Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 29 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 20 °C Max 30 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 22 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 23 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 37 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 12 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

L’ascenseur

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

C´est un beau sentiment! C´est le plus beau qui puisse émaner des profondeurs du coeur humain surtout quand il est sincère. La réconciliation, c´est aussi fort que le coup de foudre, ou presque...
S´il y a réconciliation, c´est sûrement parce qu´il y a dispute, et s´il y a dispute, c´est sûrement qu´il y a une divergence de vues sur quelques problèmes donnés ou sur les perspectives qu´offre un avenir pas toujours certain. Prenons le couple par exemple: on dit toujours «tout nouveau, tout beau» dans la fraîcheur d´une nouvelle rencontre et de la découverte de l´autre, la curiosité l´emporte sur l´esprit critique, et l´oeil se ferme automatiquement sous les pulsions de l´aiguillon de l´amour: on pardonne toutes les petites fautes, erreurs ou faux pas de l´autre. C´est le règne de l´indulgence, mais à regarder de près, ce sont ces petits détails insignifiants qui commenceront à creuser le fossé qui séparera inexorablement, demain, les deux protagonistes. Au moment où l´étincelle allumera la mèche de la dispute, même les qualités se transformeront en défauts. Mais, heureusement, les disputes ne durent pas éternellement et quand sont éteints les feux de la mésentente, les retrouvailles sont encore plus chaleureuses que la première rencontre: «Tu peux m´ouvrir cent fois, les bras, c´est toujours la première fois» chantait le poète...
Mais en politique, c´est beaucoup plus compliqué que cela. D´abord, et c´est la chose la plus importante, l´homme politique n´est pas indépendant. Il est soumis, soit au courant d´idées qu´il a épousées et qui le rendent comptable devant ses fidèles, ou alors il est le féal d´intérêts financiers vigilants qui lui mettent la pression chaque fois que ses actes (plus que son discours) s´humanisent. Les milieux de la finance (la haute) sont redoutables: la presse française relatera plus d´une fois les liens qui existent respectivement avec certaines banques et certains chefs d´Etat. Ainsi, les milieux financiers prospectent comme le font les dirigeants du football ou du turf, les meilleurs canassons qui s´agitent dans le vivier politique. Ils repèrent l´oiseau rare, le supportent, le sponsorisent et aident à lui fabriquer des ailes qui lui permettront de voler au-dessus de ses concurrents. Ce n´est pas pour rien qu´on voit des hommes politiques unis par une amitié vieille de trente ans, se déchirer pour la conquête du pouvoir suprême. L´épisode le plus célèbre est la concurrence qui s´est créée entre Chirac et Balladur en 1988. Le dernier cité étant un ancien haut cadre d´une institution financière privée, fut secondé par Nicolas Sarkozy, qui était lui-même présenté comme très proche de Chirac. La proximité n´est pas synonyme de fidélité et on doit s´interroger sur les causes qui ont poussé Sarkozy à appuyer et rendre plus crédible, un homme dont le discours se situait plus à droite que celui de Chirac. Y a-t-il eu une pression de milieux financiers qui se sentiraient plus à l´aise avec Balladur qu´avec Chirac et qui ont valu à Sarkozy l´adjectif peu reluisant de traître.
Cela n´est pas sans rapport avec l´amitié qui lie Sarkozy à un milliardaire désintéressé qui lui offre sur un yacht, gîte et couvert au moment même où s´embrasent les banlieues défavorisées. Quand un homme politique se lie à des milieux d´affaires, ce n´est pas par pure philanthropie ou par esprit sportif: les milieux d´affaires qui baignent toujours dans les eaux glacées du calcul égoïste et du profit, exigent toujours le renvoi de l´ascenseur.

arez1946@yahoo.fr

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha