Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 26 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 17 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 26 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

Histoires

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Evidemment que c´est la réalité qui détermine la fiction! Même quand la fiction dépasse la réalité, celle-ci demeure la mère de celle-là. L´Homme n´a jamais rien inventé ex nihilo même quand ses délires le mènent aux rivages du fantastique.
C´est vrai, qu´au début, tout paraît simple, simpliste même. L´Homme de lettres, l´écrivain ou le dramaturge s´inspire de son environnement immédiat pour donner, en quelques coups de crayon, le portrait de son personnage. Personnage central ou secondaire de la galerie de portraits qu´il va exposer le long de sa narration.
Au départ, le portrait est simple, tout d´un bloc, c´est une simple silhouette, un modèle, une image. Comme ces dessins sur les pierres des premiers hommes qui ont tenu à ce qu´il reste une trace d´eux-mêmes, de ce qu´ils furent, de ce qu´ils firent sur la paroi d´un rocher: la girafe est une girafe, ce n´est pas la girafe... Comme quand on demande à l´enfant de dessiner une maison: il nous livre toujours un carré avec un toit pointu en tuiles rouges, deux fenêtres, une porte centrale et une cheminée qui fume. Le dessin équivaut-là au mot. Ainsi, les premiers personnages sont-ils tous monolithiques.
D´abord, c´est la cellule familiale qui va fournir les modèles des personnages. Et dans la cellule familiale, il y a le couple fondateur.
A l´origine du couple, vous trouverez deux personnages de sexes opposés qui vont connaître les fulgurances de l´amour: c´est en général un amour intense, mais contraire, soit par le destin, les dieux, la société ou l´ordre social...Toutes les littératures du monde, écrites ou orales offrent ces types de personnages dont l´amour est le moteur de l´action, l´unique moteur. L´accomplissement de cet amour est le but ultime de leur quête: c´est Tristan et Iseult, Roméo et Juliette, Quaïs oua Leïla, Héloïse et Abélard, Porgy and Bess, West Side Story...On peut allonger à l´infini la liste de ces amours vécus intensément par les protagonistes d´une manière réciproque mais qui est cruellement contrariée et qui finit tragiquement au grand dam des lecteurs ou des spectateurs qui préfèrent, avant tout, les contes de Noël où tout est bien qui finit bien.
Mais quand tout est bien, cela n´intéresse personne et ce sont les efforts, souvent surhumains que fournissent les héros pour arriver à leur fin qui subjuguent le plus les lecteurs-spectateurs car comme chacun le sait, en amour...mais malheureusement, toutes les histoires d´amour ne sont pas vécues d´une manière réciproque: il arrive souvent que seul un des protagonistes soit victime des perfides flèches de Cupidon et que l´objet de sa passion n´éprouve, en retour, que de l´indifférence, le mépris, l´amusement, ou la pitié...Et c´est là que le sujet devient le plus intéressant à traiter, car l´imagination du narrateur va se concentrer sur les efforts que l´amoureux va déployer pour conquérir sa belle.
Car comme chacun le sait, au début, c´étaient les hommes qui racontaient les histoires et que dans ces histoires où le courage et la force primaient, les hommes se donnaient le beau rôle et attribuaient à leurs virils héros des qualités idéales qui finiraient par attendrir des Messaline au coeur de pierre. Quand les femmes se mettront, elles aussi, à raconter des histoires, la ruse, l´artifice, l´intelligence vont remplacer le courage et la force. Mais dans toutes ces histoires, la morale demeure intacte. Celle-ci est éraflée quand le beau-frère s´en mêle. Mais ceci est une autre histoire.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha