Prévisions pour le 26 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 37 °C
34
 Laghouat Min 18 °C Max 27 °C
30
 Batna Min 14 °C Max 22 °C
28
 Biskra Min 20 °C Max 30 °C
47
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 25 °C
11
 Mascara Min 16 °C Max 26 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 30 °C
47
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 33 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 33 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 20 °C
12
 Mila Min 16 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 27 °C
47
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

Les chercheurs d’os

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ce matin, j´ai failli renverser ma voiture dans le fossé en entendant les déclarations d´une éminente personnalité politique non élue parler de la confiance des «populations».
Ce terme m´a tout de suite renvoyé à l´anecdote que m´avait racontée un jour un célèbre réalisateur de la télévision, invité à participer à une semaine culturelle algérienne (c´était l´époque bénie où l´Algérie avait des ambitions nationales et internationales, quand il fallait une autorisation de sortie pour aller respirer un air de liberté ailleurs ou des frais de mission pour une lune de miel à Osaka via Tel-Aviv...) donc, je disais que mon ami et collègue s´était rendu dans une de ces nombreuses stations d´essence qui jalonnent le golfe Persique et qu´on appelait déjà «pompeusement» Emirats pour présenter son film qui parlait de la spoliation des paysans algériens par la colonisation. Arrivé devant le luxueux cinéma hyperclimatisé, il s´étonna de l´absence de public. Il demande naïvement avec les mots du citoyen issu de la RADP «Warah Chaâb?» «Où est le peuple?».
La personne officielle qui lui servait d´escorte le corrigea poliment et fermement «les populations ne sont pas encore arrivées: El Djamahir...» mon ami reçut cette correction comme un soufflet. Encore un peu, ce parent du cousin du beau-frère de l´émir aurait parlé d´indigènes.
Tout comme notre personnalité politique qui maîtrise moyennement les concepts de la langue de Molière...
Le terme «populations» étant couramment utilisé dans le sens des rapports des citoyens avec les différentes services de la République (eau, transports, cadre de vie, santé...). Dans les rapports politiques, on parle de citoyens.
C´est plus juste et c´est plus correct. Mais ce lapsus qui serait passé inaperçu dans d´autres circonstances, prend beaucoup de relief à la veille de la fête nationale, date anniversaire de la prise d´Alger par le corps expéditionnaire français. C´est l´occasion rêvée pour les patriotes professionnels de relire, à leur manière, les péripéties qui ont mené ce pays à une colonisation brutale.
Et il est dommage que ces historiens en herbe ne se penchent pas plutôt sur les raisons profondes qui ont conduit à sa colonisation, à la destruction ou à l´exil de son élite.
Il aurait été beaucoup plus positif (puisque l´écriture et la lecture de l´Histoire doivent, avant tout, servir à décrypter le présent pour construire ou du moins envisager l´avenir) de se pencher pour une analyse beaucoup plus fine des structures qui prévalaient dans le Maghreb central: les différentes composantes de ses «populations», les rapports des tribus entre elles, les rapports des «populations» avec l´administration locale ou avec l´administration centrale turque, la composition du corps d´armée turque, le revenu moyen d´un habitant de la Mitidja comparé à celui des Hauts-Plateaux, le degré de corruption des pachas, caïds ou chaouch et enfin, les services que pouvait offrir un Etat fédéral aux «populations» locales.
Il serait intéressant de connaître les systèmes de l´éducation, de la santé et de la justice de l´époque. Peut-être qu´on comprendrait le fossé qui devait exister entre les «populations» autochtones et le pouvoir central, au point que dès la prise d´Alger, le dey Hussein avait préféré «rapatrier» toute sa famille vers la Turquie.
Mais comme dit le proverbe, il ne restera dans l´oued que ses galets.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha