Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 33 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 25 °C
32
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 29 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 28 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 29 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 33 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
32
 Khenchela Min 12 °C Max 23 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
32
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

Plus vieux!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Je vous le disais bien: on a beau dire qu´on s´ennuie dans notre beau pays où le printemps, tout comme les investisseurs étrangers, a du mal à s´installer, viendra le jour où le citoyen trouvera toujours matière à occupation (et quand je dis, occupation, je ne pense nullement aux tâches ménagères domestiques, aux démarches variées que nous impose la bureaucratie ou aux courses...) pour meubler sainement les vingt-quatre heures que la rotation terrestre impose aux êtres vivants. Tout le monde sait qu´après avoir sué pour gagner sa misérable croûte, le citoyen moyen éprouve le besoin d´avoir un moment de détente, comme il ne peut aller au cinéma faute de salles appropriées, faire du cheval (c´est trop cher), s´oxygéner dans une forêt (c´est trop dangereux) ou aller à la plage (les meilleures sont réquisitionnées), alors, il joue aux dominos pour essayer de tuer le temps qui, lui, ne le ratera pas. C´est sûr! Alors, pour empêcher les gens de jouer aux dominos (jeu stérile) ou de surfer sur les sites malsains d´Internet, les têtes bien pensantes qui gouvernent nos destinées ont mis au point un système qui va mobiliser chaque jour une partie de la population. C´est ingénieux, car, ainsi, il y aura moins de mécontents, moins de matière à rouspétance: chaque catégorie de citoyens trouvera son jour favori pour exulter, pour s´exprimer. Ainsi, la majorité des nationaux (et nationalistes) pourront, le 5 Juillet, fêter l´heureux événement d´une indépendance (non alimentaire) chèrement acquise. Durant cette journée devenue monotone depuis la suppression des défilés, il pourra toujours, après avoir ingurgité quelque discours moralisateur, se recueillir devant la stèle ou le carré des martyrs, à la mémoire de ceux qui se sont sacrifiés. Puis, il pourra toujours rentrer chez lui avec le sentiment du devoir accompli ou participer à une de ces tables rondes sur l´écriture de l´Histoire. Ce rituel pourra se renouveler encore deux fois par an: le 20 Août et le 1er Novembre et peut-être même le 19 Mars quand les passions se seront tues.
Le 24 Février, tous les nostalgiques du socialisme spécifique peuvent célébrer la Journée des hydrocarbures en chantant les victoires que la boursicotante Sonatrach remportera sur les places financières.
Le 11 novembre, on osera peut être ne pas acheter la pomme de terre en pensant à la révolution agraire qui a capoté: on pourra toujours se payer des «chips caramélisés». on pourra toujours, le 1er Janvier, se réveiller avec la gueule de bois et repenser l´arrachage des vignes. Planter un arbre le 30 mars, conduire prudemment le jour de la prévention routière, trinquer avec des flics le jour de la fête de la police, s´abstenir de fumer du cannabis d´Adrar ou du Rif le 31 mai et préparer un programme le 1er juin pour la Journée de l´enfance.
Enfin, le 27 avril, il pourra, s´il a le temps, se consacrer à la dernière catégorie de la population, celle qui a ri le vendredi 1er avril et qui risque de pleurer le dimanche suivant. Il s´agit, ni plus ni moins, des vieux, ceux qui peuplent les hôpitaux, les hospices, les bancs publics, les coins dans la maison, les coins d´ombre sous les arbres squelettiques.
Ceux qui, avec une retraite rachitique, trouvent encore la force de faire deux heures de chaîne pour la toucher. Ceux qui tendent la main pour boucler leur fin de mois. Ceux qu´on oublie souvent et qui n´oublient rien. Ceux qui sont hantés par tant de mauvais souvenirs.
Pourquoi ne pas instaurer la journée de la jeunesse, le 26 avril, car les jeunes d´aujourd´hui seront les vieux de demain?
«On m´a vu ce que vous êtes Vous serez ce que je suis.»

arez1946@yahoo.fr

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha