Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 24 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 21 °C Max 34 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
23
 Tlemcen Min 20 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 19 °C Max 31 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 21 °C Max 33 °C
34
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 33 °C
47
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
32
 Mila Min 15 °C Max 27 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

L’espoir pour les poires

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Il y a des moments où je regrette de ne plus être jeune! Vous me direz que la vie est ainsi faite et que l´expérience accumulée est la compensation des rhumatismes et autres petits soucis de santé qui vous rendent la vie moins gaie. Mais quand même, au diable l´expérience et toutes les expériences amères si on ne peut plus gambader! Et ce ne sont pas seulement les gambadages qui font regretter une jeunesse passée à croire à toutes les balivernes qu´on vous a racontées et à avaler un nombre impressionnant de couleuvres au point, qu´arrivé au crépuscule de la vie, on se met à douter de tout. Car, au-delà des déceptions, il y a quelque chose de capital qui manque au vieillard fatigué ou blasé: c´est l´espoir! Car l´espoir fait vivre. C´est lui qui donne des ailes à la larve qui se mue en papillon. C´est lui qui pousse le jeune homme, las de soutenir le mur qui le retient et embarque sur un rafiot de fortune, sur une mer sans fond, par une nuit sans lune, pour des rivages inconnus. Mais quand même, combien j´aimerais avoir vingt ans, même dans les Aurès. Car depuis quelques jours, exactement, depuis le lancement de la campagne électorale, je regrette d´être né trop tôt dans un monde contraire. L´explication est simple: les démagogues d´hier, à force d´article 120, de répression, d´arbitraire, de la loi du plus fort, ont fait croire à une catégorie de gens simples que le pays connaîtra des lendemains chantants, voilà que les candidats d´aujourd´hui promettent pratiquement la même chose dans une ambiance de démocratie sereine, de tolérance permissive, d´urnes transparentes et de solidarité militante et active. Tout cela avec force détails.
Il y aura des emplois pour les jeunes, des logements pour les jeunes en âge de se marier, des barrages pour réconcilier le Nord et le Sud et faire oublier qu´il pleut toujours où c´est mouillé, la fin des hold-up et des enlèvements dans la Wilaya III, la prise en charge des décharges sauvages, la dépénalisation du péché d´écriture, l´encouragement pour les lectures saines, des limites à la verve des prêcheurs tentés par des auditoires surchauffés, le retour des gendarmes à leur point de départ, la mobilisation générale contre le mildiou, le relèvement du Smig pour faire plaisir à Sidi-Saïd, une carte à puce pour les chercheurs de poux, des factures dessalées pour les clients de Seeal et de Sonelgaz, quelques gouttes d´amazighité dans le désert des archs, une piscine dans chaque commune, une bibliothèque pour chaque piscine et un stade final pour les amateurs du loto sportif, des pelouses à gazon persistant pour les amoureux du Golfe persique, des outardes pour les fans du tir au pigeon...Si on inclut la lutte contre les fraudes, l´évasion fiscale, la corruption, les esquives douanières et le terrorisme de surface, on peut conclure, sans risquer de se tromper, que l´Algérie pourrait faire craquer d´envie tous les paradis qui peuvent exister sur terre.
A moins qu´on ne prenne les poires que nous sommes pour des bonnes pommes. Mais que voulez-vous, il y a toujours des pépins même dans l´espoir! L´essentiel est d´avoir vingt ans pour voir ça!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha