Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 24 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 24 °C
47
 Alger Min 19 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
30
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 23 °C
34
Accueil |Chroniques | Le revers de la médaille |

Nous débloquons

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Tout le monde connaît la fameuse formule qui définit le cow-boy solitaire réputé dans tout l´Ouest américain: l´homme qui tire plus vite que son ombre. A la réflexion, elle peut être vraie si le geste dépasse la vitesse de la lumière. Mais la qualité que l´on attribue à Lucky Luck (l´homme deux fois chanceux) on peut aussi la coller au pouvoir algérien qui a la chance d´avoir un matelas confortable de dollars et qui peut en tirer selon toute latitude chaque fois que l´occasion se présente: la pomme de terre devient un problème national, il ouvre la tirelire pour créer un fonds de soutien des prix de la patate et un observatoire pour voir les choses ne pas venir.
Il y aura toujours de l´argent pour payer des fonctionnaires dociles qui bénéficieront de voitures, de bons d´essence et autres faveurs: tout cela afin de faire dans des bureaux climatisés d´abord des propositions qui seront périmées avant d´être appliquées, et ensuite des cocottes en papier. La colère gronde-t-elle chez le populo que tout de suite le prix du lait est soutenu, conforté, étayé, afin que la température baisse.
Le peuple s´ennuie devant la façade rébarbative du petit écran et la solution est vite trouvée: organisons une année de la culture arabe à Alger, histoire d´occuper le ministère de la Culture qui a déjà fort à faire avec la sauvegarde du patrimoine national (archives, monuments, ruines). Tous les artistes, de l´Océan jusqu´au Golfe, sont invités à s´exprimer pendant que la censure s´abat sur les fils de ce pays. Peut-être qu´un jour, on saura quand les archives de ce pays seront ouvertes, combien a coûté cette magnificence digne de Haroun Al Rachid! Alger a-t-elle besoin, comme Casablanca, d´une mégamosquée? Rien de plus facile! On casse la tirelire, on convoque les architectes et le complexe Emir Abdelkader sera ravalé au rang de maison de poupée. A côté, la supercathédrale de feu Houphouët-Boigny, c´est de la rigolade.
On ne sait pas où s´arrêtera la politique de prestige. Nouri El Maliki, porte-parole des Américains, a décidé de muter les terroristes d´Al Qaîda en Algérie: enfantin! Un milliard de dollars pour rendre sûres des frontières réputées jusqu´ici être des passoires. Que ne l´a-t-on fait jusqu´à présent quand, dans les années 80 (et jusqu´à nos jours!), les produits algériens bénéficiant du soutien des prix émigraient à l´Est, à l´Ouest et au Sud, au nez et à la barbe des douaniers! Qui chiffrera un jour l´hémorragie pluridécennale dont a souffert le pays? Il faut dire que le réflexe de tirer et d´ouvrir le porte-monnaie est un geste qui est passé dans les moeurs; tout le monde se souvient des déplacements menés avec tambour et trompette de Boumediène vers les wilayas défavorisées: des enveloppes mirifiques étaient débloquées au nom de l´équilibre régional.
Alors on se demande à quoi servent les planificateurs, les plans, les lois financières signées à chaque fin d´année avec solennité?

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha