Haute insécurité

Pour un choc, c´est un choc! Le spectacle désolant d´un véritable séisme qui a ébranlé la caserne des gardes-côtes de Dellys, a de quoi révolter n´importe quel citoyen, de quelque bord politique qu´il soit.
Cet escalade de la violence vient confirmer une fois de plus que la bête immonde n´est pas morte et qu´elle n´est même pas moribonde, puisque en quelques mois, elle a visé et les responsables de l´Etat et sa périphérie. Une fois de plus, hélas, ce sont des victimes innocentes qui sont sacrifiées sur l´autel des intérêts sordides. Car, évidemment, il n´y a que les pauvres esprits naïfs qui sont dupes: ceux qui leur préparent le chemin vers le paradis sont à l´abri dans leurs palais et dans leurs bunkers.
Les observateurs politiques ont noté avec perspicacité que les attentats surviennent à un moment très opportun. Alors que tout le monde s´attendait à une rentrée sociale très chaude en raison de l´érosion du pouvoir d´achat d´une très large frange de la population, de l´inefficacité des solutions du gouvernement pour combattre les divers fléaux qui se sont abattus sur le petit peuple: pénuries, cherté de la vie, maladies infectieuses, problèmes liés à la médecine hospitalière, voilà que les coups viennent de là où on ne les attendait pas. Le terrorisme que l´on disait vaincu, moribond, la veille même, venait de frapper par deux fois. Et tout cela, juste après la même provocation du sieur Benhadj, ex-numéro deux du parti dissous. Faut-il voir un lien dans la proximité de ces deux faits: les injures contre l´institution militaire et ses membres et les deux attentats? Le représentant de l´aile extrémiste du mouvement intégriste se sent-il assez fort pour pouvoir, à plusieurs reprises et impunément, défier le pouvoir et porter atteinte aux personnes, à la mémoire d´un disparu et aux symboles de l´Etat? Il y a de quoi laisser perplexe plus d´un journaliste qui, après avoir échappé aux égorgeurs, sont tombés dans les rets d´une justice pointilleuse.
Cependant, il est utile de situer ces événements dans l´actualité internationale: au moment où la popularité de G.W.Bush est au plus bas, au moment où le camp républicain se prépare à une campagne électorale dans un climat défavorable, malgré les nombreuses concessions sociales effectuées par le président Bush, on ressort de derrière les fagots une cassette toute fraîche de l´épouvantail Ben Laden qui ne cesse depuis le début de prédire des cataclysmes prochains pour l´impérialisme US: ce sont les pays musulmans qui connaissent les horreurs des attentats terroristes: de Bali jusqu´à Casablanca, en passant par le Pakistan, l´Irak et l´Algérie, de monstrueuses boucheries sont perpétrées tous les jours. Les services de sécurité des pays occidentaux, arrivent toujours à déjouer au dernier moment les macabres manoeuvres des messagers de la mort. Pour nous, il reste qu´à déplorer, une fois de plus, la mort inutile d´innocentes victimes et à s´aligner derrière les patriotes professionnels qui retrouvent toute leur voix et toute leur fougue pour entonner l´air de la mobilisation générale.
Même l´Ugta est sortie de son coma! C´est tout dire!
Grâce au terrorisme, les spéculateurs et les magouilleurs de tout acabit ont de beaux jours devant eux!