Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 24 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 24 °C
47
 Alger Min 19 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
30
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 23 °C
34
Accueil |Chroniques | La chronique judiciaire |

Des promesses aux chimères...

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La vie conjugale est si sérieuse que le moindre souffle d'air pousse le nid hors de la branche...

Depuis la nuit des temps, les anciens ont toujours martelé à propos du mariage: «L'union d'une nuit demande une année de réflexion», c'est toujours d'actualité. La nuit de bonheur, avec son année de réflexion, ne dure pas longtemps.
Le divorce est roi. C'est même la règle. C'est un peu de mandat de dépôt du côté du parquet, dont la vocation est l'opportunité des poursuites. Les gens divorcent pour un oui, pour un non.
Et comme ce n'est un secret pour personne, Alger a la Palme d'or pour «le plus permis des illicites», l'exemple de Hayet R., la trentaine, en est un et S.V.P à ne pas suivre! Hayet R., originaire de la Casbah, court vers le Palais de justice. Elle doit y rencontrer Kader S., 34 ans, son cousin, qui ne se comporte pas en mari modèle. Va-t-elle les perdre tous les deux? Et les deux ne sont que son cousin et voisin épris d'elle. En l'an 2015,il y a encore des familles qui sacrifient leurs filles au nom de la sacro-sainte «solidarité-bidon» des familles. Epouser une «étrangère», entendez par là une Oranaise, une Batnéenne, une Ouarglie, ou encore une Bédjaouia, relève de l'injure suprême. Alors, on n'en fait qu'à sa tête.
On refuse des partis exemplaires, sérieux, rangés, de haute considération pour le...sang ou le... lait. Le cousinage est dominant au XXIe siècle!
Hayet, 29 ans - elle avait douze mois de moins - le jour où Kader dit Kada, alias «Koukou» entra une nuit noire de janvier vers les vingt-deux heures pour prouver à sa maman et sa tante de belle-mère que c'était un dur - bon à tout briser, même l'hymen de sa cousine qui avait un mauvais pressentiment le jour même de la lecture de la Fatiha: «Chacun sa place. Je t'ai 'fait arrêter'' du boulot car je me débrouille pas mal pour vivre ensemble», avait-il menacé la première nuit (supposée être la meilleure du jeune couple). Une nuit mouvementée selon les proches. Des mouvements très mal appréciés car ils s'achèvent sur la rupture. Une rupture idiote qui va diviser les familles.
«Ensemble». Voilà le mot qui va ouvrir les yeux à Hayet qui maigrit dès le premier trimestre. Indifférence totale. Kader mangeait tout seul. Kada veillait tout seul. Koukou dormait tout seul. «Je n'ai pas envie d'avoir un enfant encombrant», avait-il soufflé à l'oreille de Hayet entre deux étreintes savamment calculées. Puis vinrent les coups, les coups et blessures, les coups et les certificats médicaux, les coups et les palabres, les coups et le président du statut personnel.
Avant d'arriver chez le juge, il y a eu mille sorties vers les parents de Hayet qui avait été, à chaque fois reconduite chez monsieur-le-mari-cousin.
«Heureusement, qu'il n'a pas fait d'enfant. Il n'a même pas eu l'idée saugrenue de savoir garder la cousine, si avec l'épouse cela ne marchait pas», dit-elle avec amertume. Les relations entre les soeurs, belles-mères, on ne vous dit pas! Le divorce est en délibéré pour le mois prochain. Et la mise en examen est parfois une «pause» qui permet aux deux futurs divorcés de se cogner la tête contre un mur, d'ouvrir les yeux, de maudire Satan, de reprendre ses esprits et pourquoi pas éloigner la séparation.
C'est très possible. Nous avions même assisté à une reprise des relations sentimentales, conjugales, plus chaleureuses que lors de la première semaine de la lune «de miel»... C'est bon signe pour un couple qui a réfléchi...

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha