Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 18 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
12
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

Le culot

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Cette histoire commence vraiment à être énervante. Le scénario est trop bien ficelé pour que cela ne ressemble pas à une provocation. L´Histoire est riche en prétextes futiles, en incidents programmés et le dernier avatar survenu dans les eaux troubles du golfe Persique en est une parfaite illustration.
Quand la France avait décidé de conquérir l´Algérie pour plusieurs raisons valables (d´abord elle n´aurait pas à payer les dettes contractées lors des années postrévolutionnaires et ensuite, c´est toujours un espace à soustraire à la rapacité de la perfide Albion...), elle envoya simplement un ambassadeur dont l´insolence avait excédé le dey d´Alger. le prétendu coup d´éventail fut amplifié par les gazettes de l´époque et le crime de lèse-majesté donna lieu à une levée des armes et à une expédition punitive qui se termina, comme vous le savez, un 19 mars 1962. Cela coûta à l´un, des morts et des souffrances incalculables et à l´autre, des morts et un enrichissement conséquent. L´Algérie à peine «pacifiée», voilà que l´insatiable IIIe République (qui pleurait encore son Alsace-Lorraine) lorgne vers la Tunisie: sous prétexte de punir les bandes de terroristes qui venaient de Tunisie pour semer le trouble en Algérie, la France imposée à un bey impuissant un protectorat humiliant. Le scénario se répétera à Sakiet Sidi Youssef un 8 février 1958. Seuls l´ONU, l´opinion mondiale et les solidarités des pays arabes et des pays socialistes empêcheront une expédition punitive contre le pays qui avait accordé l´hospitalité au Gpra naissant et à la radio Saout El Arab, qui venait de quitter le Caire l´avant-veille pour s´installer à Tunis.
Pour le Viêt-Nam, le scénario de l´incident du golfe de Tonkin ressemble de près à celui du golfe Persique: un navire américain ayant violé les eaux territoriales du Nord-Vietnam reçut des coups de semonce. Cela suffit pour que la première puissance mondiale déverse pendant neuf années durant une quantité impressionnante de bombes de toutes sortes, de défoliants, d´armes chimiques dont le pays garde encore des cicatrices.
Cela n´empêchera pas, une fois la paix revenue et l´Urss mise aux archives, les «touristes» américains qui se rendent au Viêt-Nam, de réclamer à cor et à cri les corps des pilotes américains portés disparus. Cela a fait dire aux officiels vietnamiens que ces pilotes n´ont pas été kidnappés dans une rue d´une ville américaine et qu´à la guerre, c´est comme à la guerre: il y en a qui reviennent et d´autres pas et que dans la balance des récriminations, il faudra ajouter les centaines de milliers de Vietnamiens morts sous les bombes américaines. L´attitude des Américains, comme celle des Anglais, actuellement, aux prises avec la République des mollahs dans l´affaire des marins britanniques capturés dans le golfe Persique, est communément appelée le culot. Autrement dit, le front, l´audace, le toupet, l´estomac ou le courage. C´est, en général, l´attitude de celui qui se croit le plus fort, croyant que la force brutale donne forcément raison. Comme cela a commencé pour le Viêt-Nam, cela peut débuter ainsi pour l´Iran, avec cette différence; c´est que l´Urss n´est plus et que la solidarité des pays musulmans et arabes est des plus aléatoires.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha