Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 24 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 24 °C
47
 Alger Min 19 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
30
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 23 °C
34
Accueil |Chroniques | L'analyse du Professeur CHITOUR |

LE CONCEPT DE PEUPLE ÉLU, DE NATIONS ÉLUES

Le lit du racisme

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Pourquoi les Israéliens pourtant hyperpuissants ont besoin d'être pleurés et vouloir à tout prix avoir le monopole d'antisémitismePourquoi les Israéliens pourtant hyperpuissants ont besoin d'être pleurés et vouloir à tout prix avoir le monopole d'antisémitisme

«C'est notre destinée manifeste de nous déployer sur le continent confié par la Providence pour le libre développement de notre grandissante multitude.» «It is our manifest destiny to overspread the continent alloted by Providence for the free development of our yearly multiplying millions.» O'Sullivan (journaliste)

Mon attention a été attirée par une contribution de deux universitaires israéliens qui ont essayé de déconstruire le concept juif du Peuple élu en s'interrogeant si c'est une construction suprémaciste? Cela m'a permis à la lecture de relier cela à d'autres mythes consubstantiels de la nature humaine frappée d'une façon permanente d'hubris aboutissant à l'asservissement de peuples faibles. Ce sera l'aventure sinistre de la conquête du nouveau monde où des civilisations entières sont passées de vie à trépas pour la cupidité, pour l'évangélisation forçée. Ce sera ensuite l'aventure du May flower aboutissant à l'anéantissement des Indiens au nom d'une autre élection divine celle de la destinée manifeste. Ce sera enfin le mythe des races supérieures, la colonisation et l'aventure du IIIe Reich qui vit l'exterminantion de centaines de milliers de juifs, mais aussi Tsiganes, mais là il ne faut pas en parler, les crimes d'Hitler contre l'humanité ne concernent que l'industrie de l'Holocauste si bien expliqué par Norman Finlielstein dont les parents moururent en déportation.

Le peuple élu
Dans une analyse sans concession Uri Avnery,... et Gush Shalom ont expliqué pourquoi les Israéliens pourtant hyperpuissants ont besoin d'être pleurés et vouloir à tout prix avoir le monopole d'antisémitisme: «Aussi longtemps qu'au fond de nos coeurs, vibrera l'âme juive... commence ainsi la traduction officielle de l'hymne national d'Israël. En fait, l'original hébreu dit «l'âme d'un juif», mais le traducteur a probablement eu raison. C'est l'âme juive que l'on voulait dire. Mais y a-t-il une âme juive? Est-ce différent des âmes des autres? Mais supposons qu'il existe une psychologie collective, l'esprit général de tous les hommes et de toutes les femmes qui composent ce collectif. Qu'est-ce qui le différencie de celui des autres peuples? En regardant le peuple israélien actuel, un étranger pourrait bien être perplexe. Tout d'abord, plus d'un cinquième des Israéliens ne sont pas du tout juifs, mais appartiennent au peuple palestinien, qui a probablement une «âme» différente. Quand les gens parlent des Israéliens, ils veulent généralement dire «Israéliens juifs». Cela, soit dit en passant, aurait dû convaincre les Israéliens depuis longtemps de changer l'hymne national et d'autres symboles de l'État, afin de donner à la minorité un sentiment d'appartenance. Les Canadiens l'ont fait». (1)

