La grande fête

Le stade olympique accueille cet après-midi, la finale de la Coupe nationale de football. Les frères-rivaux se retrouveront pour la quatrième fois. Belle constance! Jusqu´à présent le Doyen mène au score. Il essayera de confirmer sa domination. Son adversaire aura à coeur, quant à lui, de vaincre le signe indien.
Les deux équipes se sont bien préparées afin de se présenter avec leurs meilleurs atouts sportifs. Les compléments psychologiques pour ce type de rencontre ont commencé eux, sitôt acquise la qualification de chacune des deux formations. Ce «derby algérien» est particulier parce qu´il ponctue une saison que chacun des protagonistes pensait négocier d´une meilleure façon. Mais une finale de Coupe d´Algérie ce n´est pas rien! Elle consacre en général la meilleure formation, hormis quelques exceptions qui confirment la règle malgré tout.
La finale a son cachet, son ambiance spéciale. Elle se dispute en présence du président de la République et d´invités de marque. Le monumental stade du 5-Juillet, archicomble, sera revêtu d´atours à nul autre pareil.
Ce sera la fête en sons et en couleurs. La Fête de la jeunesse. Une jeunesse passionnée, souvent exubérante. Une belle jeunesse quand même! Elle sait être avec les SIENS dans les moments qu´il faut, malgré ses difficultés et sa situation pas toujours agréable. Elle oublie tout, dans des moments de joie.
Pour des rêves qu´elle a envie de voir concrétisés sur le terrain par ceux qu´elle admire, par ses idoles. Elle attend d´eux qu´ils soient au diapason pour que la fête soit complète.
Pour qu´elle puisse se continuer bien après le match. En sport il faut un vainqueur et un perdant. Et peu nous importe l´équipe couronnée lorsque le beau jeu et le fair-play sont au rendez-vous.
Et que la Fête commence et se poursuive pour notre bonheur et notre joie à tous!