Prévisions pour le 26 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 36 °C
32
 Laghouat Min 18 °C Max 27 °C
30
 Batna Min 15 °C Max 21 °C
39
 Biskra Min 20 °C Max 27 °C
28
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 14 °C Max 24 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 25 °C
11
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
32
 Ouargla Min 22 °C Max 31 °C
30
 Oran Min 23 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 33 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 34 °C
34
 Khenchela Min 12 °C Max 20 °C
39
 Mila Min 16 °C Max 25 °C
39
 Ghardaïa Min 20 °C Max 28 °C
32
Accueil |Chroniques | La chronique judiciaire |

Le prêche de Benali

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

A la veille de sa vingtième année au service de la magistrature, Rezki Benali jongle avec les débats...

Approchant les vingt ans d'exercice au sein de la magistrature un peu partout au sein des cours du pays, Rezki Benali, le président de la section correctionnelle non-détenus de Médéa est en train de servir la justice d'une manière époustouflante.
Elégant, compétent, courageux, décontracté, muni d'un sang-froid dont l'exemple est à suivre, le juge a eu l'occasion, mercredi dernier, d'avoir sous les yeux un dossier d'émission de chèque sans provision d'un montant conséquent. Au départ, le 374 qui est un article du Code pénal qui punit quiconque émet ou reçoit, de mauvaise foi, un chèque sans provision ou fait défense au... risque un à cinq ans d'emprisonnement ferme, a laissé apparaître à travers les réponses cahin-caha de la victime (mineur au moment de la remise d'un chèque CCP) des dessous qui ont mené aussi bien le juge que le procureur à obtenir une drôle d'histoire où le mensonge, les «dribbles», les déclarations contradictoires, étaient les principaux ingrédients, car en suivant les débats, nous avons appris que ledit chèque n'avait été remis qu'à Djamel, le papa de l'ado qui a déclaré la chose et son contraire. Suivant ce passionnant procès où Benali avait pris la résolution de dresser, non pas un réquisitoire ni une plaidoirie, mais un authentique «prêche» du vendredi avec en moins les versets et les hadiths. Et cette résolution avait été prise au moment où le jeune avait évoqué le refus du notaire de dresser l'acte vu qu'il était encore mineur. Ce n'est pas tout. Au tout début de sa version, la partie plaignante avait évoqué le fait que l'inculpé Ali K. roulait du côté des Grands Vents lorsqu'il lui avait fait un jeu de phares.
«Je me suis arrêté. Je venais de quitter le concessionnaire Sovac où j'ai acquis un véhicule pour 137 millions de centimes. J'ai demandé 8 autres millions de plus à Ali qui a accepté la transaction en me donnant rendez-vous pour étoffer l'opération...
«Vous n'aviez jamais connu ce monsieur, l'inculpé?» demande sans ton particulier le magistrat qui sera un peu plus tard surpris par la version diamétralement opposée de son adversaire qui semblait tomber des nues.
«Monsieur le président, ce jeune a été bien préparé pour mentir, croyant que la justice, c'est une ou deux questions avant de condamner. D'abord, je n'ai jamais établi le moindre contact avec lui. J'ai eu affaire à Djamel (aujourd'hui caché car faisant l'objet d'un mandat d'arrêt) son papa avec qui je bosse depuis onze années et j'ai deux honnêtes témoins âgés, dont un conseiller juridique. Je loue des véhicules à longueur d'année et donc, ce papa travaille avec moi jusqu'au jour où il a manoeuvré pour m'arracher 30 millions de centimes pour une ridicule raison: de pseudos agios car les intérêts dans une location de véhicules ne valent que lorsque la voiture roule. Or, l'auto que j'ai chez moi est au garage car Djamel a refusé de conclure la vente. Nous sommes loin de la voie rapide du côté de Sovac et le jeu de lumières des phares.» Le juge est tout ouïe.
Le procureur prend des notes dont il s'inspirera plus tard pour des questions. Et comme pour montrer que le 374 est de rigueur, le président s'adresse à Ali K., l'inculpé: «Que vous est-il arrivé pour donner un chèque CCP non utilisable et sans provision, alors qu'un chèque c'est du liquide?», marmonne Benali qui allait alors entendre des vertes et des pas mûres...
«Monsieur le président, j'ai été victime de ma bonne foi avec Djamel qui avait comme couverture deux amis communs. Je lui ai remis 120 millions de centimes devant deux témoins, mais il ne m'a jamais remis le chèque arguant d'une tâche assez éloignée de chez lui. Je l'ai cru et voilà où j'en suis avec un gamin venu mentir contre un ami de son père, seul à connaître la vérité avec les deux copains avec qui nous nous retrouvons chaque soir. Pourquoi a-t-il fait cela, alors qu'il ne m'avait réclamé que 30 millions de centimes?» L'inculpé parlera durant plus d'une heure, mais le 374 le bloquait...
C'est pourquoi, Benali avait été plutôt «pédagogue» que... «bourreau».
Il le signifiera dans son verdict condamnant l'inculpé d'émission de chèque sans provision selon l'article 374 alinéa 1 à «une peine d'emprisonnement de un an ferme à une amende de 145 millions de centimes outre les frais de justice, et sur le plan civil, l'inculpé-condamné doit casquer 180 autres millions de centimes à titre de dommages et intérêts».
Comme quoi être escroqué en liquide et en «solide» un type de verdict qui n'arrive qu'à ceux qui usent de la maudite formule: «J'ai été de bonne foi avec lui car il y avait des témoins le jour de la remise de ladite somme au papa de la victime (mineure au moment de la transaction).»
Il reste cependant au condamné à ressortir les cartes de la «mauvaise foi» du papa de la victime qui a subitement disparu de la circulation et dont on annonce la présence dans la ville des Roses où il se terre à cause d'un mandat d'arrêt lancé contre lui pour une autre affaire pénale! Ouf!
Comme quoi, tous les auteurs d'émissions de chèques sans provision doivent avoir une tout autre culture: la méfiance et surtout ne pas signer de documents à l'aveuglette au nom de l'...amitié ou du tbezniss». Eh oui! C'est ça les affaires. Il y a des jours avec et des jours sans. Le reste n'intéresse pas la justice qui a autre chose à faire que de courir derrière de drôles de zigotos!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha