Encore une défaite pleine d’espoirs!

Que faut-il penser du résultat de ce match Algérie-Brésil? Une rencontre classée différemment par les responsables eux-mêmes. Certains parlent de match de préparation en prélude à la confrontation capitale du 9 septembre prochain à Banjul face à la Gambie, d´autres le voient plus comme une rencontre de gala qui permet à notre représentant national d´«avoir l´insigne privilège de se frotter aux meilleures équipes du monde». Ils y voient d´ailleurs un prolongement de la toute fraîche confrontation avec l´Argentine.
Selon l´approche que l´on décide, les conclusions peuvent être différentes puisque la nature du score et la manière d´opérer dans le match sont sujettes à interprétations aussi multiples que diverses. Tout est relatif! Nous n´inventons rien en disant que Ziani et Belhadj sont de grands joueurs dignes des meilleures équipes. Ils viennent d´ailleurs de se lier avec les deux meilleures formations de France. Ils sont encore jeunes, et de plus jeunes qu´eux, au talent en devenir, les côtoient en sélection.
Mais affronter l´Argentine ou le Brésil est loin d´être une panacée. Le dilemme reste d´actualité. A un football national bien malade répondent les prestations internationales de nos clubs, dont l´ES Sétif ou la JS Kabylie, et les prouesses en matchs amicaux, de la sélection nationale.
Une sélection loin d´être composée de manchots, mais une sélection qui se heurte à la dure réalité du terrain africain. C´est une composante capable du meilleur mais qui nous fait aussi subir le pire en confrontation officielle.
Tous s´accordent à dire qu´avec ces joueurs, tous les absents et les non-convoqués, il y a matière à voir l´avenir avec optimisme.
Alors qu´est-ce qui cloche?