Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 16 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 25 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 23 °C Max 34 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

Aghourou

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L´Algérien moyen, c´est-à-dire celui qui subit depuis plus de 45 années les aléas des dirigeants bien éclairés, n´a pas besoin qu´on lui explique les causes profondes du manque de ces petits riens qui rendent la vie supportable.
Des pénuries, puisque c´est de cela qu´il s´agit, il en a connu de toutes les couleurs, des vertes et des pas mûres, des grandes et des petites, des récurrentes, des soudaines qui arrivent sans crier gare et qui tombent sur la tête du pauvre consommateur...
Enfin, il est comme Obélix: il est né dedans et il en mourra...,si tout va bien. Sa triste vie est ponctuée de cette maladie qui ne sévit ailleurs qu´en temps de guerre. Et d´ailleurs, l´Algérien moyen, écrasé par un fatalisme hérité d´autres temps, se demande s´il ne participe pas, à l´insu de son plein gré, à une guerre non déclarée...et qui dure. L´ennemi est invisible et il est partout, et chaque jour il change de position, change son fusil d´épaule, change de cible...Il est insaisissable et non identifiable. Un jour, tenez-vous bien, vous vous réveillez très bien, plein d´allant: vous vous levez du pied droit et pan! quand vous arrivez au marché, il y a plus d´oignons: alors les rumeurs les plus folles circulent. Celui-ci vous dira que toute la récolte a été vendue à la Libye qui avait des problèmes avec son voisin de droite et que, par solidarité, au nom du Front du refus, l´Algérie a préféré livrer le roi de la cuisine plutôt que de voir les ménagères libyennes dans l´embarras...
L´année d´après, le problème de l´oignon ayant été résolu par l´importation du bulbe espagnol, c´est au tour du concentré de tomate de jouer à l´Arlésienne. Et là aussi, une autre chanson sur un air bien connu: la production de tomates d´Adrar rencontre d´inextricables problèmes de commercialisation à cause d´un complot ourdi par une multinationale de l´alimentation générale avec la complicité de la mafia locale dont les représentants ont une influence conséquente sur les responsables qui tiennent (ou plutôt qui tenaient) les leviers de commande. Enfin, bref, vous avez fait le tour de tous les ministères (à part celui des Affaires religieuses et celui de la Défense nationale qui ne se mêlent pas des affaires de basse cuisine...), vous ne trouverez pas une explication convaincante à une pénurie qui était prévisible depuis longtemps et que personne n´a cherché à éviter. L´oignon et le concentré de tomate (surtout en plein Ramadhan) ne sont pas des produits stratégiques (sauf évidemment pour les spéculateurs).
Il serait superflu de parler des autres pénuries, comme celles du ciment, de la pièce détachée, du fil chirurgical, du fil à couper le beurre, du fil d´Ariane, du téléphone fixe sans fil, etc.
Il ne manquait plus au tableau que la pénurie d´essence au moment même où le planificateur le plus borgne pouvait prévoir une augmentation significative de la consommation: la période estivale et tout le rodéo automobile qui s´ensuit. Ajoutez à cela, l´évolution exponentielle du parc automobile algérien et la stagnation des capacités de raffinage et vous aurez la situation stressante que vit l´Algérien moyen qui vit au-dessus de ses moyens. Mais dans chaque pénurie, il y a une explication plausible, selon le système qui gouverne: Ubu ou Machiavel?

arez1946@yahoo.fr

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha