Prévisions pour le 20 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 37 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 29 °C
30
 Batna Min 12 °C Max 24 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
28
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
34
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
4
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 25 °C
30
 Ouargla Min 26 °C Max 35 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 34 °C
30
 Tindouf Min 26 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
47
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
4
 Ghardaïa Min 21 °C Max 31 °C
30
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

L’armée du soldat Ryan

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Il est dommage que le régime n´ait pas tenu ses promesses: pourtant le cinéma algérien avait si bien commencé. C´est la même chose pour la Télévision: une chaîne et ses deux clones. Alors qu´à côté, le Maroc vient d´aligner sa énième chaîne, une chaîne satellitaire qui porte le même nom que la chaîne radio si célèbre: MEDI1 Sat qui prend le relais d´Al Jazeera pour diffuser les cassettes du Gspc qui circulent librement sur Internet et qui montrent les embuscades dressées aux forces de l´ordre. Et pourtant, notre cher pays qui dépense tant de milliards pour abriter des manifestations culturelles fantômes et des exhibitions sportives où nos propres sportifs brillent par leur médiocrité (que voulez-vous? Le peuple a besoin du pain et des jeux: (Panem et Circences!) alors que notre pays a besoin d´une multitude de chaînes spécialisées (c´est le consommateur qui ressent ce besoin!). Une chaîne documentaire est la priorité des priorités: ainsi, nous n´aurons pas besoin d´aller chercher la vérité chez les autres. Par exemple, l´excellente chaîne franco-allemande Arte diffuse, à longueur de semaine, des documentaires et des reportages sur tous les sujets possibles et qu´elle participe avec les autres chaînes européennes à une insidieuse campagne de propagande pro-sioniste: tout est prétexte pour parler d´Israël, des juifs, de la Shoah...La littérature, le reportage archéologique, le documentaire historique, scientifique ou écologique, le film de fiction se succèdent pour apporter de l´eau au moulin sioniste. Récemment, Arte a diffusé un excellent film sur le ser-vice de cinéma de l´armée américaine.
Durant la Seconde Guerre mondiale, l´armée US avait fait appel à tous les talents d´Hollywood pour soutenir l´effort de guerre, chacun dans sa spécialité; ainsi, réalisateurs, scénaristes, cameramen, acteurs se sont portés volontaires pour participer au tournage de films documentaires. Plus de soixante années après la fin de la guerre, les Américains peuvent se permettre le luxe de dévoiler le machiavélisme de la machine de propagande de l´armée pour choisir les protagonistes de ces opérations, la diversité de leurs origines et leurs profils propres à émouvoir le public américain. Ainsi, le réalisateur avoue simplement les savantes mises en scène (du genre «un petit pas pour l´homme, un grand pas pour l´Humanité»...) Le réalisateur avoue, aussi, les bavures des bombardiers (mais à la guerre comme à la guerre!). Les ser-vices de l´armée française ont essayé d´en faire autant, mais une guerre injuste ne peut servir de support à la meilleure des propagandes...Durant la guerre du Vietnam (une autre guerre injuste!), l´initiative a échappé aux Américains et les images non contrôlées qui sont parvenues à l´opinion mondiale ont porté un coup à la barbarie de la soldatesque américaine. Le Pentagone retiendra cette leçon et fermera le champ de l´expérience irakienne à tous les reporters indépendants. Les images sont soigneusement filtrées et des journalistes téméraires paieront de leur vie, assassinés par des tueurs non identifiés...Les Américains montreront dans le détail les dépouilles mutilées des fils de Saddam Hussein et organisent le film de l´éxecution de ce dernier alors que toutes les scènes qui ont été montrées, auparavant, sur les horribles massacres en Afghanistan comme en Irak, ne sont que des paysages après la bataille. Bien qu´embourbés en Afghanistan depuis plus de cinq ans et en Irak depuis plus de quatre ans, les services de propagande de la Maison-Blanche ne désespèrent pas de sortir honorablement de ces deux guerres où ils ont entraîné leur plus servile allié (adjectif employé par le président Jimmy Carter à l´endroit de Tony Blair qui vient de quitter le pouvoir pour épargner au Parti travailliste une plus grande défaite électorale). Les représentants de l´administration fantoche irakienne minimisent les coups que porte la résistance irakienne aux armées d´occupation. Et tous les exploits de cette résistance sont portés au crédit d´Al Qaîda: cette organisation terroriste n´a jamais pu s´implanter en Irak du temps de Saddam, elle a été greffée par l´expédition néocoloniale anglo-saxonne. Le sort des trois soldats américains enlevés par la résistance irakienne renseignera peut-être l´opinion internationale sur leur sort: si c´est vraiment Al Qaîda qui les a fait prisonniers, une cassette avec mise en scène hollywoodienne parviendra aux chaînes créées par le lobby américain, sinon il ne sert à rien de gratifier les mouvements de résistance de l´adjectif de terroriste: en définitive: Dieu reconnaîtra les siens et ce n´est pas la propagande ou la censure qui sauveront le soldat Ryan ou sortiront l´armée du soldat Ryan du bourbier, mais le dernier mot de la démocratie en Amérique.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha