Controverses

Comme au temps de la guerre du Golfe (la première!), les plateaux de télévision, toutes émissions-débats confondues, se sont rapidement emparées du sujet en or que leur ont jeté les députés Mariani et Sarkozy: la nouvelle loi sur l´immigration (encore une) et particulièrement l´article concernant le test (volontaire) ADN, destiné, selon ses partisans, à faciliter le regroupement familial en France. Bien que cette nouvelle formalité demandée aux candidats au regroupement familial ne représente qu´une mince frange des demandeurs, elle semble constituer le plat de résistance alimentant le conflit qui oppose majorité présidentielle et opposition de gauche. Ainsi, députés, journalistes, sociologues et écrivains sont invités tous les jours à croiser le fer sur des plateaux qui n´avaient pas eu, depuis longtemps, un sujet aussi passionnant. Alors, tout y est passé: les partisans ont déclaré que cet article est volontaire (souligné) et qu´il est destiné à faciliter et à accélérer les démarches en vue du regroupement familial.
La majorité a remarqué que douze pays européens avaient déjà adopté cette démarche et que la France ne faisait que s´adapter à une position européenne. Après, les déclarations de Sarkozy souhaitant une immigration de qualité, cette nouvelle formalité n´entrait point en ligne de compte, selon ses détracteurs qui voient en elle une régression historique (la réapparition du bâtard, vocable attaché aux moeurs sous l´Ancien Régime...) D´ailleurs, la recherche en paternité n´étant pas utilisée (sauf sur demande judiciaire) pour les Français, les militants de gauche voient en elle une mesure discriminatoire contraire à l´esprit de la Constitution française. Mais la palme a été remportée par une juriste française qui a déclaré: «Au moment où, dans la justice française, c´est la présomption d´innocence qui prévaut, il est scandaleux que les autorités françaises considèrent a priori l´immigré comme un fraudeur potentiel.» D´ailleurs, il faut se rappeler que nombre de thèmes chers à Le Pen ont été repris par Nicolas Sarkozy: frein à l´immigration et reconduite aux frontières (la dernière convocation des préfets qui n´avaient pas atteint leur quota d´expulsés le démontre).
Personne sur les plateaux n´avait relevé que c´est grâce au film Indigènes que les pensions aux anciens combattants africains, bloquée depuis 1975, ont été alignées sur les pensions métropolitaines grâce à...Chirac.
La situation sécuritaire dans les banlieues, le déficit inexorable de la sécurité sociale, le chômage, sont autant de fléaux liés à l´immigration selon le discours raciste de l´extrême droite.
Et si cet article controversé n´était destiné qu´à détourner l´attention de l´opinion publique? En effet, après l´alignement de Kouchner-Sarkozy sur la ligne politique de Bush, la nouvelle majorité présidentielle s´apprête à saper par les fondations les acquis des travailleurs français: système des retraites et droit de grève.