.tsa-algerie.com/litalie-a-raison-de-dire-quelle-ne-peut-pas-accueillir-tous-les-migrants-onu/
7.Marie Verdier, https://www.la-croix.com/Monde/Afrique/Sud-tunisien-cimetiere-inconnus-traversent-Mediterranee-2017-12-13 1200899161?&from_univers=lacroix

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha