Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 16 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 25 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 23 °C Max 34 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

Censures

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La multiplication de chaînes de télévision et l´Internet ont bien changé des choses. Et en mieux!
Auparavant, au temps du noir et blanc et de la langue de bois de l´Unique, on ne pouvait comparer l´inconsistance des programmes concoctés au sud de la Méditerranée, qu´avec les savoureux produits de l´Europe. Il faut dire qu´en plus des moyens déployés par les gens du Nord et du professionnalisme rigoureux des intervenants, la censure, beaucoup plus tolérante, avait joué un rôle déterminant dans la manifestation et l´expression des créateurs. Comme l´avait déclaré feu Kateb Yacine lors d´une célèbre table ronde organisée au TNA à l´occasion du premier Festival du théâtre, en 1987 (manifestation filmée et non commentée par feu El Hachemi Chérif), la censure, scélérate, non seulement interdisait les oeuvres écrites (ou filmées) mais aussi bloquait les auteurs dans le difficile accouchement de leurs futures oeuvres. C´est ainsi que l´autocensure qui consiste à éviter les embûches, les écueils, les obstacles, les parapets par les différentes commissions (de lecture ou de visionnage) créés par le pouvoir pour contrôler les messages implicites ou explicites délivrés par les auteurs, donne lieu à des productions atrophiées où les non-dits tiennent plus de place que les dits. Et le talent de l´auteur se limite alors à éviter que l´oeuvre ne sombre dans le ridicule en voulant coller fidèlement au message officiel qui est délivré par tous les canaux médiatiques que le pouvoir contrôle d´une main de fer. Il y a toujours à citer comme exemple flagrant, celui de ce célèbre auteur-acteur spécialisé dans le vaudeville et qui avait connu un succès mérité dans ses opérettes et ses parodies et qui a voulu un jour «coller» au message du pouvoir de la tragédie nationale en reproduisant mot à mot les slogans éculés du régime qui «débidonvillisait» les grandes villes, préparait la spéculation foncière qui connaîtra son apogée lors des années du terrorisme, et prônait, dans un souci loin de toute écologie, le sain retour à la terre. Mais comme disait l´autre, le régime qui a fait restructurer les grandes entreprises pour les envoyer à la casse en pièces détachées est passé, et il ne restera de l´oued que ses galets, et des dizaines de milliers de travailleurs licenciés ou envoyés à la retraite prématurément, une autre façon d´envoyer les ressources humaines à la casse. Pour en revenir à la censure, il faut dire qu´elle emploie dans les diverses commissions, soit des professionnels en fin de course, (en fin de carrière, en mal d´inspiration), soit des invertébrés que seuls les hasards de l´histoire ou les concours de circonstance ont envoyés là: là où ils ne devraient pas être si on mesurait les gens à l´aune du talent. Mais les commissions de lecture ou de visionnage ne sont que des paravents astucieux et francs pour bloquer l´expression en coupant toutes subventions destinées à l´élaboration des films. Tout cinéaste peut nous entretenir indéfiniment du chemin de croix qu´il a dû emprunter pour faire son montage financier et les innombrables démarches bureaucratiques, la multitude de formulaires qu´il a dû signer pour voir s´ouvrir les cordons d´une bourse...Ne parlons pas des conditions draconiennes imposées à l´auteur. Cela mérite un long exposé à cet unique sujet.
Mais effleurons simplement la censure insidieuse qui consiste à ne filmer que certaines personnalités ou certains événements et à priver ainsi les archives nationales d´une richesse infinie de portraits d´hommes et de femmes qui n´ont pas la chance d´accéder à la galerie qu´occupent les copies du parti unique.

arez1946@yahoo.fr

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha