Prévisions pour le 20 Septembre 2018

 Adrar Min 26 °C Max 37 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 15 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 22 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 26 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
4
 Saïda Min 16 °C Max 26 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 26 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 27 °C
34
 Ouargla Min 25 °C Max 35 °C
34
 Oran Min 22 °C Max 28 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 33 °C
30
 Tindouf Min 26 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 15 °C Max 24 °C
47
 Mila Min 18 °C Max 26 °C
4
 Ghardaïa Min 22 °C Max 31 °C
30
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

C’est la foire!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

On peut juger la gestion d´un pays au degré de ses préparations en vue d´événements importants, qu´ils soient programmés ou imprévus. On peut constater que dans les situations d´urgence, comme les séismes ou les inondations, les pays qui s´en tirent le mieux, ce sont les pays développés. Car ils ont su cultiver une organisation rationnelle qui permet à tous les acteurs intervenant d´agir au mieux d´être efficaces et efficients.
En général, l´aménagement du territoire où les critères de construction sont rigoureux (on a vu, récemment au Japon, le bilan modeste d´un séisme de magnitude 7,1 sur l´échelle de Richter). Alors, quand il s´agit d´un événement prévu longtemps à l´avance et fixé avec un voyant rouge sur l´agenda des activités, l´organisation y est plus perfectionnée: chaque chose est à sa place et chacun connaît le rôle qu´il a à jouer. Il ne manque généralement pas de bouton à une guêtre et il n´y a aucune surprise désagréable, pour les organisateurs comme pour les visiteurs. Dans les pays sous-développés, hélas, c´est juste le contraire. Il faut tout simplement jeter un regard en arrière pour se remettre à l´esprit les bilans des catastrophes qui touchent ces pays où le malheur frappe si souvent à la porte, qu´il a une place privilégiée à la table de la famille. Inondations ou séismes sont révélateurs de l´insouciance, de l´égoïsme et/ou de l´incompétence de ceux qui gèrent. Les bilans sont à la hauteur de la corruption qui sévit dans ces pays, et ceux qui paient la note sont, en général, les plus défavorisés: ceux qui habitent dans les bas quartiers, au bord des oueds, dans des bidonvilles ou dans des immeubles construits à la hâte par des entrepreneurs marrons (dont les maisons, suprême injustice, n´ont subi aucun dommage!). Même dans les événements programmés longtemps à l´avance, l´impréparation et l´improvisation restent maîtresses du terrain. On peut le constater déjà la veille des festivités ou de l´exposition: une théorie de véhicules de tous genres se pressent à l´entrée du parc, qui doit accueillir les exposants. Comme par hasard toutes les autres entrées ont été fermées sans préavis et une cohorte d´agents de police, d´agents de sécurité et de plantons, tente de réguler le flot ininterrompu de véhicules où des conducteurs stressés s´agitent désespérément, faisant vrombir des moteurs surmenés ou des klaxons dont les différents timbres orchestrent une cacophonie déroutante. Tous les chemins qui devaient mener à Rome sont désormais fermés aux pèlerins qui ont perdu tout espoir en une éventuelle rédemption. Les plantons armés de nouvelles décisions non écrites font la loi et agitent les bras, comme des sémaphores, soutenus par les stridents sifflets des agents de l´ordre.
S´il n´y avait que cela! A l´entrée des salles aménagées, deux heures avant l´inauguration non officielle, des éboueurs amassent péniblement des quantités d´ordures déposées devant les entrées. Elles sont constituées, en général, d´emballages en plastique ou de planches jetées à la hâte par des agents qui ont été surexploités pendant une semaine: il fallait finir. S´il n´y avait que cela! Pour l´exposant, qui s´était déjà déplacé plusieurs fois, il doit dépenser des trésors de diplomatie pour entrer en possession des badges qui lui permettront d´accéder au parking, à la salle d´exposition ou dans les endroits huppés réservés au VIP.
Seules les agences de communication et les exposants s´en tirent à bon compte: leurs chiffres d´affaires explosent!
Heureusement que dans dix jours, ce paisible parc sera restitué aux amoureux qui se bécotent sur les bancs publics.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha