Prévisions pour le 21 Juillet 2018

 Adrar Min 31 °C Max 46 °C
30
 Laghouat Min 26 °C Max 42 °C
30
 Batna Min 23 °C Max 38 °C
34
 Biskra Min 32 °C Max 45 °C
34
 Tamanrasset Min 23 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 20 °C Max 31 °C
30
 Alger Min 21 °C Max 31 °C
30
 Saïda Min 18 °C Max 35 °C
30
 Annaba Min 25 °C Max 34 °C
30
 Mascara Min 19 °C Max 34 °C
30
 Ouargla Min 32 °C Max 46 °C
30
 Oran Min 25 °C Max 33 °C
30
 Illizi Min 28 °C Max 41 °C
34
 Tindouf Min 32 °C Max 44 °C
30
 Khenchela Min 23 °C Max 38 °C
30
 Mila Min 23 °C Max 36 °C
30
 Ghardaïa Min 30 °C Max 43 °C
30
Accueil |Chroniques | La chronique judiciaire |

Vert, bleu... rouge!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les uniformes des gendarmes et des policiers peuvent donner le tournis aux bandits...
Lorsque les gendarmes et les policiers de la police judiciaire conjuguent leurs efforts, les citoyens soufflent et sifflent d´admiration. A Samar, haut-lieu de transactions commerciales où les artères polluées par les poussières, les odeurs nauséabondes, et par le pullulement des bandes de bandits de grands chemins qui déplument les passants et les petits commerçants venus embarquer leurs marchandises, la police judiciaire vient de taper un grand coup.
Deux bandes de voyous qui écumaient cette région du Gué de Constantine, viennent d´être mises hors d´état de nuire avant que la justice ne leur arrange la cravate. Et si les gendarmes ont mis la main sur six jeunes malabars qui ont fait quatre victimes de vol, de racket, de menaces et de coups et blessures, les agents de la Dgsn de...Bir Mourd Raïs fraîchement installés à Samar, ont eux, neutralisé trois, le quatrième étant hospitalisé. Le comble, c´est que parmi les victimes, il se trouve une... magistrate! Quel toupet!
Le toupet sera encore plus inacceptable lorsqu´un des quatre bandits, pris en flagrant délit d´agression à l´encontre d´un citoyen, avait dénoncé un...grossiste du coin! Grave, très grave comme accusation, comme quoi, nous ne voyons rien, nous ne disons rien à personne mais protégez-nous des bandes rivales. L´enquête est entre les mains du juge d´instruction de Hussein Dey et le magistrat instructeur aura du pain sur la planche surtout que le commerçant a été désigné, les yeux dans les yeux, par le jeune agresseur comme étant un des commanditaires des forfaits commis quotidiennement surtout contre les commerçants venus de loin avec de grosses sommes sur eux en vue de charger leurs commandes.
Cependant, le commerçant supposé être impliqué rue dans les brancards, en attendant de constituer un avocat dont la présence peut être salutaire sur le plan du droit de la défense!
Le mandat de dépôt était là. Même le commerçant a été embarqué et un couteau confisqué. Les jeunes inculpés ont dû ne pas penser aux lois qui allaient leur être appliquées. Car les dix gars tombent sous le coup de l´article 176 et surtout le 352 du Code pénal. Les peines prévues vont de cinq à dix ans d´emprisonnement et d´une forte amende pour tout le mal fait à la société. Le 176 issu de la loi n°04-15 du 10 novembre 2004 dispose que «toute association ou entente, quels que soient sa durée et le nombre de ses membres formés ou établis dans le but de préparer un ou plusieurs crimes ou un plusieurs délits punis de cinq ans d´emprisonnement au moins, contre les personnes et les biens, constitue une association de malfaiteurs qui existe par la seule résolution d´agir arrêtée en commun». C´est aussi clair que l´eau de roche. Quant au 352 (loi n°0623 du 20 décembre 2006) dispose clairement aussi que «sont punis de l´emprisonnement de cinq à dix ans et d´une amende de 500.000 à un million de dinars, les individus coupables de vol commis sur les chemins publics ou dans les véhicules servant au transport des voyageurs, des correspondances ou des bagages, ou dans l´enceinte des voies ferrées, gares, ports, aéroports, quais de débarquement ou d´embarquement. Le tribunal peut, en outre, prononcer la peine d´interdiction d´un ou de plusieurs des droits visés à l´article 9 bis 1 ainsi que la peine d´interdiction de séjour dans les conditions prévues par les articles 12 et 13 de la présente loi.
«La tentative du délit prévue à l´alinéa précédent est punie des mêmes peines que l´infraction consommée.» Une chose est certaine: la vigilance des services de sécurité à gonflé depuis longtemps et les malfaiteurs du Gué de Constantine vont devoir rentrer la tête dans le sable, le temps que l´orage des «verts» et des «bleus» passe, le «rouge» avec. Heureux, les gendarmes qui ont passé un semestre entier à tendre des sourcières, sachant que cette opération ne va pas rétablir l´ordre dans cette région empestée de bandits, de voyous et autres agresseurs de tout acabit et de tous calibres. C´est mieux que rien, sauf qu´avec l´arrivée des incorruptibles de la Colonne Voirol, la peur va changer de camp et le général Hamel pourra alors continuer son petit bonhomme de chemin, de la réorganisation des services tétanisés depuis l´assassinat de Ali Tounsi qui aura laissé un bon tapis à son successeur pour que l´aura de la Dgsn aille de l´avant et ce, pour le repos du citoyen sans qui, d´ailleurs, les services de sécurité demeurent armés de farouches et terribles «guns» chargés à...blanc et donc des coups qui ne font jamais mouche.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha