Ça nous fait une belle jambe!

Le Moyen-Orient, source presque inépuisable d´énergie, ne cesse d´accumuler des facteurs de tension: après les Palestiniens contre les Israéliens, de nouveaux conflits viennent se greffer aux anciens. Ce ne sont plus les Libanais entre eux, les Irakiens opposés aux Iraniens, les Kurdes face aux Turcs, aux Irakiens et aux Perses. Ce ne sont plus les Palestiniens entre eux ou les Irakiens face aux multiples milices levées par les Américains, les Européens, les Iraniens, les baâthistes, les chiites, les sunnites, les Kurdes: tout ce beau monde s´entre-tue joyeusement et sans retenue aucune, à la grande satisfaction des marchands d´armes et des sociétés pétrolières...Le baril a atteint les 90 dollars et le seuil fatidique de 100 dollars sera bientôt atteint si El Nino réserve à l´hémisphère Nord un hiver digne de l´époque glaciaire.
Les régimes des pétrodollars se frottent les mains devant ces rentrées inespérées en dollars dévalués. Que de gadgets, que d´objets de luxe fabriqués en Chine, à Taiwan ou dans quelque autre pays émergent vont déferler vers ces populations qui sont nées du bon côté de la Méditerranée! Que de palais, que de mosquées, que d´hôtels luxueux, que de complexes touristiques vont s´égrener tout le long de ces plages au sable doré! Evidemment, les bienheureux qui vont bénéficier de cette nouvelle manne céleste sont ceux qui sont nés du bon côté du pouvoir; les autres n´auront qu´à attendre leur tour! Que le pouvoir change de mains, de disque, de discours...Et nous dans tout cela? Et bien cela nous fait une belle jambe de bois comme la langue à laquelle on nous a tant accoutumés. Il faut vraiment du sadisme pour que, chaque mois, la presse nous assène sur la tête les chiffres des rentrées de dollars, l´épaisseur du bas de laine. Quelle torture pour ceux qui apprendront que le budget sera toujours calculé sur la base de 19 dollars dévalués! En attendant, les députés pourront toujours gloser sur les bienfaits de la carte Chifa...Mais le pactole, pas touche! Il servira à beaucoup d´autres choses inutiles qui ne changeront en rien la vie quotidienne du citoyen lambda qui ira toujours prospecter dans les marchés la pomme de terre avariée. Ses enfants pourront toujours s´entasser dans les minuscules logements avant de se bousculer dans des classes surchargées pour enfin vendre des cigarettes sur des trottoirs que la municipalité a eu la bonté de refaire maintes et maintes fois...
Si l´on excepte les importateurs ou les entrepreneurs de travaux bâclés, les principaux bénéficiaires de cette prospérité descendue du ciel, ce seront les rats!