Accueil |Chroniques | Digression |

Une simple vidéo

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L´exécution dans des conditions honteuses de l´ancien raïs Saddam Hussein se transforme en une affaire de fuite. Le gouvernement irakien a ouvert une enquête pour savoir à qui appartenait le téléphone portable qui a filmé la mise à mort de Saddam, dévoilant les échanges de propos acerbes entre lui et ses bourreaux. Et aussi qui a balancé cette vidéo sur Internet.
En vérité, les moyens modernes de communication ont déjà bouleversé notre façon de voir le monde. Et Hollywood est bien placé pour le savoir. On ne nous fera pas croire, en effet, que l´administration Bush est innocente de tout ce qui s´est passé autour de l´exécution du raïs, depuis son simulacre de procès jusqu´à sa pendaison le matin de l´Aïd, fête sacrée pour les musulmans du monde entier.
On peut donc dire, sans crainte de se tromper, que l´un des buts de cette parodie de justice a été atteint, à savoir diviser, une fois de plus, les factions irakiennes, semer la discorde dans un pays qui est déjà à feu et à sang.
Le gouvernement de l´Irak, dominé par les chiites, peut-il être considéré comme un gouvernement souverain, puisque sa légitimité même est douteuse du fait des armées d´occupation. Alors lorsque le Premier ministre Nouri El Maliki se fâche et menace de ses foudres le ou les auteurs de la vidéo pirate, on peut bien voir que c´est du pipeau. L´essentiel est ailleurs. Il est dans le simulacre de procès. Il est dans le fait que la pendaison soit la sentence prononcée à l´égard d´un prisonnier de guerre de ce rang, qui a dirigé un pays souverain et respecté pendant vingt-cinq ans.
Il est dans le fait que le procès lui-même ait été bâclé à un point qui dépasse l´entendement. Il est dans le fait que les bourreaux désignés pour accomplir la sale besogne se soient comportés d´une façon aussi honteuse. Il est aussi dans le fait que la sentence soit exécutée un matin de fête religieuse sacrée pour les musulmans.
Dans cette exécution innommable, il y a tellement de règles qui ont été bafouées, au mépris du droit le plus élémentaire, que la vidéo et son passage sur Internet peuvent être considérés comme anecdotiques. On peut dire que ce dernier point fait partie du scénario. Nouri El Maliki entend rivaliser avec Hollywood. Il oublie qu´il est déjà lui-même une marionnette entre les mains des scénaristes d´Hollywood. Comment peut-on être à la tête d´un pays aussi immense que l´Irak, d´un peuple aussi vaillant que celui de l´Irak. tout en acceptant de n´être qu´un Premier ministre fantoche, pour ensuite pousser des cris de vierge effarouchée devant une vidéo pirate qui n´a fait que dévoiler la forfaiture, voire la turpitude.
Une chose est sûre, la vidéo vient à point nommé pour mettre à nu la soumission du gouvernement irakien à l´armée d´occupation, et donc son manque de légitimité.
Malheureusement pour lui, c´est cette vidéo qui va précipiter sa chute. Alors qu´il a fallu une armada incroyable pour abattre le régime de Saddam Hussein, et une coalition de plusieurs nations, c´est une simple vidéo qui va lézarder ce qui reste debout du gouvernement illégitime actuel d´Irak.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha