Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 34 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 25 °C
34
 Biskra Min 19 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 28 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 28 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
32
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 33 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
32
 Khenchela Min 11 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
32
 Ghardaïa Min 19 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

Le rêve et la réalité

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Je me demande quelquefois si je ne vis pas sur une autre planète tant la réalité m´apparaît déformée: entre ce que je lis dans une certaine presse et les réactions de mon entourage, il y a un océan infranchissable. Dans la presse je lis la mobilisation des partis, tous les partis, ceux qui ont ressuscité après une apnée de plusieurs années, ceux qui viennent de naître d´un séisme brutal survenu au sein de leurs instances, ceux qui ont fait de la figuration intelligente lors de la dernière législative, ceux qui font de grands gestes, beaucoup de bruit, mais hélas ne sont pas assez nombreux pour changer quoi que ce soit. Ah! j´oubliais l´éternelle opposition entre les partis qui veulent participer aux prochaines législatives et ceux qui s´entêtent à répéter que ces élections ressembleront aux dernières, que rien ne changera, du moins dans le bon sens et qu´il ne sert à rien de se présenter... Bref, on demeure pensif entre le remue-ménage qui agite les unes des journaux et les JT de l´Unique, l´artificiel suspense entretenu sur les listes uniques d´un pluralisme de façade, et l´immense indifférence qui étend sa chape de plomb sur une population sollicitée par des préoccupations immédiates, matérielles, et surtout échaudée par des années d´immobilisme. Y a-t-il vraiment une vie parlementaire? Le Parlement est-il vraiment source de pouvoir et centre de décision?
Le citoyen se sent-il vraiment concerné par ce qui se passe dans l´hémicycle? Et ce qui s´y passe, a-t-il vraiment une incidence sur sa vie quotidienne? Autant de questions qui assaillent le plumitif submergé par les problèmes de logistique quotidienne et la perspective d´une autre législative semblable à celle qui a voté un jour un texte et le lendemain son contraire...
Mais on peut rêver! On peut rêver d´un Parlement transfiguré où les représentants du peuple seraient pareils aux sénateurs romains qui étaient réputés pour décider des affaires de la République: ils avaient leur mot à dire pour décider de la guerre comme de la paix. C´étaient eux qui nommaient les consuls pour conduire les troupes aux frontières de la République. Le sens de l´intérêt de la nation y était puissant. Bien sûr, ils représentaient divers lobbies: les propriétaires fonciers, les artisans, les commerçants. Il y en avait qui espéraient la guerre pour enrichir la République du butin. D´autres luttaient pour la paix afin que les bras valides puissent servir à la production agricole. Des joutes oratoires enflammaient les séances, et le vote final décidait de l´acte final, soit de la nomination d´un consul, soit de la décision de porter la guerre chez les concurrents les plus proches...Il aura fallu de l´ambition d´un Sylla, d´un Catilina, d´un César ou d´un Pompée pour que la République sombre dans les dérives de l´Empire...
On peut espérer, pour notre part, que les députés ne commencent pas à légiférer sur leurs propres indemnités: que les polémiques futures se portent sur le soutien des prix aux produits de première nécessité, comme le lait, le pain, l´huile ou la pomme de terre. Il n´est pas impossible qu´un jour, un député prêche une croisade pour le soutien au prix du livre, qu´il dépose sur le bureau de l´APN des propositions pour la renaissance des salles de cinéma ou la promotion de la production audiovisuelle...
On peut imaginer l´Assemblée divisée en deux sur la nature du soutien à apporter au Sahara occidental! On peut rêver...Mais le rêve est-il possible quand le revenu d´un député équivaut à 20 Smig?

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha