Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 26 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 17 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 26 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

Khadra

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Tout est affaire d´équilibre. Et chacun est à la recherche de l´espace le plus proche de cet environnement propice à ce précieux équilibre qui règle les différents mécanismes biologiques. Pour quelqu´un qui est confiné dans un environnement urbain où béton, pavés et bitume tracent les limites géographiques de cet espace vital, avec en prime, bien entendu, les gaz d´échappement et toutes les nuisances sonores que procure la promiscuité urbaine, l´immersion dans un cadre où dominent le minéral et le végétal est une véritable bouffée d´oxygène. Beaucoup de médecins notent les effets d´une vie trépidante et stressante sur certains organismes fragiles qui ne tardent pas à donner des signaux inquiétants, véritables symptômes d´une maladie psychosomatique qui ne tarderait pas à dégénérer en affection chronique. Ce qui est valable pour l´homme, qui est la créature la plus apte à s´adapter à tous les climats et aux différents environnements extrêmes qui existent sur la planète, est encore plus valable pour les végétaux et les animaux que la nature a défavorisés par rapport à l´homme.
La rapide évolution et expansion de ce dernier, s´est faite toujours au détriment des règnes végétal et animal. L´exploitation effrénée, la recherche de la facilté, l´imprévoyance et surtout la recherche du profit ont poussé l´homme à détruire cet équilibre qui s´était instauré entre le minéral, le végétal et l´animal. Le ministre de l´Environnement, Chérif Rahmani, lors d´une interview accordée à un documentariste qui devait exécuter 16 films moyens métrages sur les efforts déployés par l´Algérie pour la protection de l´environnement à travers ses institutions, ses entreprises (Sonelgaz est une entreprise, par exemple, qui investit beaucoup dans la défense de l´environnement), avait dressé un sombre bilan des agressions subies par l´environnement durant ces dernières décennies: désertification, réduction de la steppe et du parcours végétal, menace de disparition de certaines essences végétales (le palmier, par exemple, qui comptait 200 espèces en est réduit à une dizaine de variétés jugées rentables) et raréfaction d´espèces animales...La récente polémique qui a surgi à propos de la traversée du parc d´El Kala, par la rocade Ouest-Est relance le problème de la protection des sites déjà classés et déclarés inviolables.
Il ne faut pas être un spécialiste en écologie pour savoir que les nuisances sonores peuvent perturber le cycle de reproduction de certaines espèces animales et que l´intrusion de convois motorisés dans cette aire qui ressemble au jardin du premier jour pourrait être nocives à l´environnement. Il est, du moins, étrange que les différentes institutions ou départements de la région relevant de ce ministère aient approuvé sans réserve (sic!) ce projet qui risque de défigurer le site d´El Kala.
Gageons que l´Assemblée nouvellement élue par une minorité de citoyens passera plus de temps à faire du «bricolage» dans le législatif électoral ou dans les débats intéressés sur le budget de fonctionnement de ce madjless echoura...
Pour l´écologie, on repassera quand le dernier cerf de Barbarie, empaillé, sera offert à une sommité politique en visite.

arez1946@yahoo.fr

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha