Le présent et l’avenir

Le rideau est tombé sur le championnat de football.
Dans les deux divisions de performance, cela survient à l´issue d´un spectacle qui ne nous a pas particulièrement passionné. Sauf peut-être pour les fans directs des clubs concernés par le titre ou la relégation.
Nous avons eu notre lot habituel d´indigence technique. Elle fait fuir les plus mordus et même l´entraîneur national qui préfère puiser dans l´effectif des joueurs professionnels évoluant en Europe. Cela lui réussit. La sélection est à une poignée de mètres de la phase finale de la CAN 2008 organisée au Ghana. Peu importe la manière, pourvu qu´il y ait la qualification, n´est-ce pas? La mission est-en passe d´être accomplie et le contrat effectivement rempli.
Ce sera une sorte d´apothéose du bon parcours de certains de nos clubs en compétitions internationales. La grande vedette a été l´Entente de Sétif qui a arraché, malgré les embûches, la Coupe et la coquette prime de la Ligue des Champions arabes. Succès construit par de remarquables résultats à l´extérieur. Victoires qui ont infligé un camouflet cinglant à ceux qui ne pouvaient admettre la défaite, parce que pressentis au préalable pour le couronnement.
Notre bonheur sera complet si la JSK, son dauphin en championnat, réussit la saison prochaine, son parcours en Champion´s League africaine.
Mais tout comme une hirondelle ne fait pas le printemps, ces résultats ne peuvent occulter le pitoyable état de notre sport roi. Et cette saison l´a encore démontré. Calendrier mal géré, actes d´antijeu et de violence, atteintes à léthique sportive, ont fait l´actualité en lieu et place des exploits techniques qui font vibrer le public de plaisir.
Que nous réserve-t-on pour la saison prochaine? Y aura-t-il du nouveau, des avancées, puisque les «freins» ne seront plus grippés? Y aura-t-il amélioration de la situation de nos clubs? Nos sélections nationales, notamment celles des jeunes régulièrement éliminées des compétitions internationales, seront-elles réellement prises en charge? Faut-il espérer une amélioration de la gestion de nos championnats de performance et de tous les autres en bas de l´échelle? Les calendriers seront-ils maîtrisés? L´arbitrage et sa gestion seront-ils meilleurs?
Arrêtons-nous là, avec l´espoir de voir les actes suivre les déclarations d´intention.