Hitler et les races supérieures
«La plupart des Israéliens (juifs) sont extrêmement fiers de la puissance de l'État qu'ils ont «construit à partir de rien». Il y a 150 ans, il n'y avait pratiquement pas de Juifs sur la terre de Palestine, et ceux-ci étaient complètement impuissants. Aujourd'hui, Israël est l'État le plus puissant de la région, une puissance nucléaire qui excelle dans de nombreux domaines de l'activité humaine - militaire, technologique, économique, culturel, etc. Pourtant, en écoutant les nombreux discours israéliens, on pourrait en arriver à la conclusion que nous pouvons être rayés de la carte à tout moment. Le monde est plein de gens dont le seul but dans la vie est de nous détruire. C'est pourquoi nous devons être prêts à tout moment à défendre notre existence même. Comment ces deux attitudes contradictoires vont-elles de pair?(...) D'abord, il y a l'ancienne croyance que Dieu nous a choisis d'entre tous les peuples. Pourquoi Dieu a-t-il fait cela? Dieu seul le sait. Il n'a pas à expliquer (..) D'abord les Juifs ont inventé Dieu. Il y a aussi des revendications égyptiennes et mésopotamiennes, mais les Juifs savent mieux. (Il a été dit que beaucoup de Juifs ne croient pas en Dieu, mais croient que Dieu a choisi les Juifs.) Les Juifs apprennent dès leur plus jeune âge qu'ils sont le peuple élu de Dieu. Inconsciemment, cette connaissance reste ancrée dans leur «âme» tout au long de leur vie, même si beaucoup d'entre eux deviennent des athées totaux. Il est vrai que de nombreux peuples sur terre croient qu'ils sont meilleurs que les autres peuples. Mais ils n'ont pas de Bible pour le prouver. (...) Nous sommes spéciaux. Le langage en est le reflet. Il y a les Juifs et il y a les autres. (...) Mais au fil des siècles, une nouvelle définition a vu le jour: il y a les Juifs et il y a tous les autres, les Gentils, les Goyim. Selon la légende, les Juifs étaient un peuple normal vivant sur leur terre, la Terre d'Israël, lorsque les méchants Romains les conquirent et les dispersèrent dans le monde entier. En réalité, la religion juive était une religion prosélytiste et s'est rapidement répandue dans tout l'empire. Les Juifs de Palestine étaient déjà une minorité parmi les adeptes de Jéhovah, lorsque les Romains ont expulsé beaucoup d'entre eux (mais pas tous) du pays» (1).
«Bientôt ils ont dû concurrencer le christianisme, une ramification du judaïsme, qui a également commencé à gagner massivement des adhérents. Le christianisme s'est construit autour d'une grande histoire humaine, l'histoire de Jésus, et était donc plus apte à convertir les masses d'esclaves et de prolétaires dans tout l'empire. Le Nouveau Testament inclut aussi l'histoire de la crucifixion - une image inoubliable des «Juifs» exigeant l'exécution du doux Jésus. Je doute qu'une personne qui a entendu cette histoire dans sa petite enfance perde vraiment cette scène dans son inconscient. Il en résulte une sorte d'antisémitisme, conscient ou inconscient. Ce n'était pas la seule raison de haïr les Juifs. Le fait même qu'ils étaient dispersés dans le monde entier était un énorme avantage, mais aussi une énorme malédiction.(...) D'un pays européen à l'autre, les Juifs ont été attaqués, tués, violés et finalement expulsés. Dans l'âme juive, tout cela a créé deux tendances contradictoires: la conviction que les Juifs étaient spéciaux et supérieurs et la conviction que les Juifs étaient en danger éternel d'être persécutés et exterminés» (1).
Entre-temps, une autre ramification du judaïsme - l'islam - a vu le jour et a conquis une grande partie du monde. En l'absence d'une histoire de Jésus, il n'était pas anti-juif. Muhammad a eu ses querelles avec les tribus juives dans le désert arabe, mais pendant de longues périodes, les musulmans et les juifs ont travaillé en étroite collaboration. Moïse Maïmonide, l'un des plus grands penseurs juifs, était le médecin personnel de l'un des plus grands héros musulmans, Salah ad-Din (Saladin). Jusqu'à l'apparition du sionisme. Les Juifs n'ont pas changé. Les Juifs sont restés attachés à leur diaspora ethnico-religieuse. Cela les a rendus différents, conduisant à des pogroms et finalement à l'Holocauste. Le sionisme était une tentative de transformer les Juifs en une nation européenne moderne (...) Les populations arabes de Palestine et du «Moyen-Orient» ont réalisé trop tard que leur existence même était en danger. Quand ils ont commencé à résister, le sionisme a construit des forces militaires modernes. Très vite, ils sont devenus de loin la machine militaire la plus efficace de la région et la seule puissance nucléaire locale. Voilà où nous en sommes aujourd'hui. Une puissance régionale dominatrice et un pleurnicheur mondial, régnant sur une population colonisée privée de tout droit, avec la conviction que des forces obscures sont là pour nous exterminer à tout moment, se considérant comme un peuple très spécial et une victime éternelle. (...) Quand quelqu'un ose suggérer que l'antisémitisme en Occident est en train de mourir et que l'anti-islamisme est en hausse, la réaction juive est la fureur. Nous avons besoin d'antisémitisme pour notre équilibre mental. Personne ne va nous le voler. Aujourd'hui, Israël s'appelle lui-même l' «État juif». Avec tous les attributs d'être juif, y compris la double âme.» (1)

La relève par un christianisme conquérant vers le Nouveau Monde
On sait qu'au nom de la croix, mais aussi du commerce, les Espagnols et les Portugais ont décimé les peuples d'Amérique centrale et du Sud. Les civilisations aztèques et mayas au nom des rois très chrétiens, et pour la cupidité et la soif de l'or. Ce sera le fameux commerce triangulaire avec la règle des trois C Christianisation, Colonisation, Commerce. L'Occident monopolisant la norme en termes de valeurs, est à la base de la plus grande transhumance et des plus grands massacres qui ont touché pratiquement tous les peuples du Sud. Ainsi, c'est la vertueuse démocratie américaine qui a mené avec constance le massacre des Indiens jusqu'aux débuts du XXe siècle. C'est la patrie de «l'Habeas Corpus» qui a fait des techniques de dépersonnalisation une science exacte. De fait, lors de la conquête du Nouveau Monde décrétée par la vulgate occidentale comme ayant débuté avec Christophe Colomb, on s'aperçoit que les «Indiens» n'étaient pas des sauvages qu'ils ont accueillis dignement avec respect La première église fut construite en 1494 à San Salvador occupé au nom du roi Ferdinand d'Aragon et d'Isabelle de Castille. Cette dernière «sponsorisa» sur ses propres deniers, la Reconquista envers Oran et Mers El Kebir sous les conseils du cardinal Cisneiros en 1509. «Sont-ils seulement des hommes, ces Indiens nus?» Des «disputations» opposèrent Bartolomeo Las Casas, un prêtre dominicain reconnaissant l'humanité des Indiens, à ceux qui veulent les considérer comme des êtres non-humains, «des esclaves par nature» ce fut La controverse de Valladolid (1550). Bien plus tard, au début du XXe siècle, les savants anglais étaient tiraillés par la même question; les Aborigènes d'Australie doivent-ils être classés dans la catégorie des animaux ou des hommes? (2)

La Destinée manifeste
Le messianisme de peuple élu a été repris par les Américains - anciens Européens venus vers le Nouveau Monde- quand ils ont décimé les peuples premiers indiens au nom justement d'une destinée et au nom aussi d'un christianisme sans concession. Ils prirent la relève des Européens espagnols et portugais «La destinée manifeste (Manifest Destiny) lit-on sur Wikipédia, est une idéologie selon laquelle la nation américaine avait pour mission divine l'expansion de la «civilisation» vers l'Ouest. L'expression Manifest Destiny est apparue pour la première fois en 1845 dans un article du journaliste new-yorkais John O'Sullivan, paru dans le United States Magazine and Democratic Review, où il exhortait les États-Unis à annexer la République du Texas. O'Sullivan utilisa cette expression pour décrire le caractère «de droit divin» de l'irréversible colonisation du continent nord-américain par les Anglo-saxons de la côte. La destinée manifeste des États-Unis est de repeupler le continent et d'y implanter leurs institutions, parce qu'elles sont supérieures à celles venues d'Europe. Cette Manifest Destiny implique pour eux une mission à remplir, une sorte de mystique de l'expansion, qui marquera culturellement et politiquement les États-Unis. (...) Les différentes manifestations de la Destinée Manifeste ne font que refléter des tendances profondes de la société et de l'idéologie américaines, à savoir l'affirmation d'un messianisme qui puise son inspiration dans la certitude d'une mission à remplir. Mais son accomplissement et la réalisation des États-Unis sous leur forme moderne est également due à une série de causes économiques et sociales.» (3)
Le 29 juillet 1885, il prononce ces mots: «Il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures». Georges Clemenceau sera amené à répondre à Jules Ferry: «Races supérieures! Races inférieures! C'est bientôt dit! Pour ma part, j'en rabats régulièrement, depuis que j'ai vu, des savants allemands démontrer scientifiquement, que la France devrait être vaincue dans la guerre franco-allemande, parce que le Français est d'une race inférieure à l'Allemand.» (1)
Tant d'études en Occident, il faut le regretter, cherchent davantage à culpabiliser l'Autre, l'allogène, ce bouc émissaire, «ce pelé, ce galeux d'où viennent tous nos maux», qu'à analyser objectivement les faits. Le postulat de départ est que l'Occident chrétien se veut être, à tort, le seul producteur de sens et de normes. Ceci est d'autant préjudiciable aux héritiers des Lumières que ce sont les intellectuels qui ont donné une assise théorique à la théorie fumeuse de la hiérarchie des races. Un siècle plus tard un autre prix Nobel, Watson, nous informe que l'homme blanc a un cerveau plus développé que celui du Noir. Des idéologues comme Renan et Arthur de Gobineau sont les parents spirituels de ceux qui ont mis en pratique ces idéologies.»... Sohie Bessis, dans un ouvrage sans concession: «L'Occident et les Autres» paru aux Edtions La Découverte, à pu écrire que «l'idéologie du IIIe Reich ne fut pas une rupture, mais une continuité. On dit qu'Hitler n'a jamais ordonné, du moins il n'y a pas de documents le prouvant, de procéder à la solution finale. Des recherches intensives ont été menées partout par tous ceux qui veulent confirmer l'implication directe d'Hitler L'entreprise nazie avait donc une paternité séculaire et le nazisme n'a pas jailli du néant, il est le résultat d'une filiation et non d'un accident de l'histoire. «Les civilisations, disait Arnold Toynbee, ne sont pas assassinées, elles se suicident.» A terme, on s'apercevra que les slogans creux des droits qui sont ceux exclusifs de l'homme blanc en Occident - encore qu'il faille noter que même dans ces sociétés la fracture est totale entre les nantis et les pauvres - Ce sera inévitablement «A Beastly Century» qui nous attend avec la guerre de tous contre tous, les musulmans seront des variables d'ajustement Uri Avnery Israélien, militant des droits des Palestiniens et pacifiste convaincu, écrit dans le même ordre d'idées: «Le ministre nazi de la Propagande, Dr Joseph Goebbels, appelle son patron, Adolf Hitler, par enfer-phone. «Mein Führer» s'exclame-t-il tout excité.

Le mythe des races supérieures
Des nouvelles du monde. Il semble que nous étions finalement sur la bonne voie. L'antisémitisme est en train de conquérir l'Europe!»»Bon!» dit le Fürher, «Ce sera la fin des Juifs!»»Hum...eh bien... pas exactement, mein Fürher. Il semble que nous avions choisi les mauvais Sémites. Nos héritiers, les nouveaux nazis, sont en train d'annihiler les Arabes et tous les autres musulmans en Europe.» Puis, avec un petit rire, «Après tout, il y a beaucoup plus de musulmans que de juifs à exterminer.» «Mais qu'en est-il des juifs?» insiste Hitler «. «Vous ne le croirez pas: les nouveaux nazis aiment Israël, l'État juif, et Israël les aime!» «Beaucoup de partis, conclut-il, et de groupes islamophobes renvoient à l'atmosphère de l'Allemagne du début des années 1920, quand les groupes et milices «völkisch» répandaient leur poison de haine, et qu'un espion de l'armée appelé Adolph Hitler gagnait ses premiers lauriers comme orateur antisémite». Si l'Occident continue à diaboliser les Arabes et les musulmans en tentant d'imposer sa vision du monde messianique, on s'acheminera, inexorablement, à une période où les musulmans seront pourchassés par les nouveaux inquisiteurs à l'image de Torquemada. Les musulmans, ces Juifs du XXIe siècle, connaîtront des opérations dignes du IIIe Reich comme celle de «Nacht und Nebeul»; «Nuit et brouillard»; C'est ce qui arrive de plus en plus aux msulmans en Occident. Nul besoin d'étoile ou de signe distinctif, la morphologie s'en charge, le délit de faciès aura encore de beaux jours devant lui. Il est utopique de croire que des décisions prises dans les bureaux du Pentagone peuvent remodeler le monde d'une façon soft si on ne tient pas compte des hommes et de leur culture. L'Europe est sur la bonne trajectoire de l'intolérance avec de plus l'apparition de milices d'extrême droite parallèles dont le sacerdoce est d'éliminer des Français musulmans. Il n'y a plus de Nation comme un plébiscite de tous les jours. Le président Macron en acceptant d'être chanoine de Latran est un signe d'allégeance. L'entêtement de l'Occident chrétien aboutira, à Dieu ne plaise, à l'Apocalypse. C'est peut-être cela le voeu des évangélistes citant la Bible et Armageddon. Après l'extermination des mécréants,-les musulmans-, Les Juifs seront sauvés ensuite, s'ils redeviennent chrétiens, sinon ils seront, à leur tour, exterminés....

1. Uri Avnery Gush Shalom https://www.veteranstoday.com/2018/06/25/is-jewish-choseness-a-supremacist-construct/ https://reseauinternational.net/le-concept-juif-du-peuple-elu-est-il-une-construction-supremaciste/
2. C.E.Chitour https://www.agoravox.fr/tri
bune-libre/article/ce-que-fut-la-colonisation-de-l-117100
3.https://fr.wikipedia.org/wiki/Destin%C3%
A9e_manifeste
4.Uri Avnery: Le nouvel antisémitisme 30 juillet 2011, «The New Anti-Semitism» pour l'AFPS Gush Shalom?-? http://www.france-palestine.org/Le-nouvel-antisemitism
http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_du_professeur_chitour/161254-analogie-avec-les-juifs-du-xixe-siecle.html

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha