{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Après France 24, la chaîne d’info Bfm TV irrite la Chine

Décidément, rien ne va plus entre la Chine et les médias français. Après le dérapage de l'analyste politique franco-algérien Francis Ghiles sur l'aide de la Chine à l'Algérie sur France 24, et qui a créé un froid diplomatique entre l'Algérie, la France et la Chine, voilà qu'une autre chaîne française dérape en évoquant la Chine.
En observant les Chinois assistant tête baissée à la cérémonie d'hommage qui a eu lieu le 4 avril en Chine, Emmanuel Lechypre, chroniqueur et présentateur de BFM TV, a ironisé en chuchotant la phrase «ils enterrent des Pokémons», pensant que les micros étaient fermés. Cette remarque a indigné les utilisateurs des réseaux sociaux.
La chaîne et le journaliste se sont ensuite publiquement excusés pour ces «propos déplacés».
Cette phrase «Ils enterrent des Pokémons», sur l'antenne de la chaîne d'info BFM TV, pendant une séquence tout en images, montrant le recueillement des dirigeants chinois et la journée de deuil national, organisée dans toute la Chine, en mémoire des compatriotes décédés du Covid-19, a choqué plusieurs internautes qui ont fustigé la chaîne et son présentateur sur les réseaux sociaux.
Réagissant à la phrase «ils enterrent des Pokémons», prononcée par un journaliste de BFM TV lors de l'hommage aux victimes du Covid-19 en Chine, l'ambassade de Chine en France a exprimé «son vif mécontentement» sur Twitter. L'ambassade de Chine en France a fustigé la phrase «impertinente», à savoir «ils enterrent des Pokémons», lancée par un éditorialiste de Bfm TV pendant que les Chinois rendaient hommage à leurs morts du coronavirus. La représentation diplomatique a manifesté son opposition «à toute forme de propos et actes racistes et discriminatoires». L'ambassade a noté que la lutte contre la propagation de ce virus qui «n'a pas de frontière» implique une participation commune internationale et a appelé à la solidarité pour «gagner cette bataille». Le discours tenu «sans le respect dû aux défunts» a été qualifié d'«impertinent» et a été condamné.
Face à la polémique, la chaîne française privée et son dirigeant Marc-Olivier Fogiel ont présenté des excuses «suite à l'involontaire diffusion de propos totalement déplacés en plateau ce matin».
Le journaliste Emmanuel Lechypre sera mis «en retrait (...) pour une durée d'une semaine» sur les antennes de Bfm TV et Bfm Business, a annoncé dans la soirée Bfm TV dans un communiqué, sans préciser si cette mesure serait assortie de sanctions. L'éditorialiste de BFMTV et BFM Business, Emmanuel Lechypre, a ensuite présenté son mea culpa pour avoir tenu ces propos qui ont suscité des milliers de réactions sur les réseaux sociaux.
Par respect envers ses défunts, la Chine a interdit toutes les activités de loisir pour ses 1,4 milliard d'habitants le jour de l'hommage.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours